Responsabilité sociale des distributeurs : démêler le vrai du faux

La FCD, en partenariat avec l’Essec et Pwc, publie une étude qui passe au crible les différents aspects des politiques RSE des enseignes de la distribution. Et selon l’étude, les entreprises ont fait des efforts : les politiques RSE se sont globalement toutes améliorées entre 2012 et 2014. Des mesures en faveur du développement durable à l’implication sociale et sociétale, les distributeurs sont sur tous les fronts avec à la clef une meilleure image de marque et employeur. Vraiment ? On a voulu vérifier.

Source : Responsabilité sociale des distributeurs : démêler le vrai du faux – Nouvelles de France Portail libéral-conservateur

Hard power, soft power : quelles différences ?

Notions servant aujourd’hui d’outils communs pour l’analyse des aspects de la puissance et des stratégies géopolitiques des États, le hard power désigne la capacité d’un État à influencer le comportement d’autres États par des moyens coercitifs tandis que le soft power (1) désigne la capacité d’un acteur politique à influencer le comportement d’un autre par des moyens non coercitifs.

Mots-clés, keywords : soft power, hard power, smart power, influence, zone d’influence, Hallyu, technologies de l’information

(1) Joseph Nye, Bound to lead, 1990

Source : Hard power, soft power : quelles différences ? Hard power, soft power : quelles différences ?

Lire également : Que révèle le classement des Soft Power ?

Dirigeants et managers : vos mots parlent !

Acquise depuis l’enfance, la langue maternelle comporte des variations importantes. On distingue en effet des niveaux de langues différents : familière, soutenue, technique, savante, populaire, argotique, « jargonnante » … Ces variations sont sources d’ambiguïté mais heureusement, la plupart du temps, elles ne nous empêchent pas de communiquer et de nous comprendre. Notre utilisation de notre langue maternelle traduit nos pensées, nos intentions ainsi que nos ressentis. Elle peut aussi nous trahir car elle est souvent interprétée et nos mots sont des miroirs de nos relations.

Source : Dirigeants et managers : vos mots parlent ! | Francis GIRARD | Pulse | LinkedIn

L’image, le verbe du 21ème siècle

Le langage est à la fois un outil et une science qui s’enrichit au fil des siècles. Signe des temps, la sémiologie et le visual listening sont devenus des disciplines en soi, aux côtés de la grammaire et de la linguistique. Au XXIème siècle, la communication est de plus en plus visuelle. Cependant, les marques et les entreprises ne semblent pas toutes maîtriser les subtilités de ce moyen d’expression adoubé par les générations Y et Z.

Source : L image, le verbe du 21ème siècle – Marketing Professionnel e-magazine

L’information de l’entreprise, un enjeu de responsabilité crucial

(…) l’information est bien une responsabilité d’entreprise, un enjeu matériel, en soi : dire ce qu’elle fait et comment, ce qu’il y a dans son offre et ses impacts, ce qu’elle fait de bien mais aussi ses erreurs et répondre aux demandes légitimes liées aux questions de santé, environnementales mais aussi à la création de valeur et à sa répartition, à ses conditions sociales, à ses projets etc.. La partie concurrentielle réelle n’est pas si grande et n’est pas inconciliable avec l’intérêt public. L’entreprise au cœur du marché mondial, puissante et organisée, disposant de réseaux sociaux influents, ne peut plus avoir comme seule politique d’information que l’auto-célébration, la dénégation de ce qui la gêne et la maîtrise technologique de son écosystème, ne cherchant qu’à contrôler un monde digital que personne ne garantit.

Source : L’information de l’entreprise, un enjeu de responsabilité crucial – Company21

Cette enseignante explique en vidéo comment lutter contre les stéréotypes à l’école

Pauline est enseignante de CM1 et féministe. Dans une vidéo diffusée par StreetVox, elle explique comment elle lutte contre les stéréotypes de genre dans sa classe. Un combat important: en début d’année, le Haut conseil à l’égalité s’inquiétait de la trop grande présence du sexisme à l’école.

Source : Cette enseignante explique en vidéo comment lutter contre les stéréotypes à l’école – ChEEk Magazine

Présidentielle 2017 : les enseignements à retenir pour les communicants…

Calendrier institutionnel et prochains rendez-vous médiatiques obligent : les séquences de la campagne et de l’élection présidentielle sont à peine refermées que chacun a déjà le regard tourné vers les échéances suivantes, à commencer par la désignation d’un premier ministre par Emmanuel Macron et la constitution de l’équipe gouvernementale, mais également (et on l’a bien vu toute la semaine passée) vers la prochaine échéance des législatives, dont les résultats détermineront la configuration de l’exécutif et de l’Assemblée nationale pour les années à venir.

Mais tandis que la passation de pouvoir officielle entre François Hollande et Emmanuel Macron a lieu aujourd’hui même, il me semblait important, comme je l’avais annoncé la semaine passée, de revenir « à froid » sur les principaux enseignements de cette Présidentielle pas comme les autres, notamment en termes de marketing et de communication…

C’est ce que je vous propose de faire aujourd’hui en compagnie d’Olivier Cimelière¹ et de Thierry Herrant², qui ont tous deux accepté de revenir sur les évènements de ces derniers mois pour en analyser la « substantifique moëlle » et en tirer tous les enseignements pour les professionnels et les passionnés que nous sommes.

Source : Présidentielle 2017 : les enseignements à retenir pour les communicants… – The brandnewsblog l Le blog des marques et du branding

Présidentielle 2017 : les professions de foi sont-elles RSE-minded ?

Cette semaine, les électeurs français ont reçu les professions de foi des 11 candidat.e.s à l’élection présidentielle du 23 avril 2017.

Via sa gamme de services ConvergenceRSO, LOG’ins avait appliqué sa méthode d’analyse sur les programmes des candidat.e.s publiés sur la Toile. Les indicateurs ESS26k et Sim26000 (grille de lecture ISO 26000) ont permis de surligner l’essentiel et de noter le degré de convergence avec la norme ISO 26000. Ces indicateurs ciblent les thèmes clés de la norme, au travers d’expressions thématiques et/ou de mots directeurs (cf. page).  Nous avons procédé au même type d’analyse sur les professions de foi.

Profession de foi, définition…

Une profession de foi (du supin professus du verbe latin profiteor, de pro- (‘en avant’) et de fateor (‘déclarer’)) est la déclaration ouverte et publique d’une croyance ou d’une foi. Elle est individuelle. Par extension, on appelle profession de foi toute déclaration publique d’un corps de doctrines. On peut parler de profession de foi d’un homme politique ou d’un parti, par exemple. (source : wikipédia, l’encyclopédie libre)

RSE, Redonner du Sens à l’Entreprise « France »

En introduction de ce paragraphe, nous utiliserons le libellé donné à l’acronyme « RSE » par Nora Barsali, Fondatrice des Trophées RSE, et attirons votre attention sur les valeurs partagées… « RSE comme Redonner du Sens à l’Entreprise, à l’Economie, à l’Engagement, à l’Éthique des affaires, croire dans les vertus d’une économie responsable et innovante constituent les fondements des Trophées Défis RSE. »

Quelle est la profession de foi la « mieux disante » en matière de responsabilité sociétale ? Qui répond au mieux aux enjeux sociétaux ?  Quel est le contenu le plus proche des lignes directrices de la norme de comportement ISO 26000:2010 ?

ASSELINEAU, LASSALLE, LE PEN sont sur le podium…. suivis par CHEMINADE, FILLON, POUTOU.

Quelles sont les professions de foi dont les thématiques ISO 26000 sont les plus proches de celles déclinées dans les programmes…  le podium est constitué de ASSELINEAU, LASSALLE, LE PEN. .

