Les multinationales rappelées à leurs devoirs

Une maison mère  n’est, actuellement, juridiquement pas responsable des manquements aux règles sociales  ou environnementales de ses filiales ou de ses sous-traitants. Une proposition de loi portée par des députés de la majorité, soutenus par les syndicats et un collectif d’ONG, voudrait les inciter à « un devoir de vigilance ».

 

« Liberté, inégalité, impunité ». Telle est la devise du « ministère des multinationales, de l’exploitation et de l’évasion fiscale » qui s’est fait connaître, ces derniers jours, par son goût de la farce. Sa dernière action en date s’est déroulée le 10 décembre, devant l’Assemblée nationale, où un porte-parole a très solennellement réaffirmé le droit des grandes compagnies à agir dans le respect… de leurs propres intérêts.

Source: www.la-croix.com

Objectif du texte, soutenu par les quatre groupes parlementaires de la majorité, cinq des principaux syndicats et un collectif de quatorze associations ? « Obliger les multinationales à s’assurer que leurs filiales, leurs sous-traitants ou leurs fournisseurs travaillent dans le respect des règles internationales en matière sociale et environnementale, et instaurer, dans le cas contraire, leur responsabilité juridique pour obtenir réparation des victimes en cas de dommages », explique le député PS Dominique Potier, un des promoteurs du projet.

See on Scoop.itL’Effet Lepidoptera

Publicités
Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :