• Articles récents

  • Archives

  • Méta

Grenoble : nouvel arrêté anti-pesticides

Le maire écologiste de Grenoble Eric Piolle a annoncé lundi avoir pris un nouvel arrêté anti-pesticides sur de nouvelles bases juridiques afin de contourner l’écueil d’une précédente décision jugée illégale par le Conseil d’Etat.

Publié sur linfodurable.fr le 22/02/2021

Les écoles de cuisine mises en cause…

Sexisme, violences, humiliations… La « culture » des écoles de cuisine mise en cause.

Publié le 24 fév 2021 – Le Monde

Ces établissements sont le creuset de difficultés éprouvées par nombre de jeunes femmes dans le milieu de la restauration. Alors que la parole se libère, des jeunes cheffes proposent aux écoles des séances de sensibilisation.

Derrière le vernis, en arrière-cuisine, se joue un autre film. Remarques sexistes, blagues graveleuses de la part « d’au moins un prof sur deux, se souvient Juliette M. C’était tellement commun que très vite, on ne s’en rend plus compte. » Banals aussi, chez les enseignants, les commentaires sur le physique, « les remarques déplacées sur les jupes des filles ». En toile de fond de ces récits, la transmission de codes de disqualification des femmes en cuisine et d’une forme de brutalité, justifiés par la culture d’abnégation, de pression et de performance.

Portée par la déferlante #metoo, la parole des étudiantes et jeunes diplômées gagne de l’écho, lorsqu’elles témoignent des conditions difficiles de leur formation et lors de leurs premiers stages. En témoignent les multiples récits publiés anonymement ces dernières semaines sur le compte Instagram @jedisnonchef, lancé en 2019 par Camille Aumont Carnel, une ancienne de Ferrandi, prestigieuse école parisienne.

Droits de l’enfant : ‘Notre Europe, nos droits, notre avenir’

Plus de 10 000 enfants et adolescents participent à une consultation visant à définir la conception de la prochaine stratégie de l’UE en matière de droits de l’enfant et de garantie de leur application.

Un groupe de cinq organisations de défense des droits de l’enfant [1] a lancé une enquête et une consultation en ligne auprès des enfants, ainsi que la production d’un rapport sur ses résultats. La voix des enfants contribuera à alimenter la stratégie de l’UE sur les droits de l’enfant et leur effectivité. « Cette consultation avec les enfants est un changement de cap pour la Commission européenne et un pas important vers une plus grande participation des enfants. Les enfants sont des experts dans les domaines qui les concernent et cette consultation prouve une fois de plus qu’ils sont désormais des acteurs importants ici et maintenant. » a déclaré la vice-présidente de la Commission européenne, Mme Dubravka Šuica.

A democratic state should support every group in society, including children. True democracy is the representation of all groups, minorities and ethnicities in a region. Children are also a part of this population; therefore, their voices must be heard.

(Extract from the Foreword to the report from the Child Advisory Board)

Le rapport a révélé des conclusions inquiétantes :

  • Près d’un enfant sur dix qui a été consulté pour le rapport a été identifié comme vivant avec des problèmes de santé mentale ou des symptômes, tels que la dépression ou l’anxiété;
  • Un tiers des enfants interrogés ont été victimes de discrimination ou d’exclusion ;
  • Les trois quarts des enfants consultés se sentent heureux à l’école, mais 80 % des jeunes de 17 ans interrogés estiment que l’éducation dispensée ne les prépare pas bien à leur avenir ;
  • La majorité des enfants consultés aimeraient apporter des changements dans leur vie scolaire ;
  • 88 % des enfants et des jeunes consultés étaient conscients du changement climatique et de son impact sur leur communauté.

[1] ChildFund Alliance, Eurochild, Save the Children, UNICEF et World Vision

Source : Unicef

Autres articles

Ils/Elles l’ont dit… et c’est approprié !

Le long de la berge des Écrits, l’âme vagabonde et capte des rêveries de petit solitaire. Philosophie, sagesse, morale, bon sens, quête de sens se télescopent et enivrent l’intellect.

Déambuler, laisser aller son imagination, ses pensées, sa causerie intérieure pour mener une balade ressourçante et les partager. Prenez mes idées, j’en aurai d’autres... Toutes les grandes personnes ont d’abord été des enfants, mais peu d’entre elles s’en souviennent, me susurraient Coco Chanel et Antoine de St Exupéry…


« L’égalité de fait est aussi fondamentale que l’égalité de droit » (Yamina Benguigui)

« La faute est comme un galet glissant: celui qui ne fait pas attention bute et tombe » – Proverbe gabonais

« Chaque homme porte la forme entière de l’humaine condition » (Montaigne, Les Essais)

« Apprendre à regarder plus loin que les apparences pour atteindre la racine des choses ». Paul Klee.

« Il est vrai qu’on connait mal ses richesses, avant de les perdre. Et il m’en reste sans doute d’autres encore, qui n’attendent que le voleur pour devenir sensibles » – L’Innommable (1949) de Samuel Beckett

« J’ai le courage de mes opinions, mais il m’arrive de les garder secrètes »

« L’imbécile n’oublie pas et ne pardonne pas. Le naïf pardonne et oublie. Le sage pardonne et n’oublie pas. » Thomas Szasz, psychiatre

« L’esprit n’est point ému de ce qu’il ne croit pas » – Boileau

“Quelle musique, le silence !” – Jean Anouilh

« Le plus important est d’avoir sous nos yeux un monde dont l’aspect ne nous fasse pas vomir. On doit pouvoir construire de belles maisons. Les générations qui nous ont précédés l’ont fait ; sommes-nous donc si imbéciles, si incapables, que nous ne sachions plus le faire… » – Jean Giono

“L’indulgence est la fontaine où le mépris va boire » – Gilles Veber

“Prenez mes idées, j’en aurai d’autres” – Coco Chanel

« Le plus difficile, ce n’est pas de sortir de Polytechnique, c’est de sortir de l’ordinaire. » Charles de Gaulle

« Je n’écris pas vraiment des romans au sens classique du terme, plutôt des choses un peu bancales, des sortes de rêveries qui relèvent de l’imaginaire » – Patrick Modiano

Il dit : « Entre vieux, les vieux sont moins vieux » – L’Amour aux temps du choléra (1985) de Gabriel García Márquez

 » La franchise ne consiste pas à dire ce qu’on pense, mais à penser ce qu’on dit.  » Coluche

Il pensait que le monde irait plus vite si les vieillards étaient moins encombrants. Il dit : « L’humanité, comme une armée en campagne, avance à la vitesse du plus lent. » Il prévoyait un avenir plus humain et par là même plus civilisé, dans lequel les hommes seraient isolés dans des villes marginales. – L’Amour aux temps du choléra (1985) de Gabriel García Márquez

« C’est la pauvreté qui impose la distinction du nécessaire et du superflu » – Socrate, une philosophie du dénuement (1998) de Jean-Paul Galibert

 » Toutes les grandes personnes ont d’abord été des enfants, mais peu d’entre elles s’en souviennent  » – Antoine de Saint-Exupéry

« Imaginer, c’est choisir » – Jean Giono

 » On se sait plus ce que c’est l’ OBSCURITÉ. À force de vouloir faire la lumière sur tout, on ne distingue plus rien ! « . Raymond Devos (1922-2006)

« Le bonheur est né de l’altruisme et le malheur de l’égoïsme » (Bouddha)

« Chacun appelle barbarie ce qui n’est pas de son usage » (Montaigne, Les Essais)

 » La rumeur, c’est le glaive merdeux souillé de germes épidermiques que brandissent dans l’ombre les impuissants honteux « . Pierre Desproges

« Avec nos pensées, nous créons le monde » (Bouddha)

« Une librairie, c’est le dernier endroit des grandes villes où les gens marchent lentement et parlent à voix basse. » Sylvain Tesson

« L’esprit lasse aisément, si le cœur n’est sincère » (Épître IX, au marquis de Seignelay – Nicolas Boileau)

Élever la voix ne donne pas raison. (Proverbe chinois)


Lien court : https://wp.me/p2OxiV-15F

Documentaire « Le Dernier Poumon du monde » sur le bassin du Congo

Réalisatrice du documentaire « Le Dernier Poumon du monde » sur le bassin du Congo, Yamina Benguigui fait résonner les voix africaines sur l’écologie.

Il est d’usage de parler de l’Afrique comme du berceau de l’humanité. Avec le bassin du Congo, elle pourrait aussi être une partie essentielle de la solution face au réchauffement climatique, à condition que soit véritablement prise en compte son importance écologique. Massif forestier de 3,7 millions de kilomètres carrés, le bassin du Congo est le site où s’écoule le fleuve Congo, le 2e du monde après l’Amazone. Il abrite aussi une tourbière qui a emmagasiné 10 000 ans durant 30 millions de tonnes de carbone. Autant de raisons qui ont conduit la réalisatrice Yamina Benguigui à s’y intéresser. Pour construire le documentaire qu’elle lui a consacré, Yamina Benguigui a fait parler des acteurs locaux très conscients des enjeux écologiques qui se jouent autour du bassin du Congo.

