Démarche HSE : d’une logique de contraintes à une logique d’opportunités

Les responsables en charge de la fonction Hygiène, sécurité et environnement (HSE) sont très souvent perçus comme des  »empêcheurs de tourner en rond ». Pour faire évoluer leur image, il est nécessaire d’adopter des dispositifs de communication de sorte à valoriser leur action, selon Bernard Fort, président de Tennaxia, une entreprise spécialisée depuis 2001 dans le domaine de la performance durable des organisations.

Pour faire évoluer leur image, il est nécessaire d’adopter des dispositifs de communication de sorte à valoriser leur action, selon Bernard Fort.

Source

Publicités

La prévention santé est-elle une affaire rentable ?

Si tout le monde s’accorde sur le fait de faire la prévention santé au travail est une action sociétale nécessaire dans nos entreprises. C’est bon pour nos collaborateurs, c’est bon pour l’image, ….  Dans les faits, beaucoup de sociétés se sont arrêtées à leurs obligations légales de rédiger un document unique, qui prends désormais la poussière dans un classeur.

Alors la prévention santé est elle rentable ??

Quelques données chiffrées

Petits rappels : nombre d’accidents par an: 700 000, coût approchant les 3,4Mds en augmentation de 25% sur les dix dernières années. 500 à 600 morts chaque année.

Premier constat : une enquête conclut que les actions en santé et sécurité procurent des avantages directs à l’entreprise, à raison d’un ratio de retour sur  investissement de 2,2 (Cas d’une étude publiée en septembre 2011 par l’association internationale de la Sécurité sociale)

Second constat :  le travail en sécurité s’accompagnant d’une plus grande efficacité des temps passés (la productivité) ; une utilisation plus maîtrisée des ressources permet d’enregistrer des gains sur ce poste clé, baisse des niveaux de stocks (les achats)

L’étude de l’OPPBTP, prouve en effet que les actions qui affichent les meilleurs rendements, sont celles qui souvent représentent un investissement initial faible (< à 5.000 euros), tout comme celles liées aux changements de produits et de méthodes.

Alors pourquoi tourner le dos à ces gains ?


Source : theos.fr

Permalien : https://wp.me/p2OxiV-M8

 

DDR17… le groupe ABEO attentif à la protection de ses droits de propriété intellectuelle

La Responsabilité Sociétale des Organisations (RSO) est un des axes majeurs de la stratégie de l’entreprise du 3ème millénaire. Gouvernance, transparence, engagements affirmés et réels, indicateurs, états d’avancée, plan d’actions sont scrutés par l’ensemble des parties prenantes (actionnaires, salariés, clients, fournisseurs, société civile…). En respectant ses obligations réglementaires et en publiant son Document de référence (DDR),  l’entreprise matérialise, entre autres, ses actions et/ou initiatives RSO/RSE [publication d’informations extra-financières].

Base comparative avec la norme ISO 26000

Pour la 4ème année consécutive, LOG’ins Consultants prépare ses baromètres RSE « Ess26k » & « Sim26k » appliqués sur les documents de référence déposés auprès de l’AMF (1) pour les entreprises cotées sur la place de marché Euronext.  Le classement des « mieux-disants »  est établi selon la méthode d’analyse et la gamme de services ConvergenceRSO (forages lexical et terminotique des documents, scorage par comparatif avec les recommandations clés de la « norme de comportement » ISO 26000).

Le panel des DDR 2018 (exercice fiscal 2017)

Peu d’entreprises cotées Euronext (5%) déposent leurs DDR au cours des 2 premiers mois de l’année.  Le plus grand nombre (75%) cible les mois de mars/avril.

ELIOR GROUP, COMPAGNIE DES ALPES, ABEO, EXEL INDUSTRIES ont déposé leurs documents au cours du mois de janvier.

Le contenu des DDR 2018

On notera l’attention que porte le groupe ABEO au concept « Protection » largement mis en avant par la « norme internationale de comportement » ISO 26000, à savoir :

– la protection des consommateurs et la protection des données personnelles, respectant ainsi l’évolution de l’environnement légal et réglementaire ;

– la mise à disposition d’Équipements de Protection Individuelle, suivant ainsi les recommandations de la Fédération d’escalade ;

– la protection de la santé des personnes pratiquant une activité sportive ;

– le respect de la réglementation en prenant des mesures de :

  •  protection de l’environnement : biodiversité, patrimoine immatériel ;
  •  sécurité et de santé, notamment à l’encontre du personnel et des utilisateurs (s’assurer de la sécurité et de la protection des personnes).

