La qualité de vie au travail ou l’art de se prendre les pieds dans le tapis

Par Didier Pitelet

 

Certaines évidences sont telles qu’elles peuvent devenir les labels d’une langue de bois établie permettant de se draper dans la vertu des beaux sentiments. Au moment où il n’a jamais été aussi important pour l’avenir des entreprises de redonner de la puissance et des moyens aux DRH, la mode du moment s’oriente vers le bonheur et la qualité de vie au travail !
Avec près de deux millions de jeunes exclus du système qui ne sont ni à l’école, ni en formation, ni en emploi (Ministère du Travail – juin 2014), un chômage record, un pouvoir d’achat en berne, une explosion du stress et du burn out au travail… La mode serait au bonheur selon les spécialistes !

Source: www.indicerh.net

(…) La fonction RH ne doit pas devenir le camelot du rêve d’entreprise ; elle partage avec la DG, un devoir moral, un devoir de transparence et d’éthique. Son rôle est de créer les conditions optimales de la performance et non de se soumettre aux injonctions économiques seules.

Publicités
Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :