Ressources humaines : les investisseurs veulent plus de transparence

Les investisseurs veulent en savoir plus sur la façon dont les grandes entreprises gèrent leurs collaborateurs, sur l’ensemble de leur chaîne d’approvisionnement. C’est le sens de la « Workforce Disclosure Initiative », coordonnée par l’organisation britannique Share Action et soutenue par 79 investisseurs.

Source : Ressources humaines : les investisseurs veulent plus de transparence

La révolution du travail, un défi pour les dirigeants

LE CERCLE/POINT DE VUE – Le marché de l’emploi va poursuivre sa polarisation. Les entreprises doivent identifier et former les employés dont l’emploi est menacé d’ici 5 à 10 ans.

 

Les élections en France auront été riches en rebondissements, mais le fait le plus marquant est sans doute l’alignement des partis populistes autour du sujet travail et des inégalités croissantes dans les entreprises. La charge des dirigeants d’entreprise est lourde. D’une part, ils doivent se préparer à une croissance économique incertaine et à une instabilité politique internationale ; d’autre part, ils doivent adapter leur modèle d’entreprise au rythme effréné des disruptions technologiques, économiques et environnementales.

(…)  L’emploi salarié pourrait ainsi se structurer autour de deux grands archétypes : emplois locaux, non automatisables et peu rémunérateurs, ou globaux, qualifiés et très rémunérateurs. Entre les deux, un ventre mou d’emplois intermédiaires, menacés à plus ou moins longue échéance, alors qu’ils représentent aujourd’hui l’essentiel de l’activité salariée.

Former aux métiers de demain

Si rien n’est fait pour organiser la reconversion des travailleurs, un chômage de masse persistant est une option tout à fait crédible. (…)

Source : La révolution du travail, un défi pour les dirigeants

Survey: Corporate responsibility improves staff recruitment and customer relations

Corporate responsibility, with an emphasis on environmental action, is resonating amongst staff and consumers, offering better recruitment options for firms that embrace sustainability agendas, a new survey has found.

But…

Half of the respondents claimed that developing CSR initiatives was “too time consuming”

Source : Survey: Corporate responsibility improves staff recruitment and customer relations

Relations entre générations dans l’entreprise : de l’eau dans le gaz ?

Pour les entreprises, la gestion de multiples générations dans les équipes de travail reste un défi.

L’enjeu consiste à tirer le meilleur parti de cette diversité.D’après la dernière édition d’InterGen Lab, l’enquête de l’Observatoire du Management intergénérationnel, la situation progresse dans le bon sens sur plusieurs indicateurs. Ainsi, la transmission des compétences et des savoirs est bien organisée dans 32 % des entreprises, soit sept points de mieux en un an.

Source : Relations entre générations dans l’entreprise : de l’eau dans le gaz ? – Diversité – Focus RH

Responsable diversité : un métier en quête de légitimité

L’Association française des managers de la diversité (AFMD) a révélé début mai une enquête inédite et qualitative réalisée auprès d’une cinquantaine de responsables diversité exerçant ou ayant exercé leur métier depuis le milieu des années 2000. En voici les principaux enseignements.

70% des responsables diversité sont des femmes.

Encore peu ou mal connue, la fonction diversité est parfois perçue comme marginale, trop éloignée du business, éclipsée par des enjeux RH jugés plus urgents, ou qualifiée de « politiquement correcte » destinée à entretenir ou à redorer l’image de l’entreprise. Peu la considère comme stratégique.

Source : Responsable diversité : un métier en quête de légitimité – Diversité – Focus RH

L’ONU et la Fondation Vodafone déploient « l’école connectée » dans les camps de réfugiés en Afrique

La Fondation Vodafone a dévoilé mercredi son projet « Instant Schools for Africa ». Son objectif : faciliter la scolarisation dans les camps de réfugiés et les régions reculées du continent africain en distribuant des outils numériques gratuits.

À 15 ans, Fugia n’est encore qu’une adolescente, mais elle se projette déjà dans l’avenir. La jeune fille veut devenir médecin, et elle compte bien étudier pour faire de son rêve une réalité. Les choses sont pourtant compliquées. Née de parents somaliens, Fugia vit dans le plus grand camp de réfugiés du Kenya à Kakuma, dans le nord du pays.

VOIR AUSSI : 65,3 millions de déplacés dans le monde : un nouveau record mondial

Pour aider Fugia et les populations déplacées à accéder à l’éducation, la Fondation Vodafone a dévoilé mercredi un nouveau volet de son projet éducatif en Afrique. Déjà lancé en mai dernier en République démocratique du Congo, au Ghana, au Kenya, au Lesotho, au Mozambique et en Tanzanie, le programme Instant Schools for Africa repose sur la distribution de matériaux éducatifs numériques et de tablettes.

Source : L’ONU et la Fondation Vodafone déploient « l’école connectée » dans les camps de réfugiés en Afrique

L’information de l’entreprise, un enjeu de responsabilité crucial

(…) l’information est bien une responsabilité d’entreprise, un enjeu matériel, en soi : dire ce qu’elle fait et comment, ce qu’il y a dans son offre et ses impacts, ce qu’elle fait de bien mais aussi ses erreurs et répondre aux demandes légitimes liées aux questions de santé, environnementales mais aussi à la création de valeur et à sa répartition, à ses conditions sociales, à ses projets etc.. La partie concurrentielle réelle n’est pas si grande et n’est pas inconciliable avec l’intérêt public. L’entreprise au cœur du marché mondial, puissante et organisée, disposant de réseaux sociaux influents, ne peut plus avoir comme seule politique d’information que l’auto-célébration, la dénégation de ce qui la gêne et la maîtrise technologique de son écosystème, ne cherchant qu’à contrôler un monde digital que personne ne garantit.

Source : L’information de l’entreprise, un enjeu de responsabilité crucial – Company21

Le top 10 des meilleurs pays pour l’égalité homme – femme

L’égalité homme – femme : voilà un enjeu où il y a encore beaucoup d’avancées à faire. Dans de nombreux pays, y compris en France, les inégalités de salaire, d’accès à la politique ou les discriminations persistent envers les femmes. Et malgré les progrès, peu de pays peuvent encore se targuer d’être proches d’atteindre l’égalité entre les hommes et les femmes.Malgré tout, certains pays sont plus avancés dans ce combat que d’autres.

Chaque année, le Word Economic Forum entreprend de quantifier les progrès qui sont faits dans ce domaine, d’analyser comment les politiques publiques de tous les pays du monde progressent sur les enjeux de la parité, afin de promouvoir plus d’égalité entre les hommes et les femmes. Dans ce cadre, ils publient chaque année le Global Gender Gap Report, qui analyse toutes ces évolutions.

Et la France dans tout ça ?

Sur la question de la parité hommes-femmes, la France rentre à peine dans le top 20. Le pays pointe à la 17ème place, derrière la Suisse, les Pays-Bas ou l’Allemagne, mais aussi derrière la Namibie, l’Afrique du Sud, ou le Burundi. Ce qui bloque pour la France ? Une place peu envieuse sur la question de l’égalité des salaires à poste égal, où elle est située à la 134ème place.

Source : Le top 10 des meilleurs pays pour l’égalité homme – femme

DDR16 Cyberfraude, un risque qui s’amplifie !

8 entreprises sur 10 ont subi au moins une tentative de fraude en 2016.

C’est le constat de la troisième enquête sur le risque de fraude en entreprise en France. Euler Hermes, le leader européen de l’assurance fraude, et la DFCG, l’association nationale des directeurs financiers et de contrôle de gestion, se sont associés pour interroger deux cent directions financières sur leur exposition, leur ressenti et leurs mesures de prévention face au phénomène de la fraude.

De l’usurpation d’identité au risque cyber, la fraude est une menace protéiforme. Courant avril, la DFCG (en partenariat avec Euler Hermes) a proposé à ses membres et aux personnes appartenant à une direction financière, une formation intitulée « Piloter la lutte contre le risque de fraudes et cyber-fraudes : le rôle clé du DAF ».

Les entreprises craignent toutes une accentuation des attaques pour l’année à venir. « La fraude n’est pas un sujet nouveau, mais il ne cesse d’évoluer », confie Sophie Macieira-Coehlo, la vice-présidente de la DFCG. Les nouvelles technologies démultiplient les possibilités d’escroquerie et facilitent les attaques à répétition.

L’étude souligne néanmoins que 63% des entreprises n’ont pas mis en place de plan d’urgence à activer en cas de fraude. Un chiffre inquiétant, la réactivité étant primordiale pour limiter le préjudice subi.

A la lecture des documents de référence 2016 (publiés sur le site de l’AMF – Autorité des Marchés Financiers, au cours du premier trimestre 2017), et via nos méthodes de cotation et d’appréciation des thèmes RSE-minded, on notera que :

  • 62% des sociétés évoquent le contexte de la cybercriminalité
  • 32% indiquent la protection des données
  • 18% nomment explicitement la notion de cyber-attaque
  • 13% citent la protection des données personnelles

Politique, dispositifs de prévention et/ou protection, voire de contre-attaque sont soit mentionnés, soit énumérés. La typologie des risques est parfois explicitement détaillée. Le comité d’audit, principalement  interagit avec la direction des risques (direction de la gestion des risques), la direction du contrôle interne, la direction de la conformité (direction compliance), la direction financière… mais interfère peu avec la direction informatique.

Dans certains cas, un responsable Protection des données (DPO, Data Protection Officer) est en charge en charge de la protection des données (et/ou données à caractère personnel) et en relation avec les Responsables de la Sécurité de l’Information.

La fonction de Délégué à la protection des données sera obligatoire dès 2018 dans de nombreuses entreprises.

 

 

 

Cybercriminalité, de quoi parle-ton ?

Associée à la notion de délit en terme de Droit (ensemble des règles juridiques), la cybercriminalité vise à obtenir des informations personnelles afin de les exploiter ou de les revendre (données bancaires, identifiants de connexion à des sites marchands, etc.). Hameçonnage (phishing) et «Rançongiciel» (ransomware) sont des exemples connus d’actes malveillants portant préjudices aux internautes. Ce délit est notifié comme un risque majeur.

L’exploitation des documents de référence 2016 (DDR16) livre le champ sémantique auquel tout visiteur pourra se référer : piratage, data protection, cyberattaque, cybersécurité, cyber, cybercriminalité, protection des données, fraude, acte de malveillance

Le cyber (cybersécurité, cyberattaque…) est mentionné dans 50% des DDR, ce sur des déclarations de nature différente (pure citation déclarative, actions et/ou plan d’actions affirmées, détail de la politique mise en œuvre).

TF1, Cap Gemini sont les entreprises les plus disantes sur ce thème.

Par ex.

  • Mettre en oeuvre les contre-mesures nécessaires face à une cyber-agression (TF1, Bouygues).
  • BNP PARIBAS continue sa démarche de gestion des risques des systèmes d’information identifiés et d’optimisation des moyens.  (…) Au cours des années passées, les institutions du secteur financier ont été touchées par nombre de cyber-incidents, notamment par des altérations à grande échelle de données compromettant la qualité de l’information financière….  Les autorités réglementaires prennent des initiatives visant (…) à mettre en place des plans efficaces de rétablissement consécutifs à un cyber-incident (BNP).
  • Résister à la menace des cyber-attaques. (HSBC)
  • SCOR est exposé aux cyber-attaques…  le Centre a été sélectionné pour mener le Cyber Risk Test Bed Project, un programme de recherche soutenu par le Monetary Authority of Singapore (MAS).
  • politique de prévention en matière de cyber-criminalité. (Mersen)
  • Au cours de l’année 2016, une cartographie des risques cyber a été réalisée avec l’aide d’un prestataire spécialisé dans ce domaine. (Foncière des Murs)
  • L’Oréal ajuste ses efforts de sécurité de manière permanente en fonction des nouvelles menaces de cyber-attaques.

