Mécénat de compétences et quête de sens : une démarche RSE

Le premier baromètre de la fondation SNCF sur le mécénat de compétences révèle le désir grandissant des salariés de mêler vie professionnelle et engagement associatif. Un désir partagé par de nombreuses entreprises, qui y trouvent aussi leur intérêt.

Donner du sens à son travail… Ce besoin partagé par de nombreux salariés, (75% selon la dernière étude d’ADP Group) le mécénat de compétences tente d’y répondre par une formule inédite, qui «consiste à mettre à disposition un salarié sur son temps de travail et ses compétences au profit d’un projet d’intérêt général». Telle est la définition du site l’Admical, l’Association pour le développement du mécénat industriel et commercial, qui comptabilise 24.000 entreprises pratiquantes en France. Une sorte de mécénat nature donc, qui gagnerait à être largement développé à en croire le premier baromètre lancé par la fondation SNCF, avec l’Ifop, auprès de 3000 personnes.

Notre enquête

Sur la base d’un panel de 97 documents de référence, publié sur le site de l’AMF (Autorité des Marchés Financiers) et émis par les entreprises cotées sur la place boursière de la zone euro, Euronext, nous notons que 29,9% des rapports évoquent le « mécénat de compétences ».

Citations/Extraits :

La part du mécénat de compétences s’élève pour 2017, à 391,5 jours consacrés à des actions d’intérêt général par les salariés. [GECINA]

  • au niveau local, dans le cadre de mécénat de compétences et d’apport d’expertise technique, nombre d’entreprises accompagnent des projets de restauration et de mise en valeur de bâtiments historiques à haute valeur patrimoniale.  [VINCI]
  • Foncière des Régions a développé une politique collaborative avec le monde de l’enseignement autour de la recherche appliquée et du mécénat de compétences.
  •  (accord contrat de génération) un volet dédié au mécénat de compétences pour les collaborateurs en fin de carrière. Ainsi 48 collaborateurs ont pu s’investir dans des missions de 6 à 24 mois auprès d’organisations à but social. [BNP Paribas]
  • (des actions) qui se matérialisent sous forme de collectes, de mécénat de compétences ou d’actions de lien social. [EDENRED]
  • Les projets de la Fondation Veolia impliquent des collaborateurs du groupe, des parrains des projets soutenus (mécénat financier) ou des volontaires du réseau Veoliaforce (mécénat de compétence via des interventions sur le terrain.
  • la Fondation Terre Plurielle de Bouygues Construction soutient financièrement et/ou via un mécénat de compétence des projets de solidarité favorisant l’accès à l’éducation, à l’emploi et à la santé,
  • l’appui des Caisses locales et régionales aux associations se traduit par des dons en nature, du mécénat de compétences, de la mise à disposition de locaux et de moyens humains. [Crédit Agricole]
  • En 2017, un collaborateur du Crédit Foncier a mis ses connaissances en matière de financement de projets immobiliers et d’environnement réglementaire au service de l’association Habitat et Humanisme pour une durée de neuf mois dans le cadre du mécénat de compétence.

 


Source


Permalien : https://wp.me/p2OxiV-Pt

Publicités

Dirigeants et managers : vos mots parlent !

Acquise depuis l’enfance, la langue maternelle comporte des variations importantes. On distingue en effet des niveaux de langues différents : familière, soutenue, technique, savante, populaire, argotique, « jargonnante » … Ces variations sont sources d’ambiguïté mais heureusement, la plupart du temps, elles ne nous empêchent pas de communiquer et de nous comprendre. Notre utilisation de notre langue maternelle traduit nos pensées, nos intentions ainsi que nos ressentis. Elle peut aussi nous trahir car elle est souvent interprétée et nos mots sont des miroirs de nos relations.

Source : Dirigeants et managers : vos mots parlent ! | Francis GIRARD | Pulse | LinkedIn

FDI Habitat, créateur de lien social

FDI Habitat conçoit, réalise et gère un habitat social de taille humaine qui donne priorité à l’intégration urbanistique et sociologique. En partenariat avec les collectivités locales, FDI Habitat s’engage à créer des lieux de vie équilibrés, harmonieux, propices à l’épanouissement de ses habitants et au développement de liens sociaux durables.