Et d’ajouter « En toute modestie, mon intention est de continuer à faire des documentaires sur l’écologie et sur le développement durable en Afrique en y intégrant la dimension des droits humains sans lesquels toute lutte serait vaine. Les femmes et l’éducation seront au centre de mes prochains films parce que la scolarisation des jeunes filles, l’accès à l’éducation des femmes sont les seuls moyens de compenser les effets de longue durée causés par les inégalités séculaires entre les femmes et les hommes. Il faut aller au-delà de l’égalité juridique formelle et permettre aux femmes d’accéder à une égalité réelle : l’égalité de fait est aussi fondamentale que l’égalité de droit. »

Source : Le Point ; Site perso ; Wikipédia ;

Lien court : https://wp.me/p2OxiV-15w

Goodeos, plateforme collaborative RSE/DD

Intéressant ! La feuille de route de Goodeos est de « permettre, via une plateforme collaborative, une gestion décentralisée des enjeux environnementaux et sociétaux d’un territoire, pour proposer aux entreprises qui le souhaitent de s’impliquer. Une plateforme qui fonctionne un peu comme un réseau social, chaque entreprise y identifiera les challenges les plus proches, territorialement et par rapport à leur stratégie RSE » explique Jean-Baptiste Mathieu, qui a aussi souhaité ouvrir Goodeos aux associations, aux administrations et même aux particuliers en quête d’engagement par nature durable… « En se réappropriant ces enjeux de proximité. »

Source : Tribuca ; Goodeos, accélérateur de développement durable ;

DDR/DEU 2020 : que deviennent devoir de vigilance et développement local ?

De plus en plus d’articles sur l’entreprise à mission, de références à la RSE, de témoignages sur les actions sociétales emplissent les pages de la presse (et média) tant généraliste que professionnelle.  Il existe autant de concept RSE que d’éditeur de communication.  La RSE est dans l’air du temps, comme la Qualité ISO 9001 l’a été en son époque.  M Jourdain se pâmait d’éloquence ! La Qualité y a perdu son âme !

Toutefois, au regard de la crise du capitalisme et de l’inflexion des attentes, les réflexions apportées au Grand Débat National de mars 2019 ont montré la maturité de la société civile. La dimension responsable et de bon sens du citoyen y a été un marqueur sociétal (lire notre analyse, Grand Débat national : la naissance du citoyen sociétal ). La RSE répond à la fois à un cadre légal ainsi qu’à une forte demande des consommateurs. Et pourtant, étonnamment, la RSE demeure toutefois floue dans les esprits quant à sa définition, ses moyens et sa légitimité. Et que peut-on dire sur ‘l’entreprise responsable’ ?

Que signifie « RSE » ? Comment dit-on ? Responsabilité Sociale de l’Entreprise (CSR) ? L’acronyme RSE peut avoir différents sens. Nous emploierons plutôt Responsabilité Sociétale de l’Entreprise, car à vocation plus large au sens politique et en terme d’enjeux et de gouvernance, et, surtout, alignée sur les travaux des rédacteurs de la norme ISO26000. Certains évoquent la RSO, Responsabilité Sociétale des Organisations (entreprises, institutions, organismes, associations…). Le label LUCIE suggère  Redonner du Sens à l’Entreprise (On pourrait mentionner Redonner du Sens à l’Organisation, Redonner du Sens aux Organisations), ce qui donne de la profondeur au concept, loin s’en faut. La norme de comportement ISO 26000 (et les normes adjointes), les Objectifs de Développement Durable (ODD) sont de précieuses sources de connaissances et d’informations.  

Mettre en oeuvre une démarche de RSE, c’est, en amont, mettre en place toute une organisation dédiée à l’exécution d’une politique globale, s’inscrivant sur un horizon de 3 à 5 ans, composée de sous-politiques sociale, sociétale et environnementale rigoureusement pilotées et évaluées par une gouvernance ad hoc, loin des clichés réducteurs limitant la RSE à des initiatives isolées et spontanées.

