La rotation des cultures : une agriculture du bon sens

En agriculture, on a longtemps pensé que modernisation rimait avec monoculture, ou l’exploitation d’une seule variété cultivée sur une même parcelle. Cependant avec le temps, la détérioration des rendements de ce mode de culture a amené à penser différemment. Et si la rotation des cultures était le meilleur moyen d’obtenir des productions en grande quantité et de meilleure qualité, tout en respectant l’environnement ?

Source : La rotation des cultures : une agriculture du bon sens | Be good, do good

Quels concepts RSE/RSO dans les documents de référence 2015 ?

Une méthodologie d’étude en 3 temps 1- Constitution d’un « lexique Ess26k » de 326 expressions « RSE/RSO essentielles » ( à la croisée de 2 dimensions : Appréciation d’expert & 0ccurrence dans …

Sourced through Scoop.it from: rsosem.wordpress.com

See on Scoop.itPertinences sociétales

Innovation frugale : bienvenue dans la slow économie

Navi Radjou

 

Le 31 mars, Navi Radjou, consultant spécialisé dans l’innovation et le leadership, était de passage à La Ruche, le nouvel espace collaboratif aménagé dans ses locaux par Bouygues Immobilier. L’occasion de présenter son nouveau livre, L’innovation frugale : comment faire mieux avec moins (Diateino, 2015).

Source: www.demainlaville.com

« Après l’innovation frugale, la prochaine étape, c’est bien sûr le gouvernement frugal. Barack Obama a déjà créé une agence d’innovation sociale chargée de réfléchir à ces enjeux. La problématique devient alors : comment être encore plus efficace tout en renonçant à une certaine part de contrôle, en apprenant à se désengager. Le gouvernement frugal, c’est autonomiser et responsabiliser les citoyens. Si on continue de vouloir faire du micromanagement pour tout, ça ne pourra pas marcher. »

See on Scoop.itPertinences sociétales

Achat responsable… Agir efficacement et concrètement

RHSF donne les étapes d’une démarche d’achat responsable pour prévenir les risques d’abus des droits de l’Homme dans la chaîne de sous-traitance.

Source: www.hrwithoutborders.org

RHSF [ONG de terrain pour promouvoir le respect des Droits de l’Homme au travail dans la chaîne de sous-traitance] met à disposition de ses adhérents son expertise et des outils conçus au cours des missions et des projets que l’ONG a menés. Ces outils ont été conçus par et pour des acheteurs. Ces outils se trouvent sur une plateforme collaborative…

 

pour une démarche assurément RSE/RSO

See on Scoop.itPertinences sociétales

Suivre sa démarche d’innovation participative : quelques indicateurs – Innovation Partagée

See on Scoop.itPertinences sociétales

L’innovation participative est une démarche de management structurée qui vise à stimuler et à favoriser l’émission, la mise en œuvre et la diffusion d’idées par l’ensemble du personnel en vue de créer de la valeur ajoutée et de faire progresser l’organisation.

Lors de la mise en place d’une démarche d’Innovation Participative, vous avez réfléchi à la structuration et au processus nécessaire pour que la démarche fonctionne de façon fluide et efficace.

See on www.innovationpartagee.com

Lire également l’article de Thomas Cottendin sur Finobuzz.com

Quartiers verts, un guide de partage des bonnes pratiques d’aménagement durable.

En mettant en ligne son guide d’aménagement durable « Quartiers verts », la Ville de Montréal met à la disposition des communautés un outil d’aide à la mise en œuvre de tels projets, ainsi que des stratégies de mobilisation, de partenariat et de financement.

Proposé dans le cadre du 16e chantier du Plan de transport 2008,  le projet des Quartiers verts s’inspire de la démarche et de la nomenclature utilisée par la Ville de Paris et des orientations du Plan de développement durable de la collectivité montréalaise 2010-2015.

Gestion de la mobilité et aménagement urbain en sont les constituants.

Aménagements, écologie urbaine (1) et vie de quartier (voisinage,  » milieu de vie « ) (2) sont indissociables.

concept de voisinage

Un Quartier vert est ici défini comme un secteur ciblé où un ensemble de mesures d’aménagement du domaine public sont appliquées afin d’améliorer la sécurité et la circulation et de donner une plus grande place au verdissement. La démarche des Quartiers verts se veut donc une approche de développement durable appelant à revoir les déplacements des citoyens et l’aménagement des rues, en vue d’une vie de quartier améliorée.

Afin de tenir compte du contexte spécifique de chaque arrondissement, la densité de la population des quartiers centraux étant élevée plus que celle des autres, il est proposé de distinguer deux catégories de Quartiers verts: les quartiers denses et les quartiers moins denses.

Le Plan local de déplacements est une aide au diagnostic, à la définition des objectifs et à la recherche des axes de solution. Une place privilégiée est donnée aux transports (priorité aux modes actifs et collectifs), afin de viser à l’apaisement de la circulation ( » déplacements de transit « ) et à la sécurisation (confort et sécurité) :

  • les accès aux transports en commun, arrêts d’autobus et leurs aménagements ;
  • les accès aux trottoirs ;
  • les aménagements cyclables et mobiliers;
  • les voies réservées aux autobus ;
  • les rampes d’accès ;
  • les contre-terrasses ;
  • les réductions de places de stationnement sur rue ;
  • les signalisations ;

… mais également à la construction d’un environnement ( » unité de voisinage « ,  » milieux de vie « ) destiné à favoriser les interactions entre les gens. A ce titre, le guide expose l’importance des espaces…

  • utilitaires (commerces et achalandage, parcs…) ;
  • d’entraide mutuelle ;
  • de socialisation pure

… à proximité du lieu de résidence.  Des espaces  » conviviaux  » (rues locales, rues piétonnes – piétonisation temporaire / permanente, rue résidentielles) viseront au  » partage de la rue « .

C’est un espace que l’on apprend à connaître en le fréquentant régulièrement, souvent en le marchant puisqu’il ne renferme aucune frontière physique importante, qui nous devient  familier et auquel on en vient à s’identifier.

Une attention est portée aux  » zones sensibles  » et à leur délimitation (écoles, garderies, parcs, hôpitaux, résidences de personnes âgées, accès au transport en commun, etc.), aux populations vulnérables (personnes âgées, personnes à mobilité réduite, personnes ayant une déficience visuelle, personnes handicapées – rph, enfants …)

L’élaboration d’un tel projet rassemble les autorités, les institutions, les organismes territoriaux et locaux, de nombreux corps de métier, les associations, les citoyens, les personnes extérieures à la communauté (voisinage)…

Cette sphère de parties prenantes est-elle suffisante ? Existe-t-il un autre modèle de participation ? Outre le processus habituel de consultation publique (3), il est nécessaire d’aller au-delà des outils habituels de communication (avis publics, lettres). Le Guide propose une  » participation type forum « , qui s’inscrit dans l’esprit de la Politique de consultation et de participation publiques [cf. pratiques de la ville de Montréal].

(1)   Plantations (verdissement, patrimoine végétal urbain), gestion des eaux pluviales, pollution lumineuse, bruit, pollution atmosphérique.

(2)   Alexandre Lebel (2005) écrit : « l’unité de voisinage est envisagée comme un milieu de vie au même titre qu’un milieu de travail ou que la famille ».

(3)   Pour ces aménagements, il convient de solliciter les citoyens (parties prenantes) pour qu’ils expriment leurs attentes et qu’ils donnent leur avis sur les problématiques de déplacement, stationnement, sentiment de sécurité, vitesse sentie, présence de trafic de transit, qualité de l’environnement urbain, etc.

Source :

Quartiers verts : Partager les bonnes pratiques d’aménagement durable

Le Guide des Quartiers verts, édition du 10 mai 2013

Canada_Guide Quartiers verts

Mini-Revue de presse RSO – avril 2013 (part 2)

Droit du travail.
> Risques psychosociaux.
L’employeur a l’obligation d’évaluer l’ensemble des risques auxquels ses salariés sont exposés au sein de son entreprise. Ce qui inclut les risques psychosociaux car il doit préserver leur santé physique et mentale. Ces risques peuvent être induits par l’activité de travail elle-même ou provoqués par l’organisation et les relations de travail.
Lire… Intégrer les risques psychosociaux dans le document unique.

> Droit d’alerte.
Mercredi 3 avril 2013, le Sénat, a adopté, en deuxième lecture, la proposition de loi, modifiée par l’Assemblée nationale en première lecture, relative à l’indépendance de l’expertise en matière de santé et d’environnement et à la protection des lanceurs d’alerte.
Lire… Sénat a adopté le texte sur l’expertise en matière de santé et d’environnement.

Ressources Humaines.

> Réseaux.

Mobiliser et motiver les employés par les réseaux sociaux d’entreprise, pour au final la satisfaction des collaborateurs au sein de leur entreprise

> Capital humain.
L’entreprise est un lieu de formation et d’investissement en capital humain. Mais les définitions du capital humain apparaissent souvent comme trop éloignées de la réalité vécue par les hommes.
Extrait de la revue Personnel.

> Le CV, c’était avant
E-recrutement et réseaux sociaux: quand l’embauche devient digitale.

> La motivation est une dynamique mouvante...

De plus en plus de salariés ont le sentiment que leurs intérêts diffèrent de ceux de leurs dirigeants, en particulier dans les entreprises qui traversent des difficultés. Il en résulte une crise de confiance, un sentiment de mise à l’écart pouvant dans certains cas, entraîner un désengagement.
Lire… La motivation des collaborateurs: un facteur clé de succès de l’entreprise.

> Les pratiques des entreprises pour maintenir la paix sociale. Témoignages.

Les pratiques des entreprises pour maintenir la paix sociale

> Métiers verts.
Pôle emploi  accompagne le transfert des compétences sur les métiers de l‘économie verte.

> Bénévolat & motivation.
De plus en plus d’entreprises – surtout des grandes – motivent leurs troupes et ressoudent leurs équipes en leur proposant de s’engager dans des « bonnes actions » qu’elles organisent. Des trophées ont été remis aux plus innovantes d’entre elles.
Lire… Le bénévolat, nouveau moyen de motiver les salariés.

Groupe social.

> Cumul des mandats.

Le projet de loi limitant le cumul des mandats est présenté en Conseil des ministres.  Le Haut Conseil à l’égalité estime que le non cumul favorisera l’entrée des femmes en politique.
Lire… Cumul des mandats : une pratique qui désavantage les femmes.
Lire… Parité : plus de 71% des circonscriptions n’ont jamais eu de femme à leur tête.

> Égalité des genres : peut mieux faire !
Pour certains, les écarts s’expliquent par le fait que les femmes interrompent leur carrière professionnelle pour assumer les responsabilités familiales. Selon des données de l’OCDE, les femmes réduisent leurs heures de travail après leur 1er enfant, les pères tendent à travailler plus. De même, après chaque nouvelle naissance, le salaire des femmes diminue d’environ 12%, les écarts de salaires s’agrandissant encore davantage après chaque nouvel enfant né.

> Décret.
Avec la parution d’un décret sur les inégalités salariales (Décret n° 2012-1408 du 18 décembre 2012), la question de la rémunération ne pourra plus être passée sous silence dans les accords égalité professionnelle. Randstad a choisi une méthode originale pour évoquer ce thème, en publiant 12 dessins humoristiques, réalisés par Antoine Chéreau.

> Plafond de verre.
Briser ou contourner le fameux obstacle à la progression professionnelle des femmes, le “plafond de verre” ? Le CAS (Centre d’analyse stratégique) met en valeur, dans une étude récente, différentes stratégies, utiles notamment aux moins diplômées, pour atteindre les plus hauts niveaux de l’entreprise.
Lire… Femmes cadres : les stratégies pour monter au plus haut niveau.
Lire… Najat Vallaud Belkacem s’attaque au plafond de verre.

Technologie de l’information & réseaux sociaux.
> Guide pratique et didactique, réseaux sociaux pour les élus (édition 2013).
La plate-forme met également à disposition d’autres publications.
•    Guide pratique des réseaux sociaux pour l’entreprise.
•    Guide réseaux sociaux 2012.
•    Guide ABC des réseaux sociaux pour les associations.
•    Guide médias sociaux pour les entrepreneurs.

Énergie.

> Biogaz.

Une installation permet de profiter de manière efficace de la matière organique résultant des usines de biogaz.
Lire … Construction d’une usine pilote de fabrication d’engrais à partir de la valorisation de déchets organiques.

> Micropile.
Un nouveau type de piles à combustible microbiennes a été mise au point par l‘équipe scientifique de Marjolein Helder.
Lire… Produire de l’électricité grâce à l’interaction entre les plantes et les bactéries du sol.

Environnement & toxicité.

> Fûts radioactifs.
L’Agence internationale de Agence de l’énergie (AIEA) alerte sur quelques 17.224 tonnes de déchets de faible activité radioactive, qui se situent dans la vallée sous-marine de la Manche qui est connu sous le nom de Hurd Deep, juste au nord de l’île d’Aurigny. Les fûts  ne demandent maintenant qu’à s’éventrer depuis le temps qu’ils sont dans l’eau de mer.
Lire… 28.500 conteneurs de déchets radioactifs au large de la Hague !.

> Centrale nucléaire de Tchernobyl.
« Afin de réduire les pertes économiques consécutives à la catastrophe, qui pourraient atteindre 180 milliards de dollars en 2015, il est important de proposer un programme de développement complet pour les régions affectées par l’explosion de 1986 » a déclaré le président de l’Ukraine, Viktor Yanukovych.
Lire… Tchernobyl : « Les pertes liées pourraient atteindre 180 mds en 2015 »

> Pesticides : alertes de l’ANSES.
Des dizaines de produits phytosanitaires agricoles ou domestiques (insecticides, herbicides, fongicides, etc.) sont autorisées depuis plusieurs années, sans tenir compte des alertes de l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses). Ces anomalies justifient, selon l’association Générations futures, des recours en justice et, notamment, un dépôt de plainte pour « mise en danger de la vie d’autrui ».
Lire… Des dizaines de pesticides sont autorisés en France contre les avis d’experts.

> Silence de plomb.
En 1991, des études commanditées par l’Ifremer (Toulon – La Seyne s/m) sur les rejets de l’usine Pechiney de Gardanne ont rapporté que « des échantillons d’effluent du traitement de la bauxite pouvaient induire des altérations dans le développement embryonnaire et dans la fécondation de l’oursin de mer Paracentrotus lividus ». Des chercheurs et Creocean confirment la toxicité de l’effluent. En 1994, une autre équipe de chercheurs fait une analyse spectrométrique de la composition des boues de Gardanne. Résultat : les boues constituent un cocktail de métaux lourds avec, par ordre décroissant, de l’aluminium, du fer, du chrome, du mercure….
Lire… Les boues rouges empoisonnent La Ciotat.

Environnement & alternatives.
Planter des arbres dans des cultures ou des pâturages, plutôt que d’utiliser des engrais et des pesticides ? Lire… L’agroforesterie : l’alternative aux pesticides.

Environnement & initiatives.
> Samu écolo.
Après avoir testé le « concept » lors de la guerre du Kosovo, le toxicologue Fariborz Livardjani propose un laboratoire mobile conçu pour permettre à une équipe d’experts d’intervenir dans un périmètre de 100 km autour de Strasbourg (Haut-Rhin) en cas de pollution présumée. Sur place, l’équipe réalise des analyses et donne rapidement des consignes aux riverains et aux éventuels secouristes.
Lire… Un Samu écolo pour détecter les pollutions.

Environnement & fiscalité.
> KPMG Green Tax Index.
KPMG publie une étude sur la fiscalité environnementale dans le monde.
Lire… Classement mondial des pays qui pratiquent la fiscalité environnementale.

Parties prenantes.
> Entreprise aurifère et impact environnemental.
Barrick Gold De nombreux groupes écologistes et des citoyens s’opposent depuis des années au projet Pascua-Lama, qui vise l’exploitation d’une énorme mine d’or par la multinationale Barrick Gold.« …Il semble que certaines questions liées aux normes environnementales doivent toujours être réglées pour que cette mine, qui doit produire de l’or et de l’argent pendant plus de 25 ans, puisse poursuivre ses opérations. Mais ce n’est pas tout le projet qui est désormais gelé…De nombreux groupes écologistes et des citoyens s’opposent depuis des années à ce projet, de peur qu’il n’affecte l’eau des glaciers de la zone. «Je crois que dans ce cas, le degré de manquement [aux normes] est tellement important que le ministre de l’Intérieur est conscient»… »

Lire… Barrick Gold: la Cour d’appel de Santiago bloque le projet de mine entre le Chili et l’Argentine.

Prix & récompenses.

les principaux labels écologiques> Les principaux labels écologiques ou écolabels.

> L’association Femmes entrepreneurs organise la 4e édition du Women’s Barcamp le 23 avril en partenariat avec Novancia Business School Paris. Cette année, l’événement s’intéressera à l’importance du Web dans la création ou le développement d’affaires.
Lire… Femmes entrepreneurs : 4e édition du Women’s Barcamp.

