Revue de presse RSE/RSO (2016-08)… agriculture

ConvergenceRSO vous propose un extrait de sa curation (cf. Pertinences sociétales –  Risques, Santé, EnvironnementL’Effet Lepidoptera), pour illustrer une actualité que nous considérons comme marquante.

CongruenceRSO_page accueil 160905

 

 

 

 

 

Agriculture

Les réseaux sociaux et les médias sociaux font l’écho de nombreuses initiatives en matière d’agriculture biologique, auxquelles sont ajoutés des programmes de sensibilisation, de prévention…  En terme d’externalités négatives, les actualités citent régulièrement la pollution, les produits phytosanitaires, les pesticides, les sanctions….

Que cible « agriculture » : l’agriculture biologique, l’agriculture urbaine, la permaculture, l’agriculture industrielle, l’agroécologie…

L’agroécologie est un choix de durabilité pour l’agriculture. C’est un mouvement de fond.” [Stéphane Le Foll / l’interview du Figaro du 17 février 2015]

Rien n’est meilleur que l’agriculture, rien n’est plus beau, rien n’est plus digne d’un homme libre. Elle suffit amplement aux besoins de notre vie.”  [De Damase Potvin (1882-1954) / Restons chez nous]

On citera :

  • L’agriculture urbaine s’organise à Lyon avec Refarmers, qui utilise la technologie ZipGrow, et dont il détient d’ailleurs l’unique licence européenne. Venu des Etats-Unis, ce procédé hydroponique permet aux plantes de pousser avec un arrosage automatique goutte à goutte qui permet d’économiser 90% d’eau.
  • Embarras autour d’un rapport explosif sur la nocivité des pesticides, que l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) a publié, lundi 25 juillet au soir, sur son site.
  • Le monde agricole est-il en voie d’extinction ? Pas selon Maximilien Rouer, coauteur du livre « Les agriculteurs à la reconquête du monde » et ingénieur agronome, fondateur de la start-up BeCitizen. Dans un entretien à « We Demain », il explique pourquoi, selon lui, l’agriculture de demain sera plus productive, plus écologique et plus rentable. « Grâce au numérique, l’agriculture va dire adieu aux intermédiaires traditionnels » …
  • L’agroforesterie progresse dans le monde. Une étude menée par huit organisations internationales réévalue l’importance de ce système agronomique mêlant cultures et arbres. 43% des surfaces agricoles mondiales comptent au moins 10% d’arbres. Grâce à des politiques incitatives, le Brésil, l’Indonésie, la Chine et l’Inde connaissent la plus forte augmentation d’arbres en terres agricoles, tandis que l’Argentine, le Myanmar et la Sierra Léone enregistrent la plus forte baisse.  Pour arriver à ce résultat publié dans Scientific reports, les chercheurs ont utilisé les données obtenues par les images du satellite MODIS et comparé l’utilisation des sols entre 2000 et 2010.
  • L’agro-écologie urbaine, ambition du Val-de-Marne. Avec 4 % de son territoire consacré à l’agriculture, le Val-de-Marne est le premier département agricole de la petite couronne parisienne.
  • Le Maire de Baraigne [département de l’Aude et la région Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées] dit non aux produits phytosanitaires…
  • « Nous devons gérer l’eau sans pénaliser l’activité agricole« , déclare Anne-Claire Vial, Présidente de la Chambre d’agriculture de la Drôme, membre du comité de bassin Rhône-Méditerranée. Un plan de gestion de la ressource sur le bassin versant de la Drôme est lancé pour faire face à la rareté de l’eau.
  • Tunisie et Travailleuses agricoles… Une main-d’œuvre saisonnière sans couverture sociale.
  • Vendanges…toujours autant de pesticides dans les vignes. Lorsque l’on fait analyser les vins par des laboratoires, on retrouve des traces de pesticides dans 100 % d’entre eux, y compris dans les vins bio, contaminés par les pesticides déversés sur les champs voisins.

 

Aquaculture

Ostréiculture, algoculture, culture maritime, biotechnologie marine …

  • La collecte des algues vertes devient un modèle… L’Ouest breton sert de modèle sur la gestion des algues vertes à des représentants de Jersey.
  • Algoculture. Spiru’breizh, producteur de spiruline marine, construit le premier chantier, au monde, de spiruline à l’eau de mer.
  • le projet Blue Train . Ce projet de formation, mené par la Station biologique de Roscoff (SBR) vise à former l’ensemble des acteurs de l’économie maritime aux évolutions du secteur des biotechnologies marines, en plein essor sur le territoire.

 

Sources citées… geekandfood.fr ; lemonde.fr ; wedemain.fr ; bretagne-bretons.fr ; entreprises.ouest-france.fr ; sciencesetavenir.fr ; campagnesetenvironnement.fr ; ladepeche.fr ; http://www.sauvonsleau.frhttp://www.anses.fr ; blog.actioncontrelafaim.org ; evene.lefigaro.fr/citations ; directinfo.webmanagercenter.com; http://www.consoglobe.com…

 

Mots clés saillants :  agriculture, pesticide, agriculteur, expert, groupe, groupement, exposition, comité, impact, pratiques, santé…

Tags ISO 26000 : impact environnemental, bonnes pratiques, chaîne d’approvisionnement, développement local, qualité de vie…

lien court : http://wp.me/p2OxiV-wJ

Suivre notre compte Twitter

DDR16 L’Oréal… Contrôle et Gestion des Risques

L Oreal (DDR16-page de couv)Dans son document de référence 2016 (exercice fiscal 2015), publié sur la plate-forme de l’AMF (1),  Jean-Paul AGON, président-directeur-général de L’Oréal, déclare « Nous avons accéléré notre métamorphose vers le Nouveau L’Oréal : plus universel, plus digital et plus durable« .

Face à un environnement en évolution, le Groupe, comme toute entreprise,  est exposé à des risques pouvant avoir un effet négatif sur ses activités. Et de citer… les risques juridiques, industriels et environnementaux, économiques et financiers.  Afin de réduire les risques (en termes d’Image et réputation), L’Oréal a mis en place un dispositif de veille permanent sur le web anglophone et francophone.

Quelles tendances par rapport au DDR15 ?

On notera l’éclairage sur le contrôle de risques, les procédures de contrôle, le contrôle Qualité et la conformité aux exigences de sécurité et à la législation (cf. le réseau international de cosmétovigilance) tout en portant attention à la sécurité des consommateurs et à la sécurité des collaborateurs.

On notera le renouvellement des dispositifs d’alerte dans un contexte de surveillance permanente…  le Groupe investit de manière croissante dans des dispositifs de détection et de réaction aux alertes et incidents de sécurité ainsi que dans le contrôle périodique de leur efficacité.

En matière de politique EHS (Environnement, Hygiène, Sécurité), la démarche date de 1991 et se dote de différentes grilles d’audits appelés « risques », « culture », ou « mixtes ».  Ces grilles évaluent, entre autres, la conformité des pratiques et installations aux procédures et règles du Groupe. L’ensemble des préconisation est regroupé dans un manuel EHS.  Un système d’audit mondial est en place depuis 1996 (contrôle du respect de la politique EHS du Groupe), et a été  renforcé en 2001 avec la présence d’auditeurs externes, experts des contextes et réglementations locales.

Concernant la Gestion des conflits d’intérêts, le Groupe se réfère au code AFEP-MEDEF, les administrateurs sont soumis au respect des règles en vigueur en matière de situation de conflits d’intérêts et de déontologie boursière. On notera que le DDR16 porte un nouvel éclairage sur la prévention des conflits d intérêt.

 

Quelle évolution dans le classement ConvergenceRSO ?

… une progression de 10 points est constatée (par comparaison au panel DDR15)

 

Autres sources d’information :

Nos actualités 

… Notre curation RSO

… Les impacts des décisions sur la santé et l’environnement (actualités RSE/RSO)

L’Effet Papillon ou la Représentation de l’influence d’un phénomène sur une situation ultérieure… (actus du Web)

Comment situer la communication (sociale, sociétale, environnementale…) des DDR par rapport à l’ISO 26000 ? Pour illustrer les résultats, nous vous invitons à lire notre livre blanc  Téléchargez le Livre Blanc (jan15) et à parcourir les pages de notre blog ConvergenceRSO et sa rubrique Cotation

 

Twitter : #docderef

(1) Autorité des marchés financiers

Vers un socle déontologique commun à l’ensemble des juristes ?

La déontologie est inhérente à la fonction de tout professionnel du droit. Force est de constater qu’elle se codifie de plus en plus. De ce fait, qui participe à cette codification ? Quels en sont les enjeux ? Est-il possible de créer un code de déontologie commun à l’ensemble des juristes ?
Autant de questions qui sont évoquées dans l’article suivant et dans un ouvrage récent paru aux PUF intitulé « Pour une autre déontologie des juristes ».

Source: www.village-justice.com

(…) La déontologie peut se définir ainsi : c’est l’ensemble des règles et des devoirs qui régissent une profession, la conduite de ceux qui l’exercent, les rapports entre ceux-ci et leurs clients et le public. Elle génère, pour tous juristes, la compétence de savoir ce qui est juste et convenable de faire ou de dire.

 

Pour les professionnels du droit elle fait l’objet d’une réflexion constante, car elle représente un enjeu important pour leur fonction. Elle constitue un élément majeur de la politique de Responsabilité Sociale de l’entreprise. Elle est également un outil de communication envers le public, car elle crée un lien de confiance entre les usagers et les professionnels du droit.
Avec l’extension de la possibilité pour les avocats de faire du démarchage auprès de clients potentiels, la déontologie prend tout son sens. Comment se conciliera-t-elle avec la publicité faite par les avocats ?

See on Scoop.itPertinences sociétales