La communication (site institutionnel, Document de référence, Document d’enregistrement universel …) sur ses engagements RSE est un processus complexe pour l’entreprise. Il convient d’une part de rassurer les investisseurs, d’autre part de répondre aux attentes de la société civile et des parties prenantes, tout en intégrant les textes réglementaires à portée universelle, tels que le Pacte mondial, les ODD, les conventions fondamentales de l’OIT etc….

Quel est l’engagement sociétal (RSE) d’une entreprise ? Comment se faire une conviction sur le « parler vrai » ? Outre son propre prisme de lecture, le lecteur peut dorénavant s’appuyer sur de multiples références internationales, comme de baromètres. Or la prise en compte de critères (sociétaux, gouvernance, égalité, vigilance, parties prenantes, vie civile, interactions avec ses parties prenantes, ESG, éthique…) diffère selon les agences ou organismes de cotation. La comparaison s’avère donc difficile, la capacité d’influence à bon ou mauvais escient devient importante. Une aide toutefois… il est à noter que les nouvelles obligations réglementaires instruites par l’AMF (Autorité des Marchés Financiers) conduisent les entreprises à présenter leurs données extra financières de manière plus distincte. La lecture s’en trouve ainsi plus transparente. Il reste néanmoins des entreprises qui conservent l’ancien « format » de présentation.

Récemment, le magazine Le Point a publié son tout premier palmarès RSE, réalisé en collaboration avec l’institut allemand Statista, sur la base de critères pondérés sociétaux, sociaux et environnementaux. Le constat : les grandes entreprises deviennent sérieuses. L’écologie, avant tout, inspire de nombreuses actions.

Comment situer la communication (sociale, sociétale, environnementale…) des Documents de référence par rapport à l’ISO 26000 ?

Depuis 6 ans, via sa gamme de services ConvergenceRSO, LOG’ins Consultants applique sa méthode d’analyse sur la communication institutionnelle des entreprises, leur document de référence ou leur document d’enregistrement universel (URD pour Universal Registration Document) . Nous prenons comme référence la norme ISO 26000. Le benchmarking des contenus permet de coter les communications, de sérier les approches, de détailler le positionnement…

Pour notre gamme SIM26k, le ranking des 20 leaders du panel des sociétés cotées sur le marché EURONEXT sont :

NOM DE SOCIÉTÉ201720182019
KERING1451
SCHNEIDER ELECTRIC SE332
ELECTRICITE DE FRANCE112
VEOLIA ENVIRONNEMENT463
WORLDLINE624
WENDEL15136
TOTAL S.A.787
BOLLORE25228
ARKEMA11149
HERMES INTERNATIONAL28209
ALSTOM9719
SUEZ5510
SANOFI12811
ERAMET292512
BNP PARIBAS141612
L’OREAL131813
VINCI31 6613
VALEO451914
COMPAGNIE GENERALE DES ETABLISSEMENTS MICHELIN19914
ENGIE232515
ATOS SE272016
LEGRAND81217
COMPAGNIE DE SAINT-GOBAIN2217
BPCE161517
SOCIETE GENERALE121818
CARREFOUR171718
CASINO GUICHARD-PERRACHON211919
TARKETT S.A.252419
SAFRAN373119
ACCOR101020
ORANGE282920
BOUYGUES111120

Nos constats

Nous avons identifié et sélectionné 120 entreprises cotées sur le marché EURONEXT, représentatives de différents secteurs d’activités (code NAF) et présentant un document d’enregistrement universel sur 3  années consécutives (exercices 2017 à 2019).

Des thèmes récurrents et dorénavant ancrés dans l’ADN des entreprises deviennent légion ou en très forte progression. On citera 

  • les domaines liés au contexte écologique et environnemental comme la consommation d’énergie,  le développement durable et les questions environnementales, l’utilisation durable des ressources, les impacts sur l’environnement ou les risques sur l’environnement …
  • le domaine social : le dialogue social, les parties prenantes internes et externes…
  • les domaines sociétaux : le respect des droits de l’homme, le travail des enfants, la responsabilité sociétale, la sécurité des consommateurs, les activités philanthropiques, les travailleurs migrants …
  • le contexte réglementaire comme la prise en compte des normes internationales…
  • la prise en compte (identification, processus, prévention, gestion…) des risques marché, SI, fournisseurs, réputation, accidents industriels, environnement réglementaire, RSE, RH, technologiques….

A l’opposé, des thèmes sont moins mis en avant, comme par exemple : le devoir de vigilance, le développement local, le développement des compétences, la chaîne de valeur, …

Il n’en reste pas moins que certains aspects de l’ISO 26000 sont en retrait et manquent cruellement d’engagement écrit. On citera : la réponse aux besoins des consommateurs ou aux besoins essentiels, les références aux normes internationales du travail, les réponses aux différentes formes de discrimination….