La protection des données n’est citée que par 32% des DDR16. Par ordre décroissant, Vivendi, TF1-Bouygues, Cap Gemini, Société Générale, Schneider sont les plus disants.

Par ex.

  • Le groupe demande à chaque filiale d’adhérer aux normes internes de sécurité et de protection des données, (Téléperformance)
  • Sanofi et ses prestataires extérieurs mettent en place des infrastructures technologiques sécurisées pour assurer la protection des données et la détection des attaques…
  • Société Générale investit donc en permanence pour garantir la sécurité des opérations et la protection des données de ses clients.
  • Les dispositifs de sécurité informatique et de protection des données clients sont décrits au chapitre 8 (Altareit)

Et de compléter pour la protection des données personnelles

Par ex.

  • a nommé notamment dès 2011 un Data Protection Officer (DPO), en charge de la protection des données à caractère personnel, que les quatre sociétés européennes du Groupe (SCOR SE, SCOR Global P&C SE, ..)
  • le déploiement de plans de contrôle génériques dans le domaine de la protection des données personnelles, … (BNP Paribas)
  • Un pôle Protection Des Données Personnelles Groupe, au sein de la Direction juridique spécialisé sur les enjeux de protection de la vie privée, (…)  la Direction Des Ressources Humaines Groupe a adopté des règles de protection des données personnelles RH applicables aux candidats et aux employés. (Société Générale)
  • Le Groupe se prépare à l’entrée en vigueur du nouveau Règlement européen sur la gestion et la protection des données personnelles. (La Poste)
  • ou du respect et de la protection des données personnelles. La société a mis en place des procédures adaptées… Dans le cadre de la protection des données personnelles, une attention particulière est apportée à la protection des mineurs. (Vivendi)
  • La Société dispose d’un Responsable de la protection des données personnelles rattaché au Responsable Global de la Conformité, (Biomérieux)

A noter que  BASTIDE LE CONFORT MEDICAL est le seul à porter attention au risque de « vol d’ordinateur ».

 

Sources : DFCG, Euler Hermes, Usine Nouvelle, Portail du gouvernement, plate-formes diverses (e-marketing, blog du modérateur, wikipédia).

Images : Pixabay

lien court : http://wp.me/p2OxiV-Ca

Twitter … #docderef

Vous pourriez être intéressé.e par notre vidéo sur la Corruption

Présidentielle 2017 : des programmes pour viser à plus de transparence dans la vie publique ?

Selon la définition apportée lors du colloque « Le cosmopolitisme juridique » (21 novembre 2013), la transparence, comme principe du droit international public, est une culture, une condition, un schéma ou une structure, dans laquelle/lequel les informations pertinentes (par ex. en matière de droit ou de politique) sont accessibles/rendues publiques. (cf doc)

(capture) CPI2016_mapforCard_1280 (Transparency International)

Après avoir été reléguée (pendant quelques années) à la 70ème place de l’Indice de Perception de la Corruption (Corruption Perceptions Index) du baromètre de Transparency International, la France est cotée à la 20ème place en 2016. Une nette progression ! Les  lois  votées  en  2013  suite  à  l’affaire  Cahuzac auraient donc contribué à améliorer l’image de la France dans le monde… un électrochoc salutaire !

La première condamnation définitive d’un parlementaire pour blanchiment de fraude fiscale et omission dans sa déclaration de patrimoine, suite au travail remarquable de la Haute Autorité pour la Transparence de la Vie Publique, constitue a priori une bonne nouvelle. Toutefois, selon Transparency International France, tous les élus condamnés pour atteinte à la probité devraient prendre la décision de remettre leur mandat au vote des citoyens.