Loyauté des pratiques.
> Profits illicites.
Plus de 1,6 million de dollars (1,2 million d’euros). C’est la somme dont va s’acquitter le groupe de mode américain Ralph Lauren pour mettre un terme à une enquête pénale et civile sur des soupçons de pots-de-vin visant l’une de ses filiales en Argentine.
Lire… Le groupe Ralph Lauren accusé de corruption en Argentine.

Modèle de consommation.
> Coopérative et locavorisme.
Depuis 40 ans, des coopératives alimentaires se développent à New York et Londres. Un modèle transposable à Paris? C’est en tout cas l’opinion de Tom Boothe et Brian Horihan, les co-fondateurs de La Louve, la coopérative parisienne basée sur l’auto-gestion entre particuliers. Rencontre.
Lire… Le supermarché collaboratif débarque à Paris.

> E-commerce.
Sous peine d’être transformés en « showrooms » où aucune transaction ne se produit, les magasins cherchent leur salut sur le Web. De leur côté, les sites marchands se lancent à la conquête des centres commerciaux.
Lire… Pour survivre, les magasins doivent investir le Web.

Intelligence économique.
> Veille.
La veille et ses outils ont pour vocation de nourrir les décisions stratégiques les plus éclairées des décideurs RH et des dirigeants de l’organisation. Une organisation qui se donne une méthodologie de veille souhaitera anticiper et exploiter les opportunités présentes et futures dans ses marchés actuels et en émergence.
Lire… La veille : lire l’avenir pour mieux se démarquer.

> L’arbre généalogique de l’IE.
Au début des années 2000, Franck Bulinge de l’Université Toulon-Var s’est interrogé sur les conditions de l’émergence et la pérennisation des pratiques d’intelligence économique au sein des PMO (PME).
Lire… Pourquoi est-il si difficile d’introduire les pratiques d’intelligence économique en PME?

> 2e vague Baromètre Publics-réputation.
Syntec Conseil en Relations Publics et l’institut Viavoice ont réalisé auprès du grand public et de leaders d’opinion (actionnaires, écologistes, militants de causes citoyennes, etc.) un sondage sur les éléments de réputation des principales entreprises françaises et étrangères.
Sur fond de crise financière et de scandales agro-alimentaires, une confiance envers les entreprises globalement en baisse.
Lire… Trophées de la Réputation 2013.

Communication.

> Marketing Communication.
Depuis quelques années, le consommateur se soucie de son environnement et aspire à « mieux » consommer. Pour répondre à cette attente, chacun a pu observer la déferlante de produits ou de services « verts » proposés par les entreprises. Mais si cette aspiration du consommateur fait évoluer certaines habitudes, la route reste longue pour intégrer de manière spontanée et durable les bonnes pratiques.
Lire… Les bonnes pratiques de la communication responsable aujourd’hui.

> Communication & réseaux sociaux.
Aujourd’hui, plus de la moitié des entreprises hexagonales disent mettre en place des actions RSE et en faveur du développement durable. Dans ce contexte, l’agence de conseil Comeen analyse en une infographie l’importance que revêt la communication, via les réseaux sociaux, autour de ces démarches.
Lire… de l’art de bien communiquer sur vos initiatives.

Mini-Revue de presse RSO – février 2013

Extraits des scoops  « Pertinences sociétales » (février 2013) – revue de presse RSE/RSO.

 

Développement durable
•    Krautergersheim (Bas-Rhin). Fermentation du chou en chaleur et en électricité : au total, le biogaz produit sur un an correspond à la consommation d’énergie de 1. 500 personnes.
•    Dans l’imprimerie, le développement durable est devenu un mode de management.
•    Préserver le patrimoine bâti pour respecter l’environnement. ‘Il s’agit de construire un pont entre générations dans une logique de solidarité et de respect du développement durable’.

 

Dynamique sectorielle.
•    France et Monde : les ‘circuits courts‘ ont la cote.
•    Santé et information : L’analyse des données montre que la consultation des sites d’évaluation des ressources et des traitements est l’activité la plus populaire.
•    Etats-Unis : le réseau BALLE [Business Alliance for Local Living Economies]. Les entrepreneurs indépendants (30 000) lancent la révolution tranquille des économies locales durables.
•    France. L’entrepreneuriat social est la capacité de créer des dynamiques économiques vertueuses  et de les mettre au service du bien commun.

