Les effets du lien social entre fabricants locaux et consommateurs.

Courant 2011, au cours de la convention Leclerc 6.0, l’enseigne ambitionne de positionner 5% de son offre en produit « conso responsable ».  La distribution commence à organiser ses achats locaux (cf. la structure juridique TLC), par un « maillage économique local » (Bretagne). Le Ministère de l’agriculture appuie le projet « circuit court ». Le contexte de crise agricole accélère l’engagement vers une « offre locale visible », d’autant que le consommateur devient sensible au « prix du marché », aux « valeurs sociétales » et au mouvement locavore.

Il est temps que grandes surfaces et « producteurs locaux » engagent de nouvelles « négociations commerciales » et que les directeurs d’enseignes visitent les « acteurs économiques locaux ».

2012. Le consommateur affiche ses tendances en matière d’achat, d’une part conditionnées par les tensions sur son « pouvoir d’achat », d’autre part apprêtées par un appel aux « sens et échanges sociaux » :

… nouveau comportement en temps de crise,  comparaison des prix marché,

… achat de « produits d’occasion »,

… regroupement virtuel avec la montée en puissance de sites Web d’achats groupés .

… recherche de « lien social entre fabricants locaux et consommateurs » au travers de « relation plus directe »,

… affirmation de valeurs et d’éthique responsable.

 

Face à ces signaux, les « acteurs traditionnels, industriels et distributeurs » doivent trouver un nouveau modèle de rapprochement (cf. Bongrain / Terra Lacta) et de nouvelles synergies. Les enseignements du rapport Chalmin et les marges de produits emblématiques (fruits et légumes, la viande et les produits laitiers) pèseront dans la « structuration » des relations … et des prix (impact du coût des achats des produits aux fournisseurs).

 

========================================

Lire +
« Conseil du Commerce de France » (CCF/CdCF)

« guide du COMMERCE écoresponsable » (juin 2012)

 

Le guide présente des initiatives locales illustratives : « réduction de la consommation énergétique », « système de régulation du chauffage », étiquetage, « conteneurs à disposition des clients », prévention – gestion et élimination des déchets (pour le milieu aquatique, automobiles, déchets dangereux, DEEE …), emballages réutilisables (« sacs de caisse à usage unique en matière plastique »), eaux pluviales et eaux de ruissellement, ventilation naturelle …

Face à « l’impact environnemental » et en convergence avec la « loi grenelle », de nombreuses aides régionales (ADEME) coexistent. Des « dispositions fiscales avantageuses » favorisent les « investissement dans des équipements de prévention ». Les labels encouragent les attentions portées à « l’ensemble du cycle de vie du produit ».

Publicités
Poster un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

  • Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

  • Catégories

  • Suivez-moi sur Twitter

%d blogueurs aiment cette page :