• Articles récents

  • Archives

  • Méta

  • Publicités

Grand Débat : un « plan Marshall » pour l’organisation de l’État et des Services publics ?

Organisation de l’État et des Services publics : le pays a-t-il besoin d’un Plan Marshall des services publics ?

 

Grand débat national… Pour parer toute critique et par exigence de transparence, le gouvernement publie régulièrement toutes les données collectées, accessibles sur la plate-forme data.gouv.fr

Suivre sur Twitter : #GrandDébat #granddébatnational

 


Notre méthode

En ligne avec sa méthodologie proposée,  LOG’ins Consultants s’est intéressée aux contenus publiés (champs des questions ouvertes) et a appliqué sa méthode sémantique de forage et profilage de thésaurus sur les Contributions déposées au 17/02/2019 sur l’espace de participation « L’organisation de l’État et des services publics« .

Notre attention s’est portée sur les « signaux faibles », qui doivent faire l’objet d’une écoute anticipative, appelée veille, dans le but de participer à l’élaboration de choix prospectifs en vue d’établir une stratégie, et de réduire l’incertitude (wikipédia).

… et de proposer le verbatim, lié aux concepts « plan Marshall »

 

credit photo : skeeze, Pixabay

 


Le système de l’organisation de l’État et des services publics devrait être réformé en s’appuyant sur un plan Marshall ou plan Delouvrier, énoncent les contributeurs-citoyens à la plateforme en ligne.

Le Plan Marshall (après son élaboration, il fut officiellement appelé « Programme de rétablissement européen », en anglais European Recovery Program, ou ERP) était un programme américain de prêts accordés aux différents États de l’Europe pour aider à la reconstruction des villes et des installations bombardées lors de la Seconde Guerre mondiale. (wikipédia)

 

Nombreux sont les axes économiques, administratifs, sociaux, sociétaux évoqués et appelés à des « efforts » de développement.

On citera :

  • organisation du territoire : décentralisation, désenclavement ...
  • système social : chômage, charges patronales et apprentissage... créer un Plan Marshall de la fraude à la sécurité sociale
  • développement économique : mesures de relance pour dynamiser l’emploi …
  • transition énergétique : les nouvelles énergies…
  • transition écologique et urgence écologique : faire de l’écologie un vecteur de progrès, lancer un Plan Marshall écologique, plan de financement…
  • aménagement des espaces urbains : logements, urbanisme
  • système de santé : sauver l’hôpital français, réinvestir pour nos hôpitaux et personnels de santé …
  • organisation des territoires : mise en place d’un Plan Marshall pour les petites communes en liaison avec les Maires pour augmenter très fortement les regroupements...

 


Publié le 08/03/2019 –

Permalien : https://wp.me/p2OxiV-Qq

Publicités

Eiffage Construction travaille en mode start-up

Innovation : Eiffage Construction travaille en mode start-up et va tester les idées de ses salariés, fruits d’un challenge interne.

Capture page « Eiffage challenge #immo-inno »

Eiffage Construction fait phosphorer ses collaborateurs et testera, en 2019, les idées de ces derniers, issues d’un challenge interne (baptisé #immo-inno), focalisé sur le logement de demain. « Nous avons travaillé sur trois axes : les nouveaux services, le mieux vivre ensemble et les nouvelles technologies, indique Sofiane Chikh, directeur innovations de la ville au sein de la major du BTP. Nous avons reçu plus de 300 contributions ».

Après avoir constitué une trentaine d’équipes, composées de trois à cinq collaborateurs, six projets ont été retenus et sont passés devant un jury. « Nous les avons accompagnés et les avons fait travailler en mode start-up », poursuit Sofiane Chikh.

Lire+ sur lemoniteur.fr

Vivre et travailler en Île-de-France : une situation protéiforme

A Saint-Denis, un grand pont reliera la future gare du Grand Paris Express à celle du RER D, enjambant les voies ferrées du nord de Paris. C’est le projet de l’architecte Marc Mimram, largement destiné aux piétons, qui a été retenu. (Crédits : iStock)

 

Une région, une métropole, 12 territoires, 20 arrondissements, 12,1 millions de résidents et… 1.296 communes. De Paris, qui compte près de 2,2 millions d’habitants intra-muros, à Montenils (Seine-et-Marne) qui en recense 28, l’Île-de-France est tout sauf homogène. Or, comme ailleurs en France, il faut loger cette population, lui trouver un travail et, surtout, lui permettre de se déplacer le mieux possible.

C’est là que le bât blesse : le taux de pauvreté est 1,4 point supérieur au reste de la France métropolitaine tant les inégalités demeurent criantes.

(…) Être en poste, c’est mieux, sachant que le taux de chômage, toutes catégories confondues, varie du simple au triple selon le lieu de résidence. Toujours est-il qu’y respirer dans de bonnes conditions s’impose dans le même temps comme une condition sine qua non.

Quatre enjeux…

– La population demandeuse de la « ville du dernier quart d’heure »

– Un bonus pour transformer les bureaux en logements

Qui paiera la gratuité des transports ?

– Vers une réforme institutionnelle ?

Lire+ sur latribune.fr


Permalien : https://wp.me/p2OxiV-JB

  • Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

  • Catégories

  • Suivez-moi sur Twitter