 

Sourced through Scoop.it from: www.fdi-habitat.fr

Dans son document RSE, publié début janvier 2016, FDI Groupe – FDI Habitat met en avant les relations de proximité qu’elle entretient avec ses parties prenantes (collectivités locales, EPCI, actionnaires et représentants des locataires) et sa politique sociale via, entre autres, la dynamique d’accession à la propriété.

La gouvernance du groupe privilégie le dialogue social, les relations humaines, la prévention (protection de la santé et de la sécurité des salariés) et une politique d’amélioration continue.

See on Scoop.itPertinences sociétales

Marchands ambulants de produits bio, le nouveau visage de l’économie sociale dans les campagnes

Comment proposer des produits bio là où il n’y a ni coopératives ni magasins spécialisés, tout en recréant du lien social ?

Deux jeunes femmes ont trouvé la réponse avec leur épicerie bio itinérante, L’Hirondelle. Elles parcourent le sud de l’Indre, pour combler un vide dans l’offre locale, sensibiliser de nouveaux consommateurs et proposer une alimentation bio aux cantines scolaires dispersées dans les villages. Reportage vidéo.

Source: www.bastamag.net

(…) Pour mener à bien leur projet, elles choisissent d’intégrer Cesam, l’antenne du Limousin d’Oxalis, une Coopérative d’activités et d’emploi. Elles bénéficient alors d’une phase d’accompagnement à la création, reçoivent aides et soutiens.

See on Scoop.itL’Effet Lepidoptera

Les effets du lien social entre fabricants locaux et consommateurs.

Courant 2011, au cours de la convention Leclerc 6.0, l’enseigne ambitionne de positionner 5% de son offre en produit « conso responsable ».  La distribution commence à organiser ses achats locaux (cf. la structure juridique TLC), par un « maillage économique local » (Bretagne). Le Ministère de l’agriculture appuie le projet « circuit court ». Le contexte de crise agricole accélère l’engagement vers une « offre locale visible », d’autant que le consommateur devient sensible au « prix du marché », aux « valeurs sociétales » et au mouvement locavore.

Il est temps que grandes surfaces et « producteurs locaux » engagent de nouvelles « négociations commerciales » et que les directeurs d’enseignes visitent les « acteurs économiques locaux ».

2012. Le consommateur affiche ses tendances en matière d’achat, d’une part conditionnées par les tensions sur son « pouvoir d’achat », d’autre part apprêtées par un appel aux « sens et échanges sociaux » :

… nouveau comportement en temps de crise,  comparaison des prix marché,

… achat de « produits d’occasion »,

… regroupement virtuel avec la montée en puissance de sites Web d’achats groupés .

… recherche de « lien social entre fabricants locaux et consommateurs » au travers de « relation plus directe »,

… affirmation de valeurs et d’éthique responsable.

 

Face à ces signaux, les « acteurs traditionnels, industriels et distributeurs » doivent trouver un nouveau modèle de rapprochement (cf. Bongrain / Terra Lacta) et de nouvelles synergies. Les enseignements du rapport Chalmin et les marges de produits emblématiques (fruits et légumes, la viande et les produits laitiers) pèseront dans la « structuration » des relations … et des prix (impact du coût des achats des produits aux fournisseurs).

 

========================================

Lire +
« Conseil du Commerce de France » (CCF/CdCF)

« guide du COMMERCE écoresponsable » (juin 2012)

 

Le guide présente des initiatives locales illustratives : « réduction de la consommation énergétique », « système de régulation du chauffage », étiquetage, « conteneurs à disposition des clients », prévention – gestion et élimination des déchets (pour le milieu aquatique, automobiles, déchets dangereux, DEEE …), emballages réutilisables (« sacs de caisse à usage unique en matière plastique »), eaux pluviales et eaux de ruissellement, ventilation naturelle …

Face à « l’impact environnemental » et en convergence avec la « loi grenelle », de nombreuses aides régionales (ADEME) coexistent. Des « dispositions fiscales avantageuses » favorisent les « investissement dans des équipements de prévention ». Les labels encouragent les attentions portées à « l’ensemble du cycle de vie du produit ».

  • Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

  • Catégories

  • Suivez-moi sur Twitter