• Articles récents

  • Archives

  • Méta

  • Publicités

Pour les cadres, la RSE devrait prendre plus de place dans la stratégie de leur entreprise

La RSE n’est pas un concept militant défendu par des universitaires et des associations. D’après un baromètre Viavoice, HEC Paris et Society & Organisations Center (SnO), sept cadres sur dix affirment que la RSE devrait prendre plus de place dans la stratégie de leur entreprise.

A quelques jours de la discussion du projet de loi Pacte par le conseil des ministres, cette proportion est révélatrice de l’évolution des mentalités dans ce domaine. Avec ce Plan d’action pour la croissance et la transformation des entreprises (Pacte), le gouvernement va chercher à surfer sur cette tendance pour faire passer un texte qui fera date.

Août 2017, le MEDEF et le cabinet d’études Viavoice publient le Baromètre d’opinion et de prospectives « Les chefs d’entreprise et l’avenir« . Face aux incertitudes de demain, les chefs d’entreprise privilégient l’emploi et l’Humain.

A la question « comment imaginez-vous l’entreprise d’après-demain ?« , 12% des chefs d’entreprise se projettent dans une entreprise responsable, soucieuse de l’environnement, transparente et à l’écoute de ses clients et des différentes parties prenantes.

« Migrer vers des énergies vertes » ; « Des produits qui laissent moins de traces sur l’environnement » ; « Une bonne entreprise qui écoute ses clients et anticipe leurs besoins » « Une entreprise de proximité avec des partenaires de proximité pour des circuits courts »

Pour 41% des chefs d’entreprise, les bonnes pratiques à adopter au cours des prochaines années doivent viser à améliorer le management, la formation, le bien-être des salariés.

 


Permalien : https://wp.me/p2OxiV-Ko

Publicités

Baromètre QVT – 30% du NYSE Euronext engagent une politique « QVT »

Baromètre QVT – DDR 2013 d’un panel NYSE Euronext

 

QVT présentationConformément aux dispositions réglementaires, l’ensemble des sociétés cotées sur la Place de Paris (devenue NYSE Euronext) déposent leur Document de référence au cours du premier trimestre de l’année civile auprès de l’AMF (Autorité des marchés financiers).

 

L’exploitation de ces thésaurus par les outils et méthodes de LOG’ins Consultants livre les constats suivants :

54,3% des 167 documents de référence 2013 du panel NYSE Euronext cite le concept de « bien-être », mais seulement 29% positionne la « qualité de vie au travail » et/ou les « conditions de vie au travail » dans une démarche stratégique, notamment en citant, en engageant et/ou en développant un « plan d’amélioration » et/ou un « programme d’amélioration ».

 

Ces engagements et initiatives se déclinent via :

… la recherche d’équilibre entre la vie professionnelle et la vie privée (vie personnelle, vie familiale, vie associative, responsabilités familiales);

… des dispositifs variés visant à améliorer, aménager, articuler, concilier cet équilibre ;

… l’appréciation des bénéfices au regard de la conciliation des exigences de la vie professionnelle et de la vie privée ;

… l’optimisation, l’amélioration des « conditions de vie au travail » ;

… une attention affirmée et marquée pour favoriser le « bien-être au travail ».

… l’approbation et la diffusion d’une Charte autour de « l’équilibre vie professionnelle et vie privée ».

 

On notera que, dans 3% des documents, l’articulation entre vie familiale et vie professionnelle fait l’objet d’une organisation dédiée :

  • la pérennité des postes permettent aux collaborateurs une stabilité dans leur vie familiale.
  • les actions de lobbying sont menées « auprès des décideurs pour un meilleur équilibre entre travail et vie familiale« .
  • fournir un cadre de travail qui « facilite l’organisation de la vie familiale« .

 

Le même ratio s’applique à l’attention portée à la vie de la communauté :

  • participer à la vie des communautés locales sur le plan économique et sociétal.
  • participer harmonieusement à la vie des communautés
  • accompagner les échanges et les entrepreneurs locaux dans la vie des communautés.

Des marges de progrès sont assurément présentes…

A la lecture de ces observations, la question se pose : choix d’une stratégie de ligne éditoriale ou défaut d’une politique affirmée et factuelle ?

Baromètre de l’engagement des sociétés de cosmétiques Bio – L’Observatoire des Cosmétiques

Cosmébio dresse pour la première fois un Baromètre de l’engagement de ses sociétés membres dans du respect de l’Homme (RSE et Commerce Équitable) et du respect de la Nature (Environnement et Biodiversité).

Source: www.observatoiredescosmetiques.com

Les 3/4 des membres Cosmébio améliorent le bien-être de leurs salariés (+ 41 % !). 50 % des membres agissent pour diminuer les inégalités et les discriminations (+ 6 %). 62 % des membres participent au développement économique et social local (+ 13 %).

See on Scoop.itPertinences sociétales

Faut-il remplacer le PIB par une mesure unique du bien-être ?

Insee – Conditions de vie – Satisfaction et qualité de vie

 

Faut-il remplacer le PIB par une mesure unique du bien-être ? Certains y songent, arguant que l’amélioration de la qualité de la vie est plus importante pour les personnes que la seule promotion de la croissance. Sans atteindre cette posture radicale, des décideurs politiques de plus en plus nombreux, la Banque centrale américaine, ou encore l’Union européenne jugent nécessaire l’élaboration d’indicateurs liés au bien-être en complément du PIB.

 

credit photo : emploi-transitions-professionnelles.fr

Source: www.insee.fr

  • Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

  • Catégories

  • Suivez-moi sur Twitter