Compte tenu des enjeux stratégiques liés à ses produits, ABEO  suit une politique active pour la protection de ses droits de propriété intellectuelle et de ses brevets.

 

 


Notre méthode d’analyse 

Sur les documents de référence 2016 & 2015, LOG’ins Consultants a appliqué sa méthode d’analyse via sa gamme de services ConvergenceRSO, qui comprend :

  • un positionnement relatif (par comparaison avec un panel) > Quartile d’un panel de contenus similaires (standard ou personnalisé).
  • un positionnement détaillé, relevant d’expressions terminologiques (ET) et d’expressions voisines (EV) de l’univers de référence normatif.

Comment situer la communication (sociale, sociétale, environnementale…) des DDR par rapport à l’ISO 26000

Pour illustrer les résultats, nous vous invitons à lire notre livre blanc  Téléchargez le Livre Blanc (jan15) et à parcourir les pages de notre blog ConvergenceRSO et sa rubrique Cotation

Autres sources d’information :

Nos actualités 

… Notre curation RSO

… Les impacts des décisions sur la santé et l’environnement (actualités RSE/RSO)

L’Effet Papillon ou la Représentation de l’influence d’un phénomène sur une situation ultérieure… (actus du Web)

 

(1) Autorité des marchés financiers

 


Sources : site de l’AMF, site institutionnel de ABEO

Photos/images/clipart : X, Pixabay, ABEO

Lien court : https://wp.me/p2OxiV-GD

TMS. L’ergonomie contre les accidents du travail liés aux manutentions

L’équipementier Safran, présent dans les domaines de l’aéronautique et de l’espace, la défense et la sécurité, a déployé un programme ambitieux en ergonomie couvrant la majorité de ses sites industriels.

Sourced through Scoop.it from: www.travail-et-securite.fr

See on Scoop.itRisques, Santé, Environnement

La prévention en hausse dans le secteur du BTP… mais pas partout !

La seconde note de synthèse de l’Observatoire des formations liées à la prévention vient de tomber.

Globalement, la prévention en 2012 était en hausse chez les artisans. Mais elle reste corrélée aux contraintes réglementaires (amiante, électricité, secourisme), laissant hors du spectre les accidents liés à la manutention (qui sont pourtant la première cause d’accidents).

Source: www.expoprotection.com

(…) Il apparaît, par exemple, que les hommes (entre 21 et 30 ans) sont plus impliqués dans la formation que les femmes – qui ne constituent que 11% des effectifs formés dans le BTP. Par ailleurs, les plus jeunes et plus âgés s’avèrent peu engagés dans cette dynamique qui touche plus particulièrement les actifs de 21 à 30 ans et de 31 à 40 ans.

See on Scoop.itRisques, Santé, Environnement

«Les contremaîtres du futur»

La Réunion régionale américaine de l’OIT entamera ses travaux la semaine prochaine à Lima, au Pérou. Il y sera question notamment de productivité, de lutte contre l’exclusion sociale, de compétitivité et d’économie informelle. OIT Info se penche ici sur la manière dont certaines de ces questions ont été traitées dans l’industrie de l’habillement à travers le programme conjoint de l’OIT et de l’IFC, Better Work Nicaragua.

Source: www.ilo.org

(…) Promouvoir le travail décent dans la chaîne d’approvisionnement… Elena Arengo, coordinatrice de Better Work au Nicaragua, affirme que de grandes marques internationales comme Gap Inc., Levi Strauss & Co, Target, Wal-Mart, Gildan, Patagonia, Adidas, PVH and Li&Fung considèrent Better Work comme un allié pour promouvoir des conditions de travail décentes et durables dans les entreprises de leurs fournisseurs au Nicaragua.

(…) En plus de la formation des contremaîtres d’usine, Better Work Nicaragua a formé les cadres et les ouvriers aux questions de communication, de sécurité incendie et de préparation aux situations d’urgence, ainsi que de sécurité et santé au travail.