 

DENSITÉ LEXICALE

Nous nous sommes intéressés au poids des informations publiées dans un « 4 pages ». Un des enjeux de chaque candidat a été de synthétiser son programme sans en perdre la « substantifique moelle », tout en mettant en avant les déclarations d’intention et les engagements qui ont permis de capter l’attention et/ou de fidéliser les électeurs.

Le plus disert est ASSELINEAU, le moins disert est FILLON.

 

 

 

 

 

 

CONTENUS DES PROFESSIONS DE FOI

Le style

Pour la profession de foi de ARTHAUD, le style est plutôt argumentatif, tout en restant dans la déclaration. ASSELINEAU et MACRON énoncent leurs points de vue.  LE PEN s’engage, argumente, persuade…

Pour la construction du texte présenté par LE PEN, nous constatons un équilibrage de la typologie des attributs (l’adjectif) liés aux substantifs utilisés. Le discours est autant objectif que subjectif.  Une tendance du même ordre s’applique pour ARTHAUD, POUTOU, LASSALLE. Pour les autres, l’objectivité prime.

DUPONT-AIGNAN et FILLON sont plutôt dans l’action, suivis par ARTHAUD, HAMON, LASSALLE,  CHEMINADE et MACRON.

 

Les verbes d’action… pour agir !

ARTHAUD… pouvoir, falloir, faire, devoir, voter, appeler, augmenter, prétendre, opposer, changer, avoir, dire

ASSELINEAU… faire, devoir, avoir, engager, assurer, mettre, garantir, pouvoir, permettre, oeuvrer, démocratiser

CHEMINADE… créer, pouvoir, devoir, permettre, faire, organiser, servir, contrôler, mettre, proposer, battre, financer

DUPON-AIGNAN… supprimer, faire, refuser, permettre, renforcer, imposer, augmenter, payer, avoir, expulser

FILLON… pouvoir, développer, renforcer, défendre, assurer, soutenir, faire, libérer

HAMON… faire, créer, mettre, avoir, proposer, donner, placer, lancer

LASSALLE… mettre, pouvoir, faire, donner, retrouver, placer, vouloir

LE PEN…  créer, savoir, garantir, revaloriser, faire, fonder, permettre, changer, soutenir, instaurer

MACRON… vouloir, faire, protéger, avoir, redonner, vivre, proposer, prendre, créer, entreprendre, donner, retrouver, réussir, libérer

MELENCHON… pouvoir, devoir, faire, rendre, sortir, organiser, permettre, libérer

POUTOU… vouloir, falloir, défendre, avoir, voter, faire, mettre, pouvoir

Les comportements et sentiments exprimés.

La profession de foi  est une déclaration publique. Au travers de son contenu déclaratif, la coloration du discours est un enjeu. Sentiment, jugement, opinion, ressentiment sont de nature à teinter le déclaratif, à embellir les engagements, à rehausser ou aviver l’affirmation, à provoquer une émotion. Le comportement est l’ensemble des actions et réactions (mouvements, modifications physiologiques, expression verbale, etc.) d’un individu dans une situation donnée. (wikipédia, l’encyclopédie libre).

Au titre d’illustrations, nous vous en proposons …

POUTOU refuse la soumission aux classes dirigeantes ; cible une droite corrompue et réactionnaire ; propose de mettre fin à l’hypocrisie ; répond aux exigences élémentaires en terme de démocratie (indemnités d’élus, pouvoir, sénat…) ; note l’absence de solidarité pour accueillir les migrants et souligne le mépris de l’environnement, ainsi que le mépris des conditions de travail.

MELENCHON, ou la France insoumise, liberté égalité fraternité, promeut le protectionnisme solidaire.

MACRON propose que nous soyons solidaires car la réussite de quelques-uns ne peut pas être le projet pour tout notre pays, envisage de réformer l’assurance chômage pour en faire un droit universel avec des exigences nouvelles pour chacun ; entreprendra pour une europe ambitieuse et une stratégie d’investissements ambitieuse.

LE PEN, face au laxisme judiciaire, décidera d’appliquer la tolérance zéro ; propose un protectionnisme intelligent pour stopper la concurrence internationale déloyale et les délocalisations.

