• Articles récents

  • Archives

  • Méta

Qu’est-ce que le ‘sociétal’ ?

… une chronique de Frédéric Worms, Professeur de philosophie à l’Ecole normale supérieure

Il y a non seulement une énigme mais peut-être un danger avec ce petit terme qui n’a l’air de rien en apparence mais qui est beaucoup utilisé aujourd’hui : le «sociétal». Il se peut que la violence des débats que l’on dit «sociétaux» ait pour raison principale (ou du moins pour symptôme) un certain emploi de ce mot qui s’est peu à peu imposé. Il faut donc y réfléchir un peu.

Cette notion « sociétale » masque souvent le fait que ces questions vitales ne sont pas seulement individuelles : elles impliquent les relations entre les hommes.

On fait comme si le débat sociétal n’avait pas lieu dans une société et à propos de relations sociales ! Or, ce sont évidemment là deux conditions essentielles. Le débat sociétal a lieu dans une société. C’est d’ailleurs ce qui fait son enjeu puisque loin d’opposer seulement des idées, il devient violent, ce débat, lorsqu’il s’agit qu’elles orientent la vie «de tous» (terme récurrent bien sûr aujourd’hui), qu’elles deviennent donc politiques, qu’elles investissent ce que l’on appelle la loi.

Source :  liberation.fr


Permalien  :  https://wp.me/p2OxiV-Zo

Retraites : la face cachée des fins de carrière des cadres seniors

Pour Muriel Pénicaud, la pénibilité est une réalité, comme le rejet des seniors du monde de l’entreprise. Mais pour autant, la ministre du Travail ne prend pas en compte ces phénomènes lorsqu’ils touchent les cols blancs en fin de carrière.

La chaîne LCI publie trois portraits de cadres séniors qui racontent cette période difficile et leurs idées pour faire évoluer les choses. Utiles alors que les discussions sont toujours en cours concernant les départs en retraite au-delà de l’âge pivot de 64 ans.

Côté pénibilité, la ministre a bien entendu égrené les symptômes traditionnels qui la constituent, comme « la température, le bruit, les charges lourdes et les environnements chimiques et toxiques ».

Côté seniors, Muriel Pénicaud a constaté, comme tout le monde, que « les seniors ne sont pas toujours bienvenus dans les entreprises. »  Sa solution ? « Il faut changer culturellement le regard », ou plutôt le regard que les entreprises en question portent sur eux. Certes. Mais pas question de changer le regard des comptables sur les seniors en abaissant le coût du travail des salariés âgés. La ministre veut bien concéder quelques efforts à la marge sur ce domaine, mais sans systématiser cette solution.

Source : cadremploi.fr

Documentation :  lire l’étude de OasYs Consultants (2018) – l’étude OasYs / Syndex (2017) Pratiques d’entreprises en faveur de l’emploi des seniors – Regards croisés IRP/OS –RH/DG


Permalien : https://wp.me/p2OxiV-Zh

Malaisie: une péniche innovante contre l’invasion du plastique dans les océans

La péniche ‘Interceptor’ récupère des déchets à l’embouchure d’un fleuve, le 17 décembre 2019 à Klang, Malaisie – © AFP/Archives Mohd RASFAN

 

Face à cette marée de plastique en Asie du Sud-Est, l’ONG néerlandaise The Ocean Cleanup a mis au point une solution inédite avec son « Interceptor »: un bateau de 24 mètres qui ressemble à une péniche et est équipé d’une barrière courbée pour piéger les déchets flottants emportés par les cours d’eau.

Les déchets, essentiellement plastiques, sont dirigés vers une rampe dans la barge puis passent sur un tapis roulant avant de tomber dans des bennes à ordures.

L’ Interceptor , qui fonctionne à l’énergie solaire et est entièrement autonome, peut collecter jusqu’à 50 tonnes de déchets par jour, selon ses concepteurs.