 

E-réputation.
•    Les comportements non éthiques de certaines formes de communication numérique et de publicité en ligne ont dégradé le pacte de confiance avec le consommateur.
•    Pour répondre à sa néfaste gestion d’un bad buzz avec Greenpeace en 2010, Nestlé revient sur les réseaux sociaux avec une approche radicalement nouvelle qui est basée sur l’écoute et la conversation numérique en temps réel.

 

Emploi durable.
•    L’association du groupe ID’EES et d’Adecco a permis en quinze ans à 60 000 personnes d’accéder à un emploi durable.

 

Gestion de l’information.
•    Veille : l’évolution du Web et de ses pratiques a eu un impact lourd sur la veille, ses pratiques, ses praticiens et ses outils.
•    La communication numérique peut-elle être éthique ? Internet et le numérique ont révolutionné la façon dont les marques entrent en relation avec les consommateurs.  Souvent pour le meilleur, mais parfois, pour le pire.

 

Grille de référence.
•    Lafarge partage les bonnes pratiques : Einstein qui est le nom du réseau social d’entreprise de la division Béton et Granulats du groupe Lafarge, devient l’outil de référence au sein du groupe. Son objectif: conserver et enrichir les bonnes pratiques.
•    Label LUCIE : le Centre des Jeunes Dirigeants d’entreprise (CJD) a lancé une opération pilote de labellisation LUCIE de 14 entreprises membres du CJD.

 

Groupe social.
•    Réseau social : Gisèle SZCZYGLAK, philosophe, pense que la présence des hommes est indispensable à la réussite d’un réseau de femmes,
•    Plan culture à l’hôpital : l’équipe du Scriptorial (le musée des manuscrits du Mont saint-michel, Avranches, France) a mis en place des actions et des outils afin de développer l’accueil et l’accompagnement culturel des personnes en difficulté sociale, économique, mais aussi physique ou psychique.
•    La création d’entreprise tente de plus en plus les femmes.
•    La Fondation de France apportera un soutien méthodologique et financier aux projets associatifs destinés aux ménages aux revenus modestes, menés en partenariat avec les collectivités territoriales et les bailleurs sociaux

 

Handicap.
•    Association Accelibreinfo : pour aider les plus démunis, un jeune homme vient de fonder une association pour permettre aux non-voyants d’entrer gratuitement dans l’ère du numérique, un outil indispensable pour rester connecté à la société.

 

Initiatives.
•    Syrie. L’UNICEF a monté des écoles des classes allant de la primaire au secondaire pour les 4500 jeunes Syriens réfugiés dans le camp de Zaatari en Jordanie
•    Côte d’ivoire. L’ONG Femmes et TIC fondée en 2006, et comptant une centaine de membres, est financée principalement par les cotisations. Promouvoir l’autonomisation des femmes est le leitmotiv de l’association, en convergence avec l’une des lignes directrices de l’ISO 26000. Communiquer, échanger et nouer des partenariats avec d’autres femmes.
•    Europe. Atteintes à l’environnement reconnues comme le cinquième crime international contre la paix. À l’initiative dune avocate anglaise, un collectif de citoyens européens se mobilise pour faire rendre passibles de poursuites pénales les dégradations d’écosystèmes. A cet effet,  elle a inventé le terme écocide.
•    France : Les jeunes sensibilisés aux risques auditifs, par l’association Luciol…. Prix entrepreneure responsable, les femmes et la Responsabilité Sociale d’Entreprise à l’honneur.

 

Santé.
•    Le Sénat organise un débat sur l’impact des pesticides sur la santé. Ce débat fait suite au rapport de la mission commune d’information sur les pesticides rendu public en octobre dernier,  qui dénonçait une sous-évaluation des risques liés à ces produits.

 

Innovations.
•    Koom : un site communautaire d’émulation collective.  Ni lobbying, ni groupe militant, le site communautaire Koom cherche à créer l’émulation collective en poussant les internautes à s’engager sur des actions solidaires. Avec l’objectif de rapprocher citoyens et collectivités en communiquant sur leurs initiatives « développement durable ».
•    Lancement du Site internet femme ingénieure.

 

Mini-revue de presse RSO.
•    Savez-vous qu’aujourd’hui les grandes surfaces mettent de l’eau de javel sur leurs invendus pour les rendre impropres à la consommation ?

 

Modélisation.
•    RSO. Il faut faire de la fiscalité un outil de responsabilité sociale des entreprises.
•    La performance économique peut-elle être sociale et solidaire.
•    Appliqué à la région urbaine de Grenoble, le modèle Tranus associe aux scénarios d’émission de carbone une méthodologie d’analyse économique des politiques climatiques locales, afin d’adapter les outils de prospective aux questions urbaines.

