• Articles récents

  • Archives

  • Méta

EDD 2030 : Les collèges dans la lutte pour l’écologie

podcastjournal – par Rédigé le 24/12/2019 (dernière modification le 19/12/2019)

A l’heure où la lutte contre le réchauffement climatique ainsi que la protection de l’environnement et de la biodiversité est à son apogée, le ministère de l’Éducation nationale a commencé à sensibiliser les élèves dès le plus jeune âge. Pour répondre aux objectifs de l’Agenda 2030 des Nations Unies, l’éducation de tous les élèves au développement durable est assurée dans le but de faire évoluer les comportements de chacun.

L’école est un lieu d’apprentissage, le ministre de l’Éducation à donc lancé un plan d’actions autour de huit axes majeurs. Aussi appelé Éducation au Développement Durable (EDD 2030), ce projet contraint les établissements scolaires à devenir des lieux exemplaires en matière de protection de l’environnement. Des éco-délégués doivent être élus dans les collèges et lycées, avec l’aide des équipes pédagogiques, ils devront ensuite mener à bien une action pérenne sur l’année scolaire, sensibiliser au tri des déchets et lutter contre le gaspillage alimentaire. Les thématiques de la protection de l’environnement devront être développées dans les différents programmes. Les écoles effectuant les meilleurs projets seront récompensées à la fin de l’année scolaire.

Certains établissements s’inscrivent également en démarche de Développement Durable (E3D). Cette labellisation nécessite de la part des collèges/lycées un effort supplémentaire pour répondre aux cahiers des charges imposées. Des équipes éducatives sont mises en place regroupant des enseignants, le chef d’établissement, les CPE, les agents d’entretien, les AED pour encadrer les élèves désireux de proposer des projets tout au long de l’année.

(…) Lire l’intégralité de l’article sur podcastjournal.net

Autres articles

 


Permalien : https://wp.me/p2OxiV-YF

RSE : un parcours de e-learning pour guider les TPE-PME

Le parcours e-learning intitulé « Les ODD, c’est pas compliqué ! TPE/PME, osez la RSE pour une croissance durable », est proposé par Bpifrance, l’Agence Lucie, le Global compact France et B&L évolution depuis le 23 septembre dernier. Cette formation « a pour objectif d’expliquer au plus grand nombre de TPE/PME, l’intérêt qu’elles ont à entamer simplement une démarche de responsabilité sociétale des entreprises (RSE) », est-il expliqué dans un communiqué.

Source : Environnement magazine

 

Faut-il s’inquiéter de l’impact des technologies sur l’avenir de l’humanité ?

Extraits de l’article de Flavien Chantrel, le 2 juillet 2018, publié sur blogdumoderateur.com

Jean-Christophe Bonis

Une des conférences les plus intéressantes de l’édition 2018 du web2day était celle donnée par Jean-Christophe Bonis, « Homo Deus ou le syndrome de Peter Pan. »

Ce futuriste, dirigeant de la société Oxymore, abordait le thème des conséquences que la technologie peut avoir sur notre vie quotidienne, aujourd’hui et dans le futur. A une époque où la science-fiction est devenue réalité, et sans parler de bien ou de mal, jusqu’où peut-on aller dans le développement de technologies aux contours moraux flous ? Quelle est notre responsabilité face au futur que cela peut engendrer ? Quels contrôles existent pour ne pas tomber dans un futur dystopique ? Cette conférence nous a donné envie d’aller plus loin dans l’échange. Dans cette interview, Jean-Christophe Bonis revient sur l’importance de se poser les bonnes questions sur la technologie, d’avoir des penseurs qui s’emparent du sujet et sur les risques et opportunités qui s’offrent à nous.

L’introduction de l’imprimerie au quinzième siècle a créé une rupture majeure de l’évolution humaine. Elle a permis de mettre à la disposition de monsieur et madame tout le monde la possibilité de transmettre ses idées, il était donc désormais possible de diffuser des idées autres que la pensée étatique ou religieuse imposée.

C’est l’origine de ce qu’il s’est passé au siècle des Lumières, qui a eu des implications très importantes dans le futur de l’humanité, notamment avec les théories émises par Descartes. Sa pensée se basait sur le fait que nous ne sommes plus une unité, mais chacun de nous est un élément autonome qui peut penser. Pendant ce siècle, la France était le leader intellectuel et culturel du monde. De grands penseurs ont alors émergé et ont donné leur vision du monde.

Il est très important qu’au vingt-et-unième siècle, des hommes et des femmes se posent de nouveau les bonnes questions. Non pas pour y répondre de manière péremptoire, mais pour éviter de toujours faire les mêmes erreurs. Parmi ces questions, il y a celle de l’évolution des technologies et de leur contrôle par le privé. Il n’y a aucune coordination mondiale, aucun organe de contrôle qui peut juger l’éthique ou le bien-fondé des innovations en cours. Il faut revenir sur des schémas de béotiens, se poser les vraies questions, nourrir les gens pour qu’ils puissent développer leurs propres réflexions. Interroger et transmettre !

La formation RSE, c’est changer la culture des populations de l’entreprise…

Bruno Pireyn : « Travailler sur la RSE en matière de formation, c’est changer la culture des populations de l’entreprise »

Une démarche RSE ne fonctionne qu’à partir du moment où il y a prise de conscience de l’intérêt de la RSE pour l’entreprise. Et donc, directement, pour ses collaborateurs en termes de perspectives, d’emploi, de revenus, etc. Travailler sur la RSE en matière de formation, c’est changer la culture des populations de l’entreprise : il faut arriver à ce que celles-ci perçoivent la démarche non comme une contrainte, mais au contraire comme une opportunité.

Source : Bruno Pireyn : « Travailler sur la RSE en matière de formation, c’est changer la culture des populations de l’entreprise »

Le réseau Medersat.com, engagé en faveur du préscolaire (Maroc)

Depuis 2000, le réseau Medersat.com représente une belle illustration de l’engagement des entreprises citoyennes en faveur du préscolaire dans le milieu rural

La programmation du préscolaire dans le réseau des écoles Medersat.com par le biais de la scolarisation des enfants à partir de 4-5 ans répond à un double objectif, d’une part lutter contre la déscolarisation précoce des enfants et d’autre part lutter contre le travail des enfants à bas âge, indique un document rendu public en marge du 2ème colloque international sur l’enseignement préscolaire organisé, les 2 et 3 mai à Rabat, sous le thème « La généralisation de l’enseignement préscolaire entre qualité et équité ».

Lire+ sur lemag.ma

 

Enseigner la RSE : une question ancienne et éminemment politique

Comment intégrer au mieux la formation à la responsabilité sociétale de l’entreprise dans les cursus d’enseignement du management ? Enseigner les normes et les règles ou enseigner l’éthique ? …

Par Corinne Vercher-Chaptal Professeur de management, Université Paris 13 – USPC

Retrouver l’article sur le blog de Marc Unfried

 

Ndlr : en préambule, rappeler les fondamentaux de la RSE (Howard R. Bowen – Social Responsibilities of the Businessman ) et les mettre en perspective avec le cycle d’apprentissage des savoirs et des connaissance est primordial, voire essentiel. L’auteure cite « les formations doivent s’orienter vers la diffusion de savoirs nouveaux propres à rendre « naturelle » l’idée de responsabilité auprès des managers, et créer les conditions d’une performativité des discours. » 

Enseigner les « normes et règles » ou  l' »éthique » ? La question mérite d’être posée à l’aube d’une reconnaissance partagée de la RSE et de ses atouts. Je citerai, par analogie, les débats qui ont « opposé » (voire opposent) la Qualité (ou du moins le Management de la Qualité) et la « Qualité Totale » (au sens du modèle EFQM). Entre ceux qui prônent le « normatif » (au sens strict de la norme ISO 9001 et de la certification associée) et ceux qui louent le cycle d’amélioration continue et l’organisation de la « structure agile ».

On peut également noter que l’acronyme « RSE », dorénavant « utilisé », a quelque peu perdu de sa substance initiale. Initialement, le terme désignait « Responsabilité Sociétale des Entreprises ». On l’a même étendu à tout type d’organisations … « RSO » … le « sociétal » offrant ainsi les avantages et les bénéfice de porter une vue globale sur les interactions de l' »Organisation » avec la « Société ».

La « RSE » a ensuite désigné la « Responsabilité Sociale de l’Entreprise« , puis est devenue « Responsabilité Sociale et Environnementale » ! Certes « responsable », mais « limitatif » !

Enseigner les « normes et règles » ou  l' »éthique » ? … si l’on prend comme référentiel la Norme Internationale ISO 26000:2010, la question se poserait ainsi … « certification » / « labellisation » ou plutôt « bonnes pratiques » pour un « comportement responsable et éthique » ?  Les enjeux sont importants… face aux nouveaux types d’organisation, face à l’émergence d’une « nouvelle entreprise », face à la recherche de sens, de valeurs « sociétales », de partage… face à la notion de « vie citoyenne »…

L’ISO 26000 « fournit des lignes directrices pour tous types d’organisations concernant la responsabilité sociétale, quelle que soit leur taille ou leur localisation. Il définit les termes, les principes, les pratiques et les questions centrales de la responsabilité sociétale ainsi que la façon d’intégrer la responsabilité sociétale dans l’organisation. » On y ajoute le « dialogue avec les parties prenantes », les
« questions centrales » et les « domaines d’action » relatifs à la responsabilité sociétale, les outils et moyens d’intégrer un comportement responsable.

Les « lignes directrices », les recommandations, sont les résultats de réflexions et de propositions d’un grand nombre de « parties prenantes » et d’acteurs de la société civile (ONG, associations, consommateurs…), de la sphère professionnelle (entreprises, travailleurs, services, conseils…) ainsi que des institutions (gouvernement, autorités publiques, plateformes régionales d’échanges).

Elle n’est pas une norme de système de management et n’est pas (et ne peut être) destinée à des fins de certification ou à une utilisation réglementaire ou contractuelle.

Cette Norme Internationale prône un « comportement éthique », c’est-à-dire un comportement conforme aux principes acceptés d’une conduite juste ou bonne dans le contexte d’une situation particulière, et en cohérence avec les normes internationales de comportement.

La « RSE » n’est donc pas une norme. Une entreprise ou organisation, un modèle de RSE.

C’est donc vers cet axe de sensibilisation, de formation et d’apprentissage, que le formateur devra se positionner.

Source : Enseigner la RSE : une question ancienne et éminemment politique | Marc Unfried, Conseiller Sociétal

lien court de ce post : http://wp.me/p2OxiV-Bu

Le théâtre : pour rendre les collaborateurs acteurs de la RSE

La RSE est une notion floue pour les salariés http://www.novethic.fr/breves/details/la-rse-un-concept-flou-pour-les-salaries.html . Comment faire en sorte que le personnel s’en approprie les enjeux ? Toute la semaine, Novethic revient sur des outils qui ont fait leur preuve. 5ème volet: le théâtre. Outil de sensibilisation mais aussi de formation, c’est un outil modulable, qui permet notamment d’aborder des sujets délicats voire tabou.

Source : Le théâtre : pour rendre les collaborateurs acteurs de la RSE

Lettre aux managers et aux consultants : pour 2016, vous me changerez de posture svp !

En matière de management des organisations, tout le monde s’accorde sur un point : l’évolution impérative du rôle du manager en réponse aux attentes de performance durable de l’entreprise d’aujourd’hui. Vous me direz que ce n’est pas un thème nouveau, sauf qu’à présent ce sont les PDG que le disent…

Sourced through Scoop.it from: www.lesechos.fr

Autrement dit qui fasse appel à ce qu’il y a, de plus beau, de plus naturel, mais aussi de plus pointu, dans nos sociétés d’hier et d’aujourd’hui pour accompagner l’évolution du  monde du travail post-moderne.

Mais quel cap pour ce changement me direz-vous ? Une organisation du travail plus intelligente et plus humaine qui donne du sens à l’action et de la fierté à faire ensemble…

See on Scoop.itL’Effet Lepidoptera

La diversité, c’est l’affaire de tous, même des tout-petits !

learning world -Les questions de diversité, de compréhension entre les cultures et de paix font en ce moment la une de l’actualité. Dans cette édition, voyons comment l‘éducation peut jouer un rôle important dans la promotion de la tolérance et du respect.

Sourced through Scoop.it from: fr.euronews.com

(…) L’Australie figure parmi les pays les plus multiethniques au monde et l’Histoire de ses communautés autochtones est liée à la discrimination. Depuis une douzaine d’années, une entreprise sociale baptisée Cultural Infusion (ou Immersion culturelle, en français) organise des ateliers participatifs dans les écoles du pays pour rappeler aux enfants, l’importance de la culture aborigène, mais aussi pour les ouvrir à celles venues d’ailleurs avec l’arrivée depuis les années 90 de migrants originaires d’Asie notamment.

See on Scoop.itPertinences sociétales

«Les contremaîtres du futur»

La Réunion régionale américaine de l’OIT entamera ses travaux la semaine prochaine à Lima, au Pérou. Il y sera question notamment de productivité, de lutte contre l’exclusion sociale, de compétitivité et d’économie informelle. OIT Info se penche ici sur la manière dont certaines de ces questions ont été traitées dans l’industrie de l’habillement à travers le programme conjoint de l’OIT et de l’IFC, Better Work Nicaragua.

Source: www.ilo.org

(…) Promouvoir le travail décent dans la chaîne d’approvisionnement… Elena Arengo, coordinatrice de Better Work au Nicaragua, affirme que de grandes marques internationales comme Gap Inc., Levi Strauss & Co, Target, Wal-Mart, Gildan, Patagonia, Adidas, PVH and Li&Fung considèrent Better Work comme un allié pour promouvoir des conditions de travail décentes et durables dans les entreprises de leurs fournisseurs au Nicaragua.

(…) En plus de la formation des contremaîtres d’usine, Better Work Nicaragua a formé les cadres et les ouvriers aux questions de communication, de sécurité incendie et de préparation aux situations d’urgence, ainsi que de sécurité et santé au travail.

 

See on Scoop.itPertinences sociétales

  • Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

  • Catégories

  • Suivez-moi sur Twitter