En octobre, l’un de ces engins a été placé sur le fleuve Klang, un cours d’eau très pollué qui traverse la capitale malaisienne Kuala Lumpur avant de se jeter dans la mer dans le détroit de Malacca.

L’association Ocean Cleanup collabore avec la compagnie locale Landasan Lumayan, qui s’efforce de nettoyer les cours d’eau depuis 2016 et observe que ses efforts commencent à payer. « Le fleuve Klang était comme une décharge flottante », explique Syaiful Azmen Nordin, directeur exécutif de la société malaisienne. « Les bateaux n’arrivaient plus à passer tellement il y avait de plastique ».

« Maintenant vous pouvez constater que le fleuve ne charrie plus de débris flottants », note-t-il, alors que la barge installée près d’une mosquée de la ville de Klang, retient les déchets.

Source : GoodPlant Mag’

Un terrain de football disparait toutes les 4 minutes

Comment toucher un maximum de personne sur la question de la lutte contre la déforestation ?

Cette opération de sensibilisation, lancée par le WWF en 2012, en est un très bon exemple. Souvent pour illustrer la déforestation, l’équivalence en terrain de football est utilisée. Et au Brésil la déforestation qui touche la forêt amazonienne représente l’équivalent d’un terrain de football qui disparait toutes les 4 minutes.

Source : all4trees

Vidéo

opération-de-sensibilisation-sur-la-déforestation-au-brésil @WWF

 

Des esclaves appellent la clientèle occidentale à l’aide

Découverts dans divers produits, des messages dénonçant travail forcé, cadences infernales et punitions.

Depuis plusieurs années, des ouvrièr·es exploité·es, principalement originaires de #Chine, se servent des produits qu’elles et ils confectionnent pour alerter les client·es sur leurs conditions de travail, en y déposant des notes manuscrites.

En 2012, Stéphanie Wilson, une Australienne de 28 ans vivant à New York, achète un sac à main dans le magasin de vêtements Sacks, situé sur la Cinquième Avenue. Elle y découvre une note rédigée au stylo bleu par un certain Tohnain Emmanuel Njong, et qui commence par ces trois mots: «Help, help, help!»

 

À Athènes, des femmes manifestant contre les conditions de travail inhumaines dans les sweatshops. | STR / AFP

Source : slate

Permalien : https://wp.me/p2OxiV-Z2

Moralscore, un service qui permet aux consommateurs de faire des choix

Quelles entreprises pratiquent l’obsolescence programmée ? Lesquelles utilisent des matériaux polluants ou agissent pour l’environnement ?

Rafi Haladjian, co-fondateur de Moralscore tente de répondre à ces questions pour permettre aux consommateurs de favoriser les entreprises qui respectent le mieux leurs valeurs morales.

Pouvez-vous nous présenter Moralscore en quelques mots ?

C’est un service qui permet aux consommateurs de faire des choix qui correspondent le plus à leurs valeurs morales. Chaque utilisateur peut indiquer quelles sont ses propres critères et on créé un classement secteur par secteur des entreprises qui lui correspondent le plus. Aujourd’hui, nous couvrons 17 secteurs et nous en rajoutons un à peu près tous les 10 jours. On a fait les supermarchés, les banques, les fabricants de jouets, les taxis et VTC, les smartphones, baskets, marchands de lunettes… L’idée est de couvrir au fur et à mesure tous les types de consommation.

Nous faisons un travail de compilation de toutes les informations qui sont disponibles sur une entreprise.

 

Lire l’intégralité de l’article sur Infodurable

Permalien : https://wp.me/p2OxiV-YS

EDD 2030 : Les collèges dans la lutte pour l’écologie

podcastjournal – par Rédigé le 24/12/2019 (dernière modification le 19/12/2019)

A l’heure où la lutte contre le réchauffement climatique ainsi que la protection de l’environnement et de la biodiversité est à son apogée, le ministère de l’Éducation nationale a commencé à sensibiliser les élèves dès le plus jeune âge. Pour répondre aux objectifs de l’Agenda 2030 des Nations Unies, l’éducation de tous les élèves au développement durable est assurée dans le but de faire évoluer les comportements de chacun.