 

Normes & Lignes directrices.
•    Concept Propreté Environnement (CPE), engagée depuis de nombreuses années sur la démarche sociétale, est devenue la première SA de France reconnue par la norme internationale ISO 26000 et auditée par un cabinet international.

 

Obligations légales.
•    Entreprises responsables : le droit français doit évoluer. Pour l’heure, il n’existe pas de lien juridique entre une société-mère et ses filiales.
•    Europe. Le Forum citoyen pour la RSE (dont fait partie Amnesty international) et le collectif éthique sur l’étiquette,  invitent les parlementaires à s’engager autour de quatre mesures phares visant à prévenir les violations des droits humains, dont celle d’éliminer les obstacles à l’accès à la justice.

 

Observatoire rse.
•    Système du 3è millénaire : un système comprenant référentiels et programmes, indicateurs, communication responsable et sincère…
•    Qu’est-ce que la RSE,  si ce n’est une formidable opportunité de sécuriser les fondamentaux de l’entreprise. La RSE n’a pas le rôle  qu’elle mérite !
•    La RSE modifie le modèle économique d’une entreprise sur deux aux USA.
•    Performance et vertu sont liées aujourd’hui intimement et la communication numérique offre une occasion unique de repenser l’entreprise.

•    Les questions de diversité de bien-être et de sens sont de nature à rapprocher les fonctions développement durable et RH.

•    Les femmes ont été toujours au cœur des révolutions sociétales.
•    En Afrique, le cybercafé reste le principal accès à Internet pour les femmes.
•    La Charte de la diversité et le cabinet Inergie publiait fin décembre le Bilan Diversité 2012, visant à photographier les actions mises en place par les entreprises signataires.

 

Parties prenantes.
•    Les entreprises locales jouent un rôle clé dans la renaissance de l’économie de leur territoire.
•    Concerter avec les parties prenantes. De plus en plus nombreuses sont les voix qui considèrent qu’il est temps de mettre le dialogue au centre des priorités politiques
•    La demande de la société civile – notamment des associations mais aussi des citoyens, au sens large – s’exprime pour une meilleure prise en compte des impacts environnementaux et sociaux des activités des entreprises.

 

Programmes nationaux.
•    France : Le Gers est un département très touché par les déserts médicaux,  ces zones où la pénurie de médecins se fait lourdement ressentir, mais les autorités commencent à mettre en place des organisations destinées pour parer cette situation.

•    République de Djibouti : LADDS soutient l’agriculture en terre assajog : réduire la pauvreté et combattre l’exode rural sont assignés les objectifs au projet d’appui aux coopératives agricoles que l’agence djiboutienne de développement social (ADDS) met en œuvre avec le soutien du Fonds Arabe pour le Développement économique et Social … Une situation d’urgence qui a conduit de 2008 à 2009 les autorités publiques à engager des études sérieuses pour faciliter la résilience des agriculteurs dans l’arrière-pays.

•    Programme Impact Ashoka France Belgique Suisse. Lancée en Inde en 1980 par Bill Drayton qui a popularisé le terme d’Entrepreneur Social, Ashoka – organisation sans but lucratif, laïque et apolitique – est le plus grand réseau d’Entrepreneurs Sociaux existant. Le partage des bonnes pratiques au sein du secteur est l’une des missions du réseau.

•    Algérie. Le représentant de l’Algérie à la commission de développement social des Nations unies, Kamel Filali, a plaidé, lors des travaux de la cinquantième session, pour une meilleure prise en charge des personnes vulnérables et l’intégration de ces dernières dans le système politique et économique.

 

Ressources humaines.
•    Métier de DRH : après une première mutation de la fonction du DRH mécanique au DRH organique, une deuxième mutation est sans doute en train de s’esquisser, vers un rôle que l’on pourrait qualifier de médiatique.

•    Emploi : l’enjeu des personnes éloignées de l’emploi est impératif pour la société comme pour les entreprises et l’état : maintien de la cohésion sociale, réduction de l’exclusion, réponse aux besoins de main d’œuvre, reconnaissance du rôle essentiel de l’entreprise dans les parcours d’insertion.