LASSALLE,  liberté égalité fraternité, organisera en tout point du territoire les moyens de l’égalité et de la fraternité ; s’adresse, entre autres, aux chefs d entreprise volontaires ; exigera une réforme des statuts de la banque centrale et décrètera une nouvelle politique de la mer à la hauteur de l’ambition maritime qui nous anime.

HAMON propose une république bienveillante et humaniste et une politique éducative ambitieuse, créera des observatoires citoyens de la qualité du service public et adossé à un futur désirable le travail est un facteur d’émancipationnotre modèle de production intègre l’exigence écologique.

FILLON, par volonté d agir, ne tolérera aucun prosélytisme ; exigera une présence régulière de deux années sur le territoire national avant le versement de toute prestation sociale.

ASSELINEAU invoque le désintéressement personnel, refuse le mépris des électeurs, rétablira un budget militaire décent et fera cesser immédiatement la politique de confrontation avec la Russie et les ingérences illégales et contraires aux intérêts de la France au Moyen-Orient (Libye, Syrie, etc.).

ARTHAUD prône un vote de conscience et de dignité ouvrières ; appelle les travailleurs à mettre en avant cette exigence fondamentale… un travail et un salaire décent pour tous ; à mettre en avant leurs exigences communes  et à se retrouver autour de ces exigences vitales.

 

lien court : http://wp.me/p2OxiV-BV

Présidentielle 2017 : des programmes pour viser à plus de transparence dans la vie publique ?

Selon la définition apportée lors du colloque « Le cosmopolitisme juridique » (21 novembre 2013), la transparence, comme principe du droit international public, est une culture, une condition, un schéma ou une structure, dans laquelle/lequel les informations pertinentes (par ex. en matière de droit ou de politique) sont accessibles/rendues publiques. (cf doc)

(capture) CPI2016_mapforCard_1280 (Transparency International)

Après avoir été reléguée (pendant quelques années) à la 70ème place de l’Indice de Perception de la Corruption (Corruption Perceptions Index) du baromètre de Transparency International, la France est cotée à la 20ème place en 2016. Une nette progression ! Les  lois  votées  en  2013  suite  à  l’affaire  Cahuzac auraient donc contribué à améliorer l’image de la France dans le monde… un électrochoc salutaire !

La première condamnation définitive d’un parlementaire pour blanchiment de fraude fiscale et omission dans sa déclaration de patrimoine, suite au travail remarquable de la Haute Autorité pour la Transparence de la Vie Publique, constitue a priori une bonne nouvelle. Toutefois, selon Transparency International France, tous les élus condamnés pour atteinte à la probité devraient prendre la décision de remettre leur mandat au vote des citoyens.

Transparency International fait des propositions. (cf. site)

 

A la lecture des programmes des 11 candidat.e.s, quelles sont les « tendances »  ?

La notion de « délit« , recouvrant les mots et/ou expressions tels que « corruption, concurrence déloyale, fraude, criminalité en col blanc, évasion fiscale… » est abordée par tous les candidat.e.s, chacun.e ayant fait le choix d’aborder tel ou tel univers, de mettre en avant telle ou telle ligne éditoriale selon leur sensibilité et leurs cibles politiques. Les « plus-disants » sont Dupont-Aignan et Cheminade.

En revanche, sur le thème de la « transparence »…

Pour la Vie Publique…

  • Macron veut « aller plus loin dans la transparence et l’exigence« .
  • Hamon propose un projet de société pour laquelle la démocratie doit allier le renforcement des pouvoirs des citoyens et la transparence.
  • Fillon prévoit « la mise en place de nouvelles règles en faveur de la transparence de la vie publique« , et propose d' »instituer la transparence totale par la publication obligatoire des liens de parenté entre les parlementaires« .