 

See on Scoop.itPertinences sociétales

Rapport RSE 2013 de la FIEEC, un guide encourageant la capacité d’innovation…

Fin juin 2014, la FIEEC (Fédération des Industries Électriques, Électroniques et de Communication) publie son rapport RSE, « guide professionnel » à l’usage de ses adhérents. Comme le rappelle Gilles Schnepp, Président de la FIEEC, « La RSE représente un changement culturel au sein de l’entreprise. Il nous a donc semblé essentiel que notre Fédération donne une impulsion forte pour la mise en œuvre de démarches en accompagnant nos adhérents dans le déploiement de leurs actions. Ce guide vise ainsi à opérer une synthèse des bonnes pratiques constatées dans notre secteur et valoriser les actions des entreprises ».  En ce sens, le guide RSE, résultant d’une « approche collaborative menée avec les syndicats et les entreprises adhérentes », s’inscrit dans une « dynamique de progrès continu ».

FIEEC_RSE_guide 2014

… un document de 124 pages consacré à l’Entreprise et à ses parties prenantes, ainsi qu’au développement durable et la « capacité d’innovation« , considérées comme l’un des « enjeux primordiaux », dès lors que l’entreprise a la « volonté » d’en renforcer l’articulation stratégique.

 

On notera l’importance donnée au Droit [lois, circulaires,…) et à la Réglementation [normes ISO,…] , aux Parties prenantes (clients, fournisseurs, sous-traitants, salariés), au Cycle de vie d’un produit (1) [écoconception, « modélisation de l’empreinte environnementale multicritères », efficacité et performance énergétiques (2), réparabilité (3), durabilité (4), « produits verts », « prévention de la production de déchets », gestion de fin de vie, gestion et recyclage des déchets (5), réduction de la quantité et de la « nocivité des déchets produits », qualité écologique des produits ou des services…] en termes d’impact environnemental. Le rôle des Achats est primordial.

 

On notera également la part conséquente dédiée à la notion de « risques » (hygiène et sécurité / EHS, conflits sociaux, dommages environnementaux, risques éthiques, dommages sanitaires, « dangers pour la santé et la sécurité des consommateurs », inventaire des « substances dangereuses »…). A ce titre, la FIEEC invite toute entreprise adhérente à « améliorer [sa] veille réglementaire » et à « mettre en place des synergies au sein de l’entreprise entre les acteurs internes » en vue de fabriquer des « produits plus sûrs ». Elle insiste sur la nécessaire implémentation de sessions de Formation (santé, compétences, gestion des conflits, sécurité sur le lieu de travail, lutte contre les discriminations et diversité, employabilité,…), en utilisant l’arsenal des dispositifs actuels (DIF, formation tout au long de la vie, crédit formation…).

 

L’engagement de nos industries en matière de responsabilité environnementale améliore la compétitivité des entreprises et constitue un levier de croissance notamment grâce à la création de produits respectueux de l’environnement ou encore à l’apparition d’une économie circulaire avec le recyclage et la valorisation des déchets.

 

Le guide fait état des effets de « la loi relative à l’indépendance de l’expertise en matière de santé et d’environnement et à la protection des lanceurs d’alerte publiée au Journal Officiel du 17 avril 2013 » qui réglemente le droit d’alerte. La loi protège les salariés contre toute mesure de représailles.

 

La réglementation relative aux obligations de transparence des entreprises en matière sociale et environnementale, pour les entreprises de plus de 500 salariés, est applicable. La FIEEC rappelle que « le décret du 24 avril 2012 et deux arrêtés du 13 mai 2013 et du 27 décembre 2013 sont venus compléter le dispositif réglementaire, désormais opérationnel ».

 

Nota : les constats et commentaires proviennent d’une analyse comparative entre le contenu du Guide RSE et celui des exigences de la norme internationale ISO 26000, via la méthode de cotation appréciative ConvergenceRSO de LOG’ins consultants

=> l’indicateur « Ess26k » de l’offre « ConvergenceRSO » de LOG’ins consultants situe le guide RSE à très grande proximité du 6° décile de son tout dernier panel 2013 de 33 rapports annuels.

Citations du rapport.

(1)   La FIEEC insiste sur l’éco-excellence des produits, l’efficacité énergétique, la santé du personnel et la culture zéro incident.

