• Articles récents

  • Archives

  • Méta

  • Publicités

Unicef Maroc : Campagne contre la violence sur les enfants

Unicef Maroc : Campagne ENDviolence contre la violence sur les enfants.

 

De l’art pour lutter contre la violence à l’égard des enfants. Telle est l’initiative lancée par Unicef Maroc sous pour lutter contre la violence à l’égard des enfants. Intitulée « Dites NON à la violence contre les enfants »

Sourced through Scoop.it from: www.leconomiste.com

See on Scoop.itPertinences sociétales

Publicités

Le rapport 2014 de la Défenseure des enfants

Mis en ligne sur le site du défenseur des droits le 2 décembre dernier, le rapport annuel sur les droits de l’enfant fait le point sur la Convention internationale des droits de l’enfant (CIDE). Il se veut « pédagogique et accessible au plus grand nombre, et devrait permettre aux enfants mais aussi aux adultes de disposer d’un outil de référence sur les droits de l’enfant ». Pour Geneviève Avenard, nommée récemment au poste de Défenseure des enfants en remplacement de Marie Derain,  le document a vocation à « accompagner » et « soutenir » le nouveau protocole de la CIDE.

Source: blogs.mediapart.fr

Le rapport annuel s’appuie sur quatre ensembles de droits des enfants : le droit à être considéré comme une personne, le droit de grandir et de se développer harmonieusement, le droit aux soins et le droit à être protégé contre toute forme de violence.

(…) Il propose enfin, que les droits de l’enfant soient pris en compte à chaque fois qu’un projet de loi est envisagé et recommande au gouvernement de l’envisager rapidement.

 

Lire notre rubrique : https://convergencerso.wordpress.com/category/droits-de-lhomme-2/

See on Scoop.itPertinences sociétales

Dossier: Le cacao, considéré jadis comme la nourriture des ‘’dieux’’ de la terre

Le cacao, fruit du cacaoyer, arbre originaire d’Amérique du sud [4000 ans avant Jésus Christ], fut introduit dès 1880 en Afrique. Véritable or brun, depuis des millénaires, il continue de permettre aux êtres humains, à travers le monde entier, de se délecter. (…) Les fèves de cacao étaient considérées comme ‘’monnaie d’échanges’’, avant d’être utilisées par la suite pour la fabrication de boisson reconstituante, tonique voire aphrodisiaque.
(…) En dehors de son importance reconnue dans l’économie mondiale, notamment dans celle des pays producteurs, en particulier la Côte d’Ivoire, plusieurs vertus lui (cacao) sont encore reconnues, au point de l’assimiler jadis comme la nourriture des « dieux » de la terre [en latin ‘’Théobroma’’].

Source: news.abidjan.net

Environ 4 à 5 millions de personnes vivent de cette production. La majeure partie du cacao est exportée en fèves (70%) et en produits semi- finis (30%). Les unités de transformation sont pour la plupart détenues par les filiales de multinationales. La filière est gérée actuellement par un conseil du café cacao mis en place par l’Ordonnance n°2011-481 du 28 décembre 2011.

 

Il y a une décennie, le phénomène du travail des enfants fit son apparition dans la cacao-culture. Contre les pires formes de travail des enfants (PFTE) dans la cacao-culture ivoirienne, des holdings internationales, notamment américaines, s’étaient élevées, menaçant de ne pas acheter le cacao origine Côte d’Ivoire.

See on Scoop.itRisques, Santé, Environnement

Mali / Exploitation des enfants : le combat par la communication

La Société internationale pour les droits de l’Homme (SIDH) fut créée en 1972 à Francfort en Allemagne. Il s’agit  d’une fédération d’associations nationales de promotion et de protection des droits de l’Homme. Elle est active dans 38 pays et compte quelques 30.000 adhérents affiliés à des associations membres ayant le statut de section nationale ou groupe national.

Source: maliactu.net

(…) Le projet qui  s’étend sur un an (2014-2015) se propose de réduire l’exploitation des enfants par la mendicité et le travail forcé dans les mines d’or artisanales. Il s’appuiera sur des activités d’information, d’éducation et de sensibilisation en direction des populations cibles.

 

Le projet de lutte contre l’exploitation des enfants par la mendicité et par le travail forcé dans les mines d’or artisanales utilisera les canaux de communication (presse écrite, radio et télévision), l’affichage des banderoles disséminées portant ce slogan : « Non à l’exploitation des enfants par le travail forcé dans les mines d’or ». Ce travail se fera à Bamako, Kangaba, Ouéléssébougou, Yanfolila et Kadiolo.

See on Scoop.itL’Effet Lepidoptera

Un travail décent… à 10 ans

Des syndicats pour les enfants travailleurs du Pérou. Rencontres avec Gissela, Allisson et Nieves.

En ce 20 novembre, jour de commémoration de la Convention internationale des droits de l’enfant, la courageuse adolescente est à la tête d’un cortège de jeunes manifestants. Ils sont environ 2 000 enfants, venus de tout le Pérou jusqu’à Lima, la capitale, pour faire connaître le mouvement des Nnat’s.

Source: www.gazettedesfemmes.ca

Le travail des enfants en chiffres

> Selon Bénédicte Manier, auteure de l’ouvrage Le travail des enfants dans le monde (La Découverte, 2011), il y aurait des associations d’enfants travailleurs dans une quarantaine de pays, mais elles ne rassembleraient qu’une infime minorité d’entre eux. Comme les enfants travailleurs (estimés à 300 millions sur la planète par le Bureau international du travail), les organisations d’enfants travailleurs existent à l’échelle mondiale.

> Selon l’UNICEF, 33 % des enfants travaillaient au Pérou entre 2002 et 2012, (36 % des filles et 30 % des garçons). En revanche, même si plus de filles travaillaient, elles étaient aussi nombreuses que les garçons à accéder à l’école secondaire, soit 82 %.

> Vingt millions de travailleuses dans le monde ont moins de 12 ans, et 53 millions sont soumises à des activités dangereuses.

 

Lire notre revue de presse sur les Droits de l’Homme

https://convergencerso.wordpress.com/category/droits-de-lhomme-2/

 

 

 

See on Scoop.itL’Effet Lepidoptera

  • Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

  • Catégories

  • Suivez-moi sur Twitter