 

Arthaud, Mélenchon, Hamon, Cheminade ciblent leurs discours sur les entreprises…

  • Arthaud énonce que « les travailleurs doivent imposer la transparence des comptes des entreprises« … « même s’il est de bon ton pour les politiciens de parler de transparence« .
  • Mélenchon obligera « les entreprises à la transparence financière » et réaffirme « l’exigence de la maîtrise publique, sociale et démocratique du secteur de l’énergie,  seule garante de la transparence, de l’indépendance, de l’expertise et de la qualité des installations et des exploitations« .
  • Hamon imposera « la transparence fiscale aux entreprises« .
  • Cheminade évoque la transparence sur le domaine de de la « sûreté nucléaire« .

 

Cheminade, Le Pen, Fillon s’adresse aux consommateurs…

  • Cheminade entend « assurer la transparence sur la fixation des prix [des] services [des eaux] », pendant que Le Pen entend « garantir la transparence et l’information complète des consommateurs. »
  • Pour Fillon, il s’agit d' »instaurer une vraie transparence et une vraie traçabilité en matière d’étiquetage« .

 

Fillon évoque la gestion des lieux de culte…

Les associations cultuelles accéderont à des « leviers de financement, la contrepartie étant la transparence des comptes« .

 

Cheminade, Fillon, Dupont-Aignant, Hamon, Macron pointent leurs discours « transparence » sur les collectivités et la gestion des territoires…

  • Pour Cheminade, « Décentralisation et déconcentration devront avoir pour contrepartie une transparence accrue des budgets« .
  • Pour les « emplois aidés« , Fillon propose d' »assurer la transparence de leur gestion grâce à la création d’un groupement d’intérêt public regroupant Etat, Région, Pôle Emploi« .
  • Dupont-Aignant prévoit d’« instaurer la transparence dans l’attribution des subventions« .
  • Hamon entend rendre opérante « la transparence des décisions publiques« .

 

lire+ … Présidentielle 2017 : Quels sont les programmes convergents avec l’ISO 26000 ?

 

liste des liens pour téléchargement

  • Nicolas Dupont-Aignan – DLF => lien
  • Marine Le Pen – FN => lien
  • Emmanuel Macron – EM => lien
  • Benoît Hamon – PS => lien  (Le programme était initialement accessible sur les pages html du site. Depuis le 17 mars, le programme est sous forme pdf )
  • Nathalie Arthaud – LO => lien
  • Philippe Poutou – NPA => lien
  • Jacques Cheminade – S&P => lien  (Le programme est accessible sur les pages html du site)
  • Jean Lassalle – Indépendant => lien  (Le programme est accessible sur les pages html du site)
  • Jean-Luc Mélenchon – FI => lien
  • François Asselineau – UPR => lien
  • François Fillon – LR => lien

 

 

lien court : http://wp.me/p2OxiV-BJ

 

 

 

 

Présidentielle 2017 : Que « disent » les 11 candidat.e.s sur la corruption…

Par référence à  la norme internationale de comportements ISO 26000:2010, la lutte contre la fraude et la lutte contre la corruption sont désormais intégrées dans la notion de responsabilité sociétale. Elles sont déclinées de façon transverse dans les questions centrales et les domaines d’action associées.

La norme en donne une définition … « La corruption est un abus du pouvoir confié en vue d’en retirer un avantage personnel« . Et de citer, au titre d’exemples… la corruption active, les conflits d’intérêts, la fraude, le blanchiment d’argent sale, le détournement de biens, le recel, l’entrave à la justice,  le trafic d’influence… et toutes les activités illégales et/ou contraires à l’exercice des droits fondamentaux.

A des fins de bonnes pratiques et de maintien des relations entre « organisations », nous citerons … la loyauté des pratiques, la conduite éthique, la concurrence loyale, le  comportement responsable…

Le monde économique, les entreprises sont déjà concernées par le thème. La réglementation internationale, les directives européennes, la législation française imposent un cadre de reporting via le Décret n°2012-557  … la lutte contre la corruption, est-elle une priorité sociétale partagée ?

Dans une moins d’une semaine, l’électeur français choisira un candidat, un programme, un modèle sociétal, social, environnemental, économique. Que disent les candidat.e.s sur la « corruption » ? Quels axes sont proposés ?