(2)   La Directive Cadre 2009/125/CE Erp (Energy related Product) établit un cadre pour la fixation d’exigences en matière d’ éco-conception applicables aux produits consommateurs d’énergie

(3)   Le GROUPE SEB développe la réparabilité de ses produits ; disponibilité des pièces détachées garantie pendant 7 à 10 ans après l’arrêt du produit ;

(4)   Développer des produits ayant une durée de vie plus longue notamment grâce à la qualité

(5)   Les politiques de collecte sélective des déchets et de recyclage s’appuient en grande partie sur les filières de responsabilité élargie du producteur (REP) … principe de proximité (gérer les déchets au plus près du lieu de production)

 

Lire nos articles :

Entreprises : l’innovation, un état d’esprit à adopter par tous les collaborateurs.

Hygiène et Sécurité : Bouygues Construction mutualise les bonnes pratiques internationales

 

9 engagements pour le développement durable

See on Scoop.itPertinences sociétales

Dans un monde qui change et où l’automobile se transforme, PSA Peugeot Citroën fait du développement responsable l’un des fondements de sa stratégie et se positionne comme un acteur majeur de la mobilité durable à l’échelle européenne et mondiale.

congruence-RSO‘s insight:

Parmi ces engagements, on notera : les critères RSE dans le choix  des fournisseurs, Promouvoir la mixité, Garantir la sécurité et la santé au travail.

 

Dans son Document de référence 2013, PSA promeut et renforce ses politiques Diversité (Lutte contre les discriminations, élimination des discriminations à l’emploi, Valorisation de la diversité, Mesures prises en faveur de l égalité H-F, Traitement équitable pour tous…).

Le taux de féminisation est de 10,6 % contre 5 % en 2008 (cadres dirigeants et cadres supérieurs).

 

En matière de « Sécurité et santé au travail », la « culture de prévention des risques et de résilience face aux accidents » se décline à tous les niveaux des organisations. Le « Taux de Fréquence Management » (1) est de 1,19.

 

(1) Taux de Fréquence des accidents avec arrêt incluant les salariés du Groupe (hors Faurecia) et les intérimaires.

 

See on www.psa-peugeot-citroen.com

Hygiène et Sécurité : Bouygues Construction mutualise les bonnes pratiques internationales

15 à 20 % des accidents professionnels auraient pour origine la consommation d’alcool ou de drogues.

72 % des salariés ou personnels ayant reçu une formation à la prévention s’en disent satisfaits.

(Enquête INRS, sondage INPES/ANPAA/BVA/ANDCP, baromètre INPES 2012)

Au chapitre 6.4.3 [Relations et conditions de travail], l’ISO 26000 :2010 précise les domaines d’action appropriée au titre de la prévention en matière d’hygiène et Sécurité : « en tant qu’employeur, une organisation contribue à atteindre… un travail décent…. Il convient cependant que les organisations adoptent des politiques et des mesures pour assumer leur responsabilité juridique et leur devoir de vigilance en matière de sécurité ».

Dans son Document de référence 2012 de 360p (ed. du 09 avril 2013), le groupe Bouygues (1) rappelle que la stratégie RSE Groupe « repose sur la décentralisation et la responsabilité des métiers » et que « le respect des collaborateurs … se traduit par une politique active de prévention en termes de sécurité et de santé, et ce, particulièrement sur les chantiers ».

Au sein de la société mère, « la direction du développement durable & Qualité Sécurité Environnement (QSE) assure, en lien avec les directions fonctionnelles, la coordination de la démarche globale, ainsi que le partage et la diffusion des bonnes pratiques, notamment en animant des comités transverses ».

Cette démarche se traduit par

•    une attention aux « relations sociales constructives », aux conditions d’ « hygiène et sécurité », etc.
•    la cartographie des indicateurs (taux d’absentéisme, taux de fréquence des accidents de travail et taux de gravité…) « susceptibles de les illustrer dans le respect des spécificités de chaque métier ».
•    un management responsable et l’amélioration du travail collaboratif,
•    une plateforme de travail collaborative spécifique du groupe Bouygues (BYpedia) ;

… et se décline auprès (des différents et complémentaires comités) :

•    du comité “Amélioration du reporting social”,
•    du comité SIRH (système d’information Ressources humaines),
•    du comité d’Engagement formation annuel,
•    des comités transverses,
•    du comité Développement durable bimestriel,
•    du Comité local d’information et de concertation(Clic),
•    du comité d’entreprise européen,
•    du comité de Groupe France,
•    du comité Réagir (2003, travail de veille et de prévention des risques majeurs),
•    du CHSCT (Comité d’hygiène,de sécurité et des conditions de travail)et des partenaires sociaux ;

… dans le cadre de l’organisation des relations sociales (2).

