Mettre une robe n’est pas un crime

Mettre une robe n’est pas un crime

Actualités du 25-06-2015 / Maroc
A la suite de l’arrestation de deux jeunes filles arrêtées à Inezgane pour avoir porté des robes, la mobilisation va crescendo.  Une pétition a été mise en ligne sur Avaaz.org sous le titre « Mettre une robe n’est pas un crime ». Et ils sont déjà des milliers à l’avoir signée en solidarité avec les deux «accusées» nées respectivement en 1992 et 1996,  et qui sont poursuivies en liberté provisoire. Leur audience est prévue pour le 6 juillet.
See more at leconomiste.com

Maroc: jugées pour s’être promenées en robe

Sollicités, les ministères de l’Intérieur et de la Communication n’ont pas réagi pour l’instant. Une pétition en ligne « Mettre une robe n’est pas un crime » avait recueilli ce midi presque 8000 signatures.
Le site de l’hebdomadaire Tel Quel rappelle de son côté les acquis de la Constitution de 2011, adoptée dans le contexte des Printemps arabes, en matière de droits des femmes. Mais l’article 483 du code pénal prévoit toujours des peines de un mois à deux ans de prison pour « outrage à la pudeur« .
See more at lefigaro.fr

Maroc : deux femmes poursuivies en justice pour leurs robes « indécentes »

Après l’épisode des tenues légères de Jennifer Lopez, lors de sa participation au festival Mawazine et celle de la jupe courte en Algérie, c’est au tour de la robe de faire parler d’elle au Maroc. Le 18 juin, le quotidien Assbah révèle l’affaire de deux étudiantes marocaines harcelées puis arrêtées car elles portaient des robes jugées « indécentes ».

Les faits se sont produits le 14 juin alors que les deux jeunes femmes faisaient leurs courses au souk d’Inezgane. Elles ont été interpellées par un commerçant pointant du doigt leurs robes jugées « contraire aux bonnes mœurs » indécentes, puis une foule les a encerclées, malmenées et brutalisées. Alertée, la police judiciaire s’est rapidement rendue sur place, mais a donné raison a la foule et a arrêté les deux jeunes femmes.

See more at afrik.com

 

Décision de justice, le 6 juillet

Maroc: Les deux femmes jugées pour leur robe «provocante» innocentées

«Cet acquittement est positif et signifie que porter ce type de vêtement n’est pas un crime», a déclaré à l’AFP la présidente de la Fédération de la ligue des droits de femmes (LDDF), Fouzia Assouli. (…) Dans le sillage de ce procès, la police avait arrêté début juillet deux hommes accusés d’avoir agressé ces deux femmes. Ils risquent un mois à deux ans de prison. Leur procès n’a pas encore commencé.

lire +

 

Publicités
Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :