• Articles récents

  • Archives

  • Méta

  • Publicités

L’accès à l’information et aux réseaux sociaux rend-il plus innovant.e ?

Plus innovant grâce à l’information et aux réseaux sociaux ?

Ce 5ème livre blanc, sur le thème de l’accès à l’information, aux réseaux sociaux et à l’innovation, continue d’explorer l’utilisation professionnelle des réseaux sociaux. Composé de deux tomes, le premier en français et le second en espagnol, il propose le regard de plus de 180 participants sur les résultats d’une étude publiée en 2015 par la « MIT Sloan Management Review » qui indiquait que les utilisateurs de Twitter, dans le monde professionnel, étaient plus innovants que les autres (1) ! Ce livre blanc interroge sur les sources de la génération d’idées à l’heure de l’ultra connexion, de l’ultra diffusion et de l’infobésité.

Quand Alban Jarryspécialiste du numérique, des stratégies de marques, de la communication et de l’influence, m’a proposé de « produire » un article sur le thème de l’Innovation, en répondant à la question « L’accès à l’information et aux réseaux sociaux rend-il plus innovant.e ?« , c’est avec plaisir que j’ai « planché » sur le contenu. Les Réseaux sociaux, comme « Think tank » mondial !

Publication ce 20 mars, journée du printemps 2018.

Lire

  • la contribution de Alban Jarry à ce blog « RSE et Réseaux Sociaux : « Dans l’univers professionnel, le numérique est devenu omniprésent »« 
  • celle de Aliss Hatmanu « RSE : « Le changement de pratiques n’implique pas nécessairement des contraintes »« 

Permalien : https://wp.me/p2OxiV-J9

Publicités

Innovation : 20 femmes qui veulent changer le monde

Après avoir célébré les pionnières qui ont changé le monde (depuis la radioactivité jusqu’à l’Internet, en passant par la conquête spatiale), « La Tribune » rend hommage à celles qui continuent de le faire aujourd’hui, dans l’innovation. Vingt portraits de femmes d’action. « C’est le mental qui fait la différence »…

Source : Innovation : 20 femmes qui veulent changer le monde

Et si on redevenait ingénieux ?

Chers lecteurs bonjour, aujourd’hui on va parler de l’innovation jugaad ( lisez dju-gad).

C’est un état d’esprit venu d’Asie. Cette ingéniosité est présente entièrement en Afrique, et l’Europe commence à l’adopter au grand bonheur de tout le monde.

Par cet état d’esprit, les individus créent des produits innovants, économiques et porteurs d’un avenir éco responsable.

 

Sourced through Scoop.it from: finobuzz.com

« Si les Européens transposent leurs besoins vitaux dans la pyramide de Maslow, les Indiens rajoutent, eux, que la créativité est au mieux un besoin essentiel au même titre que le besoin de vivre. Plus précisément, pour eux, la créativité est une réponse inhérente au processus évolutif de l’individu et de la société entière. «

 

… Au Pérou, une école d’ingénieur a crée un panneau publicitaire qui transforme l’humidité de l’air en eau potable dans un contexte où il ne pleut presque jamais là-bas.

 

See on Scoop.itL’Effet Lepidoptera

Altran, rapport RSE 2013 : la culture de l’innovation…

Dans son Rapport RSE 2013, publié début juillet 2014, ALTRAN se présente comme le ″Leader mondial du conseil en innovation et ingénierie avancée″.

 Altran accompagne les entreprises dans leurs processus de création et de développement de nouveaux produits et services….[et] a pour ambition de promouvoir l’innovation technologique au service de l’intérêt général.

Notre objectif est de partager une vision commune, le souhait d’une démarche responsable de progrès permanent, durable et mesurable, s’appuyant sur des valeurs simples et fortes dans lesquelles chaque collaborateur peut se reconnaître et se projeter.

Philippe Salle, président-directeur général.

 

ALTRAN_RSE_2013_FR

Éclairage sur les domaines clés du rapport

On retiendra la mise en avant de 3 domaines (l’innovation, le développement, les engagements), ainsi que la mise en place d’une approche globale visant à répondre à l’excellence recherchée par les clients et le ″bien-être recherché par les collaborateurs″.

  • L’innovation : ″En 2013, l’innovation, notre ADN, était une nouvelle fois au cœur de nos actions… N O U S sommes des Innovation Makers. ″.

La promotion de l’innovation se traduit par :

les expertises des collaborateurs ; l’esprit d’innovation; les programmes & innovation ; l’analyse des impacts du conseil en innovation ; le blog innovation-makers.com; les concours d’innovation interne; l’ Innovation Makers Award ; la création d’innovations responsables

A travers son métier, le conseil en innovation et en ingénierie avancée, Altran interagit avec ses parties prenantes et développe des outils d’échange permettant l’information, la consultation et le dialogue.

 

  • Le développement : technologie et compétences.

Altran accompagne

les entreprises dans leurs processus de création et de développement de nouveaux produits et services.

le développement de projets innovants auprès des collaborateurs, à travers le mécénat de compétences et les partenariats.

Altran développe

des programmes centrés sur les parcours de carrière, la gestion de la performance, la formation et le développement des ressources humaines.

… et aide des jeunes talents dans le développement de leur projet entrepreneurial.