Cheminade et Dupont-Aignant sont les plus-disants sur le thème de la « corruption« .

Asselineau, Cheminade, Dupont-Aignant, Macron, Mélenchon citent directement la corruption.

 

Les programmes « anti-corruption »…

Asselineau  opte pour « interdire les activités de lobbying et de trafic d’influence » et de citer « l’adoption d’un code de déontologie sur les liens entre politique et journalisme » […] mettra un terme à « tout passe-droit, tout favoritisme et tout népotisme au profit de la famille ou des amis du chef de l’état » […] interdira le « cumul des mandats » […] luttera contre les systèmes aidant « à la corruption, à l’abus de biens d’État et à la collusion avec des puissances étatiques étrangères ou avec des pouvoirs privés pour mener une politique contraire à l’intérêt général du peuple français ». […] il assortira ses « choix décisifs de toute une panoplie de réformes institutionnelles, économiques, monétaires, sociales, militaires, diplomatiques, culturelles et éthiques« .

 

Cheminade prévoit de « mettre fin au système malsain de contrôle par l’assistanat par les transferts financiers, la corruption au sein des institutions et le clientélisme politique« . Il propose fermement de « lutter contre les abus de droit » et le « délit financier« , de mettre fin à une « pratique de camouflage couvrant le blanchiment d’argent et la fraude fiscale » et de « donner de réels moyens d’agir [au] parquet financier autonome ainsi qu’aux services de la brigade nationale de répression de la délinquance fiscale et aux inspecteurs de la douane judiciaire« .

 

Dupont-Aignant fait le constat d’un système étatique « corrompu » par les « conflits d’intérêt  et l’esprit de soumission aux puissances d’argent« .  Il propose la création d’une agence (« avec l’autorité de la communauté internationale« ) en vue de « lutter contre l’ensemble des dérives qui menacent les valeurs du sport » (corruption, crime organisé …) et un « vrai outil d’analyse de l’information« . Il interdira le « cumul des mandats« .  La « lutte contre la grande délinquance financière et le blanchiment d’argent » est un des axes de son programme. L’arsenal législatif actuel sera aménagé (assouplissement, abrogation, révision).

 

Macron veut « en finir avec les passe-droits, les arrangements, la fraude, la corruption » et propose une éthique politique (« une grande loi de moralisation de la vie publique« , l’absence de « casier judiciaire« , des « sanctions contre la fraude fiscale« …).

 

Mélenchon propose qu' »une loi contre la corruption et les conflits d’intérêt sera adoptée pour sanctionner la délinquance en col blanc« .  Il obligera « les entreprises à la transparence financière« ,  créera « un service public de l’information et de la culture soustrait […] des pressions politiques« . Il envisage de « combattre les processus d’accaparement des terres » et assurera « la primauté de l’intérêt général sur les intérêts financiers« . Le sport se doit d’être éthique… »un cahier des charges pour les organismes d’information et les médias » sera porteur de « valeurs éthiques, condamnant toutes formes de tricherie, de dopage, de violence, de corruption et de discriminations (racisme, homophobie, xénophobie, sexisme)« .

 

liste des liens pour téléchargement

  • Nicolas Dupont-Aignan – DLF => lien
  • Marine Le Pen – FN => lien
  • Emmanuel Macron – EM => lien
  • Benoît Hamon – PS => lien  (Le programme était initialement accessible sur les pages html du site. Depuis le 17 mars, le programme est sous format pdf )
  • Nathalie Arthaud – LO => lien
  • Philippe Poutou – NPA => lien
  • Jacques Cheminade – S&P => lien  (Le programme est accessible sur les pages html du site)
  • Jean Lassalle – Indépendant => lien  (Le programme est accessible sur les pages html du site)
  • Jean-Luc Mélenchon – FI => lien
  • François Asselineau – UPR => lien
  • François Fillon – LR => lien

 

lien court : http://wp.me/p2OxiV-By