•    Dialogue social : aujourd’hui les relations au travail se durcissent… alors on a tout intérêt à ce que les salariés suivent et s’impliquent, pour cela il est impératif qu’ils se sentent bien dans leur entreprise… Pour cela il y a des outils accessibles comme OHSAS, et surtout le bon sens.
•    Déploiement des programmes RSE en dopant le dialogue social… concerter avec les parties prenantes.

•    Michelin : un dispositif de sport en entreprise qui s’inscrit dans sa démarche de RSE initié en 2002 sous le nom de Performance et Responsabilité Michelin, programme Oxygène de prévention du capital-santé physique et psychologique.

•    Discrimination : le Défenseur Des Droits (DDD) et l’oit viennent de publier la 6ème édition de leur baromètre sur la perception des discriminations dans le monde du travail. Le baromètre révèle entre autres que pas moins de 30% des salariés du privé déclarent avoir été victimes d’au moins une discrimination dans le cadre professionnel ! … que 34% des actifs ont été en outre témoins de discriminations.

 

Vie citoyenne.
•    La consommation collaborative : co-voiturage, co-outillage, co-achat, co-utilisation, partage…les modes de consommation du 3ème millénaire !
•    Union européenne:  L’eau au centre de la première initiative citoyenne. Pour la première fois, la Commission européenne devra partager avec l’opinion publique le droit d’initiative  qu’elle exerçait jusqu’à présent de manière exclusive.
•    Europe. Les conclusions d’une étude européenne invitent les entreprises, les pouvoirs publics et la société civile à créer de nouveaux modèles à la croisée du social, du privé et du public.
•    Belgique. Le maire de Herstal et son conseil municipal ont pris la décision d’interdire au supermarché local Carrefour de jeter ses invendus.
•    Suisse. Le 3 mars prochain, le peuple suisse aura à voter notamment sur l’initiative Minder, l’initiative populaire fédérale contre les rémunérations abusives (et son contre-projet indirect).

Extraits des scoops  « Pertinences sociétales » (février 2013) – revue de presse RSE/RSO.

Le processus de création est le même chez les artistes et les entrepreneurs.

Un groupe de chercheurs (une équipe d’ethnologues suisses) s’est intéressé au processus créatif chez le peintre avant de le confronter aux méthodes des entrepreneurs sociaux. Ils sont parvenus à trouver différents points communs dans la manière dont la créativité s’exprime chez eux.

 

atelier-creativite

 

Selon eux, les différents points du processus créatifs sont les suivants : la caisse de résonance, l’endurance, l’espace de travail et le déclencheur.

  • l’environnement qui permet d’être réceptif aux idées et de les réutiliser.
  • la capacité à travailler sur une longue période et les moyens mis en place pour y parvenir.
  • l’espace de travail et les rituels afin de permettre de travailler.
  • enfin, le moment déclencheur, conditionné par les trois derniers points.

… et de faire remarquer que « les gens ratent des opportunités incroyables dans les transports en commun ».

Source : Le processus de création est le même chez les artistes et les entrepreneurs | L’Atelier: Disruptive innovation.

La RSE est rentable, qu’elle soit exécutée ou négligée dans votre entreprise.

See on Scoop.itPertinences sociétales

Les entreprises qui souhaitent réaliser des profits doivent soit intégrer la responsabilité sociale des entreprises (RSE) dans leur modèle opérationnel, soit l’ignorer complètement.

congruence-RSO‘s insight:

L’économiste Milton Friedman, ardent défenseur du libéralisme, affirmait que la performance sociale et la performance financière présentaient une corrélation négative. Il a émis une théorie selon laquelle les entreprises qui augmentent leur performance sociale subissent des coûts et perdent leur avantage concurrentiel.

Les économistes depuis Friedman plaident en faveur d’un lien positif entre la performance sociale et la performance financière des entreprises.

Qui a raison ? Dans son article, le REDD apporte une réponse. Tout le monde avait raison. La relation entre performance sociale et performance financière est représentée par un graphe en U.

Deux chercheurs, Michael Barnett (Université d’Oxford) et Robert Salomon (Université de New York), ont étudié la performance de 1 214 entreprises (des S&P 500 et Russell 3000 au cours des années 1998 à 2006). Ils ont déterminé leur performance sociale à l’aide des données de Kinder, Lydenberg et Domini, qui évaluent les entreprises en fonction de treize critères de développement durable.

Merci à Synapse pour son analyse et les informations ainsi délivrées.

See on synapse.uqac.ca