Dans les métiers du Groupe, notamment ceux liés au Bâtiment, l’hygiène et la sécurité sont « la priorité de tous les collaborateurs du groupe Bouygues et ceci, depuis de nombreuses années ».  A titre d’exemple, fin 2011, la filiale Dragages Hong kong a ouvert un Safety Training Center, « bâtiment pédagogique unique ». Ce centre organise des ateliers pratiques entièrement dédiés à la sécurité. Tout nouvel ouvrier y est formé pendant une semaine.

Courant 2012, une étude a consisté à collecter des « bonnes pratiques » des filiales nord-américaines en matière d’hygiène, de sécurité et d’environnement, avec pour objectifs « de les déployer ultérieurement dans l’ensemble du groupe ».

L’analyse des résultats a permis d’entreprendre un plan d’action sur 2013.

Pendant la deuxième édition de la « Journée mondiale de la santé et de la sécurité », mi-juillet, Bouygues Travaux Publics (filiale de Bouygues Construction) a sensibilisé les 5 500 collaborateurs du groupe, ainsi que ses 2.500 sous-traitants. Objectifs : Zéro accident sur les 40 chantiers.

Étienne Renard, DRH de Bouygues Travaux Publics, précise : « Ce plan repose sur cinq piliers majeurs : la formation, la lutte contre les comportements à risques, la prise en compte des « presqu’accidents », le 5@11* et l’accélération de la démarche santé/ergonomie ».

« En deux ans, nous avons déjà réduit par trois le nombre total d’accidents » [ndlr : non précisé dans le document de référence], se félicite Étienne Renard.

On notera quelques données issues du DDR2012 :
Bouygues Construction
Taux de fréquence des AT …5,85
Taux de gravité des AT…0,36

Total Groupe (2012)
Taux de fréquence des AT …6,59
Taux de gravité des AT…0,44

Total Groupe (2011)
Taux de fréquence des AT …6,34
Taux de gravité des AT…0,36 (c)
(c) = Correction de l’historique 2011 à la suite d’un changement de méthodologie de collecte de l’information.

Certes, les résultats doivent encore être améliorés.

Les risques d’accidents sont identifiés. Le respect du « devoir de vigilance » et les initiatives prises [désignation des préventeurs Santé/Sécurité, Journée mondiale, formation et sensibilisation, méthode AMDEC …] sont de nature à favoriser le déploiement de « conditions de travail » décentes.

(1) Bouygues Construction ; Bouygues Immobilier ; Bouygues telecom ; Colas

(2) DDR 2012 : Relations sociales … 2.4.1 Organisation du dialogue social, notamment procédures d’information et de consultation du personnel et de négociation avec celui-ci

Sources

Code de la santé publique  – article L.1351-1 … En cas de litige relatif à l’application des deux premiers alinéas, dès lors que la personne établit des faits qui permettent de présumer qu’elle a relaté ou témoigné, de bonne foi, de faits relatifs à un danger pour la santé publique ou l’environnement, … (lire l’article presse Les Echos)

Code du travail – Article L4133-1 à L.4133-5 … Le travailleur alerte immédiatement l’employeur s’il estime, de bonne foi, que les produits ou procédés de fabrication utilisés ou mis en œuvre par l’établissement font peser un risque grave sur la santé publique ou l’environnement.

Code du travail – Article L.4141-1 … L’employeur organise et dispense une information des travailleurs sur les risques pour la santé et la sécurité et les mesures prises pour y remédier.

Code du travail  – article R.4612-8 … Le comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail est consulté avant toute décision d’aménagement important modifiant les conditions de santé et de sécurité ou les conditions de travail

Loi n° 2013-316 du 16 avril 2013 relative à l’indépendance de l’expertise en matière de santé et d’environnement et à la protection des lanceurs d’alerte, parue au JO n° 0090 du 17 avril 2013

Exercice du droit d’alerte économique : Droit du travail – article L. 2323-78

  • Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

  • Catégories

  • Suivez-moi sur Twitter