• Articles récents

  • Archives

  • Méta

  • Publicités

OGM et conflits d’intérêts

« Selon une étude menée par l’INRA, une importante proportion d’articles scientifiques consacrés aux OGM est entachée de conflits d’intérêts » … La recherche sur les OGM est minée par les conflits d’intérêts, titre un article de LEMONDE.fr du 19 décembre 2016.

ogm-conflits-dinterets_5050953_6_8569_2016-12-19-bdCette annonce est basée sur l’étude publiée par une équipe de chercheurs de l’Institut national de la recherche agronomique (INRA) dans la revue scientifique PLOS ONE, le 15 décembre. L’analyse a exploré 672 articles publiés entre 1991 et 2015 autour d’une question bien précise. Ils concernaient l’efficacité et la durabilité de l’efficacité de certains OGM qui produisent les protéines d’une bactérie, Bacillus thuringiensis (Bt). Les chercheurs énoncent 2 conclusions :

  • Le chiffre de 40 % de conflits d’intérêts caractérise tout un corpus d’articles scientifiques portant sur les organismes génétiquement modifiés (OGM);
  • Ces conflits d’intérêts ont une influence patente sur les résultats de ces publications.

L’équipe scientifique a retenu deux types de relations avec les fabricants d’OGM : soit une affiliation directe (les auteurs étaient des employés des groupes), soit un financement total ou partiel des travaux d’au moins un des auteurs. Il est donc ici principalement question de liens avec Monsanto – en cours de fusion avec l’allemand Bayer –, le suisse Syngenta, et les firmes américaines Dow AgroSciences et DuPont Pioneer – également en train de fusionner. Des groupes qui représentent aujourd’hui 60 % du marché des semences.

Source : lemonde.fr

Lire notre publication (juillet-2007) sur « OGM : quelles évolutions dans le discours médiatique ?« 

Publicités

DDR16 L’Oréal… Contrôle et Gestion des Risques

L Oreal (DDR16-page de couv)Dans son document de référence 2016 (exercice fiscal 2015), publié sur la plate-forme de l’AMF (1),  Jean-Paul AGON, président-directeur-général de L’Oréal, déclare « Nous avons accéléré notre métamorphose vers le Nouveau L’Oréal : plus universel, plus digital et plus durable« .

Face à un environnement en évolution, le Groupe, comme toute entreprise,  est exposé à des risques pouvant avoir un effet négatif sur ses activités. Et de citer… les risques juridiques, industriels et environnementaux, économiques et financiers.  Afin de réduire les risques (en termes d’Image et réputation), L’Oréal a mis en place un dispositif de veille permanent sur le web anglophone et francophone.

Quelles tendances par rapport au DDR15 ?

On notera l’éclairage sur le contrôle de risques, les procédures de contrôle, le contrôle Qualité et la conformité aux exigences de sécurité et à la législation (cf. le réseau international de cosmétovigilance) tout en portant attention à la sécurité des consommateurs et à la sécurité des collaborateurs.

On notera le renouvellement des dispositifs d’alerte dans un contexte de surveillance permanente…  le Groupe investit de manière croissante dans des dispositifs de détection et de réaction aux alertes et incidents de sécurité ainsi que dans le contrôle périodique de leur efficacité.

En matière de politique EHS (Environnement, Hygiène, Sécurité), la démarche date de 1991 et se dote de différentes grilles d’audits appelés « risques », « culture », ou « mixtes ».  Ces grilles évaluent, entre autres, la conformité des pratiques et installations aux procédures et règles du Groupe. L’ensemble des préconisation est regroupé dans un manuel EHS.  Un système d’audit mondial est en place depuis 1996 (contrôle du respect de la politique EHS du Groupe), et a été  renforcé en 2001 avec la présence d’auditeurs externes, experts des contextes et réglementations locales.

Concernant la Gestion des conflits d’intérêts, le Groupe se réfère au code AFEP-MEDEF, les administrateurs sont soumis au respect des règles en vigueur en matière de situation de conflits d’intérêts et de déontologie boursière. On notera que le DDR16 porte un nouvel éclairage sur la prévention des conflits d intérêt.

 

Quelle évolution dans le classement ConvergenceRSO ?

… une progression de 10 points est constatée (par comparaison au panel DDR15)

 

Autres sources d’information :

Nos actualités 

… Notre curation RSO

… Les impacts des décisions sur la santé et l’environnement (actualités RSE/RSO)

L’Effet Papillon ou la Représentation de l’influence d’un phénomène sur une situation ultérieure… (actus du Web)

Comment situer la communication (sociale, sociétale, environnementale…) des DDR par rapport à l’ISO 26000 ? Pour illustrer les résultats, nous vous invitons à lire notre livre blanc  Téléchargez le Livre Blanc (jan15) et à parcourir les pages de notre blog ConvergenceRSO et sa rubrique Cotation

 

Twitter : #docderef

(1) Autorité des marchés financiers

L’éthique en entreprise, entre stratégie et sincérité

Des chercheurs en économie et en sciences de gestion se sont penchés sur la question éthique dans le secteur économique. Le conflit d’intérêt, les scandales et les affaires y sont bien connus.

Source: actu.univ-fcomte.fr

La notion d’éthique investit l’entreprise dans les années 1980. Elle s’y définirait essentiellement comme un moyen de manager les comportements, et se limiterait donc à son organisation interne, se distinguant de la notion de performance sociale qui, elle, s’applique à l’ensemble des « parties prenantes », ou stakeholders, de l’entreprise.

Samuel Mercier, enseignant en sciences de gestion à l’université de Bourgogne et membre du CREGO, considère pour sa part que ces deux approches ne s’opposent pas, mais au contraire qu’elles se complètent.

See on Scoop.itPertinences sociétales

  • Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

  • Catégories

  • Suivez-moi sur Twitter