L’école est un lieu d’apprentissage, le ministre de l’Éducation à donc lancé un plan d’actions autour de huit axes majeurs. Aussi appelé Éducation au Développement Durable (EDD 2030), ce projet contraint les établissements scolaires à devenir des lieux exemplaires en matière de protection de l’environnement. Des éco-délégués doivent être élus dans les collèges et lycées, avec l’aide des équipes pédagogiques, ils devront ensuite mener à bien une action pérenne sur l’année scolaire, sensibiliser au tri des déchets et lutter contre le gaspillage alimentaire. Les thématiques de la protection de l’environnement devront être développées dans les différents programmes. Les écoles effectuant les meilleurs projets seront récompensées à la fin de l’année scolaire.

Certains établissements s’inscrivent également en démarche de Développement Durable (E3D). Cette labellisation nécessite de la part des collèges/lycées un effort supplémentaire pour répondre aux cahiers des charges imposées. Des équipes éducatives sont mises en place regroupant des enseignants, le chef d’établissement, les CPE, les agents d’entretien, les AED pour encadrer les élèves désireux de proposer des projets tout au long de l’année.

(…) Lire l’intégralité de l’article sur podcastjournal.net

Autres articles

 


Permalien : https://wp.me/p2OxiV-YF

The Manuel d’anglais, un livre adapté pour les personnes atteintes de trisomie 21

Nice : Quatre étudiants créent « The Manuel d’anglais », un livre adapté pour les personnes atteintes de trisomie 21

Morgane Beunard, Margot Fraissinet Rubio, Ymran Ismailov et Amélia Quattrocchi ont créé « The Manuel d’anglais — A. Quattrocchi

« L’an dernier, dans le cadre de nos études, on a donné des cours d’anglais à cinq personnes de 25 à 53 ans, en lien avec l’association Trisomie 21 Alpes-Maritimes. Ils étaient très heureux d’apprendre une nouvelle langue. Ça nous a mis la pêche. On a eu envie d’élargir cela à la France entière à travers le manuel », raconte Amélia Quattrocchi, , Margot Fraissinet Rubio, Morgane Beunard et Ymran Ismailov, quatre étudiants en Langues étrangères appliquées (LEA) à la Fac de lettres à Nice.

 

Lire+ : 20mn

RSE : un parcours de e-learning pour guider les TPE-PME

Le parcours e-learning intitulé « Les ODD, c’est pas compliqué ! TPE/PME, osez la RSE pour une croissance durable », est proposé par Bpifrance, l’Agence Lucie, le Global compact France et B&L évolution depuis le 23 septembre dernier. Cette formation « a pour objectif d’expliquer au plus grand nombre de TPE/PME, l’intérêt qu’elles ont à entamer simplement une démarche de responsabilité sociétale des entreprises (RSE) », est-il expliqué dans un communiqué.

Source : Environnement magazine

 

CO2 : le malus auto pourra atteindre 20.000 euros

Le malus pour l’achat d’une voiture émettant plus de 184 grammes de CO2 au kilomètre atteindra 20.000 euros dès l’an prochain, a indiqué lundi Bercy, confirmant une information des Echos.

Le ministre de l’Economie Bruno Le Maire avait déclaré le mois dernier vouloir déplafonner le malus automobile, constatant qu’au delà de 173 grammes de CO2 émis par kilomètre, il ne progressait plus.

Ce déplafonnement doit rapporter 50 millions d’euros qui financeront deux fonds pour les sous-traitants de la filière automobile.

Source : linfodurable

  • Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

  • Catégories

  • Suivez-moi sur Twitter