Égalité entre les femmes et les hommes : droits et obligations

Inégalités salariales : Muriel Pénicaud a écrit à 1 400 entreprises de plus de 1 000 salariés. Une missive pour leur rappeler leurs obligations. En effet, en novembre dernier, la ministre du Travail et la secrétaire d’État à l’Égalité entre les femmes et les hommes avaient dévoilé un plan de lutte contre les inégalités salariales en entreprise accompagné d’un index pour mesurer les évolutions.

« Il n’est pas admissible que les femmes soient, pour le même travail, moins bien payées que les hommes« , pointe Muriel Pénicaud. “Les inégalités de salaires entre femmes et hommes sont une violence économique faite aux femmes”, a expliqué la secrétaire d’État Marlène Schiappa, “c’est pourquoi nous entendons y mettre fin”.

Ces sociétés ont jusqu’au 1er mars pour publier sur leur site Internet leur index de l’égalité, calculé sur la base de cinq critères, sur une échelle de 100 points au total. En deçà d’une note globale de 75 points, les entreprises risquent une pénalité financière dans un délai de trois ans à compter de la publication.

Les cinq critères :

  • L’écart de rémunération femmes hommes ;
  • l’écart de répartition des augmentations individuelles ;
  • l’écart de répartition des promotions (uniquement dans les entreprises de plus de 250 salariés) ;
  • le pourcentage de salariées augmentées à leur retour de congé de maternité
  • le nombre de personnes du sexe sous-représenté parmi les 10 plus hautes rémunérations.

Sources : lejdd.fr ; forbes.fr ;


Permalien : https://wp.me/p2OxiV-PS

Publicités
  • Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

  • Catégories

  • Suivez-moi sur Twitter