COP22 : pour un « écoféminisme » d’urgence

Le changement climatique est un défi lancé au développement durable, avec de larges incidences sur l’environnement et sur le développement.

(…) Les femmes représentent un important levier de la mise en œuvre des politiques pour une gestion plus durable. Aujourd’hui, tous les spécialistes du développement le soulignent : un programme conçu sans prise en compte des femmes est moins efficace que le même programme planifié avec leur aide.

(…) Qu’il s’agisse de femmes immigrées qui deviennent « ambassadrices vertes » au Danemark ou de femmes indiennes qui créent des coopératives agricoles traditionnelles, les occasions d’agir sont démultipliées lorsque l’inégalité des sexes est prise en compte.

(…) en 1992, l’un des principes de la déclaration de Rio sur l’environnement stipulait que « les femmes ont un rôle vital dans la gestion de l’environnement et le développement. Leur pleine participation est donc essentielle à la réalisation d’un développement durable. » Entre 1996 et 2010, la part des femmes dans les délégations envoyées par les pays négociateurs est passée de 20 % à 30 %. Et celle des chefs de délégation, d’à peine 12 % à 15 %.

Source : COP22 : pour un « écoféminisme » d’urgence – JeuneAfrique.com

Publicités

BIOSPHERE-INFO, le pacte écologique de Nicolas Hulot

(…) le pacte écologique de Nicolas Hulot

 

« Madame ou monsieur le futur président de la République, l’impératif écologique n’est pas une priorité, c’est la priorité…Nous sommes arrivés à un carrefour de crises : un péril écologique et social majeur guette l’humanité à échéance rapide et cette menace amplifie et accélère toutes les tendances à l’œuvre entre les hommes sur la planète. L’irréversible est à notre seuil… Il en est malheureusement des changements climatique comme des autres maux de la planète.

Sourced through Scoop.it from: biosphere.blog.lemonde.fr

See on Scoop.itPertinences sociétales

Rob Hopkins, l’homme qui croyait en vous

Professeur de permaculture pendant 10 ans, Rob Hopkins anime désormais le vaste réseau des villes en transition.

Lui, a franchi une étape en 2005, dès son installation à Totnes, une ville de 7 500 habitants, dans le sud de l’Angleterre. Avec quelques amis, il commence à sensibiliser les habitants à la question de l’après-pétrole. La réponse est telle qu’il crée un cours du soir sur le sujet. Puis des groupes se forment pour lancer des projets concrets et se préparer à l’après-pétrole. À la fois dans l’alimentation (notamment en plantant des arbres fruitiers en ville), le transport (en promouvant le vélo), l’énergie (en passant à des sources renouvelables), l’habitat (en construisant des maisons écologiques)…

 

Sourced through Scoop.it from: www.nationalgeographic.fr

See on Scoop.itPertinences sociétales

 

Aujourd’hui, on compte 1 200 villes en transition, réparties dans 47 pays. En France, les villes d’Épinal, de Rambouillet ou d’Albi, par exemple, sont en cours de transformation. Consultez le blog.

Lucide, Rob Hopkins a un petit sourire à l’encontre des « grincheux » : « Les gens ont l’habitude qu’on agisse pour eux. La Transition leur propose au contraire de se retrouver, de créer un projet et de s’entraider pour le mener à bien. Ces initiatives sont concrètes et visibles. Et ceux qui les ont mis sur pied en sortent différents : changer, ça nourrit l’âme. »

 

Treize degrés, la température idéale pour l’économie

Une étude sur 50 ans montre que la productivité économique mondiale est à son pic lorsque il fait 13 °C de moyenne. C’est la 1ère fois qu’une corrélation est trouvée avec le climat. La productivité économique globale est à son pic lorsque la température annuelle moyenne atteint treize degrés Celsius. Elle décroît ensuite fortement à mesure que le mercure monte, affirme une étude publiée mercredi dans la revue Nature…

Sourced through Scoop.it from: rselib.org

Les pays riches mais chauds comme les Etats-Unis devraient en revanche être pénalisés. Quant aux pays les plus chauds, qui sont aussi souvent déjà les plus pauvres, ils vont être «frappés très durement», souligne Thomas Sterner, du département d’économie de l’université de Göteborg (Suède), dans un commentaire publié dans Nature.

See on Scoop.itL’Effet Lepidoptera

Changement climatique: trouver des réponses adaptées à la sécheresse

A cinq mois du sommet des Nations unies sur le climat à Paris, l’Unesco organise, en ce moment, une conférence sur le changement climatique. Comment faire face au risque de sécheresse en Afrique ? …

Sourced through Scoop.it from: rajaakam.wordpress.com

See on Scoop.itRisques, Santé, Environnement