D’autres thèmes sont de plus en plus « délaissés », comme par exemple… la sécurité des consommateurs, les impacts sur la société, l’utilisation durable des ressources…

Les documents citent le dialogue avec les parties prenantes, mais leur  identification ou leurs intérêts ne semble pas être un marqueur. Peu de rapports en font état, voire s’en « éloignent » .

Il apparait que seulement 25% des documents évoquent le « management environnemental ». 

Au plan général, le score SIM26k cumulé de notre panel présente une légère évolution (1,4%) sur 3 années glissantes.  Des marges de progression restent probantes.


Sources :

Photos : Pixabay, G.i.v.e., X, @PhotosHistos

Lien court : https://wp.me/p2OxiV-14V

La grande distribution s’adapte face à la situation sanitaire

Innovation et grands groupes : la grande distribution s’adapte face à la situation sanitaire

Extrait de l’article hebdomadaire de Maddyness sur l’actualité des grands groupes en matière d’innovation. En ce moment, l’adaptation aux défis sanitaires est au cœur des sujets. Mis à l’honneur : Carrefour, Amgen Innovations, Biolabs, la Fondation Université de Paris, Roland Berger, Unicancer, Système U, et April Partenaires.

  • Les commerçants accèdent gratuitement à la Marketplace de Carrefour France dans le cadre du confinement.
  • Système U noue un partenariat avec Yper pour compléter son offre de livraison collaborative à domicile.
  • April Partenaires s’associe à Teepy Job pour faciliter le recrutement des artisans du bâtiment

Lire+

Permalien : https://convergencerso.wordpress.com/?p=4142

Environnement : ce que propose l’incubateur Earthship Sisters

Vingt-quatre femmes connectées pendant neuf mois pour monter leur projet professionnel environnemental dont quinze jours en autarcie sur un bateau, c’est ce que propose l’incubateur Earthship Sisters. L’appel à candidatures est ouvert jusqu’au 30 novembre.

Elles étaient quatorze en 2019, elles seront vingt-quatre en 2020 à embarquer dans une nouvelle aventure terrestre et maritime autour de l’entrepreneuriat écologique, baptisée Earthship Sisters . « C’est un programme ouvert aux femmes de tout âge, quelles que soient leur région et situation professionnelle : en sortie d’études, en transition professionnelle, salariée, à leur compte ou à la retraite. L’important, c’est qu’elles aient envie de porter un projet à impact environnemental », précise la cofondatrice Déborah Pardo, docteure en écologie des populations, conférencière et consultante scientifique mondialement reconnue.

Des mécènes de compétences, dont Altran, acceptent de venir en renfort. « Tous s’engagent à accompagner les Sisters en ouvrant leur carnet d’adresses, en proposant leur expertise, en donnant des conseils », insiste Déborah Pardo.

Lire+

Vidéos : EARTHSHIP SISTERS – Accélérateur de leadership environnemental ; Que disent-elles du programme ?

Permalien : https://convergencerso.wordpress.com/?p=4128

Le PCN français accepte la saisine « Teleperformance »

Le PCN [Point de contact national de l’OCDE] a terminé l’évaluation initiale de la circonstance spécifique déposée par UNI Global Union concernant les activités du Groupe Teleperformance en France et le monde au sujet du Covid 19. Le PCN français accepte la saisine et débute ses bons offices avec les parties. Il agit avec l’appui des PCN de Colombie, des Etats-Unis, de Grèce, du Mexique, du Portugal et du Royaume-Uni.

Le PCN avait adopté un communiqué le 29 avril 2020 annonçant la réception de la saisine. Le PCN français a été saisi le 17 avril 2020 par le syndicat international UNI Global Union et par quatre fédérations syndicales françaises qui lui sont affiliées d’une circonstance spécifique concernant l’entreprise multinationale française Teleperformance au sujet de la crise du Covid 19 en France et dans neuf autres pays. Les organisations syndicales françaises co-plaignantes d’UNI sont la CFDT Fédération Communication Conseil Culture, la CGT-FAPT, la CGT Fédération des Sociétés d’Etudes et FO-FEC.

Communiqué du 26 juin 2020

Lire +

Les articles sur Teleperformance :

permalien

  • Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

  • Catégories

  • Suivez-moi sur Twitter