Transparency International fait des propositions. (cf. site)

 

A la lecture des programmes des 11 candidat.e.s, quelles sont les « tendances »  ?

La notion de « délit« , recouvrant les mots et/ou expressions tels que « corruption, concurrence déloyale, fraude, criminalité en col blanc, évasion fiscale… » est abordée par tous les candidat.e.s, chacun.e ayant fait le choix d’aborder tel ou tel univers, de mettre en avant telle ou telle ligne éditoriale selon leur sensibilité et leurs cibles politiques. Les « plus-disants » sont Dupont-Aignan et Cheminade.

En revanche, sur le thème de la « transparence »…

Pour la Vie Publique…

  • Macron veut « aller plus loin dans la transparence et l’exigence« .
  • Hamon propose un projet de société pour laquelle la démocratie doit allier le renforcement des pouvoirs des citoyens et la transparence.
  • Fillon prévoit « la mise en place de nouvelles règles en faveur de la transparence de la vie publique« , et propose d' »instituer la transparence totale par la publication obligatoire des liens de parenté entre les parlementaires« .

 

Arthaud, Mélenchon, Hamon, Cheminade ciblent leurs discours sur les entreprises…

  • Arthaud énonce que « les travailleurs doivent imposer la transparence des comptes des entreprises« … « même s’il est de bon ton pour les politiciens de parler de transparence« .
  • Mélenchon obligera « les entreprises à la transparence financière » et réaffirme « l’exigence de la maîtrise publique, sociale et démocratique du secteur de l’énergie,  seule garante de la transparence, de l’indépendance, de l’expertise et de la qualité des installations et des exploitations« .
  • Hamon imposera « la transparence fiscale aux entreprises« .
  • Cheminade évoque la transparence sur le domaine de de la « sûreté nucléaire« .

 

Cheminade, Le Pen, Fillon s’adresse aux consommateurs…

  • Cheminade entend « assurer la transparence sur la fixation des prix [des] services [des eaux] », pendant que Le Pen entend « garantir la transparence et l’information complète des consommateurs. »
  • Pour Fillon, il s’agit d' »instaurer une vraie transparence et une vraie traçabilité en matière d’étiquetage« .

 

Fillon évoque la gestion des lieux de culte…

Les associations cultuelles accéderont à des « leviers de financement, la contrepartie étant la transparence des comptes« .

 

Cheminade, Fillon, Dupont-Aignant, Hamon, Macron pointent leurs discours « transparence » sur les collectivités et la gestion des territoires…

  • Pour Cheminade, « Décentralisation et déconcentration devront avoir pour contrepartie une transparence accrue des budgets« .
  • Pour les « emplois aidés« , Fillon propose d' »assurer la transparence de leur gestion grâce à la création d’un groupement d’intérêt public regroupant Etat, Région, Pôle Emploi« .
  • Dupont-Aignant prévoit d’« instaurer la transparence dans l’attribution des subventions« .
  • Hamon entend rendre opérante « la transparence des décisions publiques« .

 

lire+ … Présidentielle 2017 : Quels sont les programmes convergents avec l’ISO 26000 ?

 

liste des liens pour téléchargement

  • Nicolas Dupont-Aignan – DLF => lien
  • Marine Le Pen – FN => lien
  • Emmanuel Macron – EM => lien
  • Benoît Hamon – PS => lien  (Le programme était initialement accessible sur les pages html du site. Depuis le 17 mars, le programme est sous forme pdf )
  • Nathalie Arthaud – LO => lien
  • Philippe Poutou – NPA => lien
  • Jacques Cheminade – S&P => lien  (Le programme est accessible sur les pages html du site)
  • Jean Lassalle – Indépendant => lien  (Le programme est accessible sur les pages html du site)
  • Jean-Luc Mélenchon – FI => lien
  • François Asselineau – UPR => lien
  • François Fillon – LR => lien

 

 

lien court : http://wp.me/p2OxiV-BJ