 

  • Les engagements dans le respect des dix principes du Pacte mondial

Depuis 2009, Altran soutient les dix principes du Pacte mondial des Nations unies en matière de droits de l’homme, de normes du travail, de respect de l’environnement et de lutte contre la corruption.

A ce titre Altran ″renforce son engagement à contribuer à l’élimination de toute discrimination en matière d’emploi″  et ″en faveur de la diversité et de l’égalité des chances″; propose à chaque salarié  ″un parcours au sein de l’entreprise favorisant leur engagement et leur satisfaction″.

Au plan environnemental et pour la protection de l’environnement, le Groupe s’est engagé ″à développer plusieurs projets axés sur la mesure, la réduction des émissions de co2 et le développement de solutions innovantes plus respectueuses de l’environnement″.

Les attentes identifiées des parties prenantes deviennent des axes d’engagement et de progrès″ et constituent le cœur des actions envers ses clients, fournisseurs, actionnaires, collaborateurs.

Altran RSE2013_parties prenantes__60f3886d6c

Analyse des écarts entre le rapport RSE 2013 et le rapport RSE 2012

En ciblant les références sémantiques propres à chaque domaine, on notera des marges de progrès sur les domaines abordant la Société civile, les Techniques, le Contrôle, les Finances.

  • Droits civiques, Donation, Egalité, Femmes, Pouvoirs publics, Salariés/Collaborateurs, Syndicalisme …
  • Biocarburants, Energie, Matériaux, Métaux…
  • Charge, Mesures, Pression, Température…
  • Dépense, Etablissements financiers, Investisseurs, Dette…

On regrettera que les Communautés locales, la Législation et les droits, les Institutions soient peu ou prou détaillées.

En complément, les domaines suivants apparaissent en sous-éclairage :

  • Risques et Gestion des risques : Alerte, Prévention, Surveillance …
  • Environnement : Eco-conception, Recyclage…

On notera que la notion d’″espace de travail″ fort présente dans le rapport 2012 (1) a sémantiquement glissé vers ″lieu de travail″ [aménagement raisonnable du lieu de travail nécessaire à la réalisation de leurs missions].

(1) nombreux espaces de convivialité et de rencontres…. En créant un espace convivial, propice à l’échange, … espaces collectifs et collaboratifs plus propices à la créativité et à la qualité de vie au travail.

La convivialité a donné le pas au bien-être…

 

Nota : les constats et commentaires proviennent d’une analyse comparative entre le contenu du RDD2013 et celui des exigences de la norme internationale ISO 26000, via la méthode de cotation appréciative ConvergenceRSO de LOG’ins consultants

=> l’indicateur « Sim26k » de l’offre « ConvergenceRSO » de LOG’ins consultants situe le Rapport Développement Durable 2013 ALTRAN à 43% de convergence avec la norme internationale de comportement ISO 26000, et ce en progression par rapport à 2012.

=> l’indicateur « Ess26k » de l’offre « ConvergenceRSO » de LOG’ins consultants situe le Rapport de référence 2013 ALTRAN dans le 3° décile de son tout dernier panel 2013 de 33 rapports annuels.

 

 

Sources :

  • Rapport Responsabilité Sociétale de l’Entreprise – RSE 2013
  • Rapport Responsabilité Sociétale de l’Entreprise – RSE 2012
  • Pages institutionnelles : Rapport RSE 2013

 

On notera que…

Les exigences du Carbon Disclosure Project sont très complètes et précises. … Dans le cadre de son reporting RSE (comprenant le chapitre RSE intégré à son document de référence 2013 et son rapport RSE 2013), Altran a publié pour la première fois en 2014 des informations environnementales sur un périmètre suffisant pour être significatif, consolidées pour l’ensemble du Groupe et vérifiées par un tiers (avec un avis sur la sincérité). Ainsi, le périmètre des informations sur les émissions de CO2 a progressé d’un à dix pays entre 2011 et 2013. Ces dix pays représentent 82 % du chiffre d’affaires du Groupe en 2013.

Selon Frédéric Fougerat, directeur de la communication du Groupe « L’objectif d’Altran est de mieux mesurer les réductions d’émissions de CO2 obtenues grâce aux initiatives mises en oeuvre, et de définir des axes de progrès communs à tout le Groupe ».

Lire+…

Oubliez les managers obsédés par les objectifs chiffrés : les entreprises prospères de demain reposeront sur des leaders agents du changement

Le statu quo des entreprises provient de leur persistance à employer des méthodes de management qui favorisent des comportements orientés vers la croissance, mais qui ne sont pas propices à l’innovation. L’innovation suppose une ouverture aux expérimentations, aux échanges d’idées, une gestion du savoir, et surtout, un recentrement sur les individus.

En corollaire, elle implique de bousculer la structure hiérarchique pyramidale traditionnelle et les organigrammes qui y sont associés pour lui substituer un système d’échanges collaboratif flexible …

Source: www.express.be

(…) Lorsqu’ils ont le choix entre obtenir 1000 euros avec certitude, ou avoir une chance de 50% de gagner 2.500 euros, la plupart des gens vont choisir les 1000 euros. C’est ce que Tversky et Kahneman ont décrit dans un article de 1979 qui leur a valu un prix Nobel : les individus ne décident pas de façon rationnelle en choisissant les options les plus profitables, parce qu’ils éprouvent de l’aversion pour le risque et que les pertes leur semblent plus probables que les gains.

  • Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

  • Catégories

  • Suivez-moi sur Twitter