• Articles récents

  • Archives

  • Méta

L’index égalité femmes-hommes… où en est-on ?

Les entreprises de 250 à 1 000 salariés, qui doivent avoir publié leur index d’égalité femmes-hommes le 1er septembre au plus tard, connaissent les mêmes difficultés que les groupes. Quelques 6000 entreprises sont concernées.

Au cœur du dispositif pour favoriser la parité professionnelle impulsée par le ministère du travail, cet outil doit permettre aux entreprises de mesurer les écarts de rémunérations, d’augmentations et de promotions entre les salariés des deux sexes à travers un système de points. Les employeurs doivent communiquer le résultat à l’inspection du travail et publier le score global sur le site Internet de l’entreprise.

Trois jours avant l’échéance, le service de presse du ministère du travail a déclaré ne pas avoir encore de chiffres à communiquer. Le Mouvement des ETI, le principal syndicat d’entreprises de taille intermédiaire, n’en dit guère plus. « Les entreprises sont en train de mettre en œuvre cet index », affirme-t-on, sans plus de précisions (….) et de souligner toutefois que la mise en place de l’index constitue une « charge supplémentaire » pour les entreprises.

lemonde.fr

 

 

Le top 10 des meilleurs pays pour l’égalité homme – femme

L’égalité homme – femme : voilà un enjeu où il y a encore beaucoup d’avancées à faire. Dans de nombreux pays, y compris en France, les inégalités de salaire, d’accès à la politique ou les discriminations persistent envers les femmes. Et malgré les progrès, peu de pays peuvent encore se targuer d’être proches d’atteindre l’égalité entre les hommes et les femmes.Malgré tout, certains pays sont plus avancés dans ce combat que d’autres.

Chaque année, le Word Economic Forum entreprend de quantifier les progrès qui sont faits dans ce domaine, d’analyser comment les politiques publiques de tous les pays du monde progressent sur les enjeux de la parité, afin de promouvoir plus d’égalité entre les hommes et les femmes. Dans ce cadre, ils publient chaque année le Global Gender Gap Report, qui analyse toutes ces évolutions.

Et la France dans tout ça ?

Sur la question de la parité hommes-femmes, la France rentre à peine dans le top 20. Le pays pointe à la 17ème place, derrière la Suisse, les Pays-Bas ou l’Allemagne, mais aussi derrière la Namibie, l’Afrique du Sud, ou le Burundi. Ce qui bloque pour la France ? Une place peu envieuse sur la question de l’égalité des salaires à poste égal, où elle est située à la 134ème place.

Source : Le top 10 des meilleurs pays pour l’égalité homme – femme

Des grandes entreprises encore bien machos

Décriée comme de la discrimination positive, la loi Copé-Zimmermann a réussi à faire entrer plus de femmes dans les conseils d’administration. Mais l’accès aux postes de direction reste une course d’obstacles pour celles-ci.

Source : Des grandes entreprises encore bien machos

Femme et invalide, un double handicap pour l’emploi

Le dernier rapport du défenseur des droits Jacques Toubon souligne les grandes difficultés que connaissent les femmes handicapées à intégrer le marché du travail. Un constat alarmant, alors que s’ouvre la 20e semaine européenne pour l’Emploi des Personnes Handicapées.
Être femme et en situation de handicap représente la double peine en France, à en croire le dernier rapport du défenseur des droits…

(…) Selon un bilan de l’association des paralysés de France publié la semaine dernière, le taux de chômage des personnes invalides a augmenté de 65% entre 2011 et 2015, pour atteindre les 21%. Le double du taux de chômage de l’ensemble de la population.

Source : Femme et invalide, un double handicap pour l’emploi

Les « best practices » qui font monter la parité à « board »

Le taux de femmes dans les conseils d’administration des entreprises européennes a doublé entre 2011 et 2015… Pour s’établir aujourd’hui à 25% (rapport Ewob).

Selon l’article paru sur le blog de Financi’Elles, cette progression est attribuable à la mise en oeuvre de 12 leviers clés, plus efficaces encore quand ils sont conjugués. Selon LOG’ins Consultants, les mêmes constats sont observés, via son analyse des documents de référence.

On citera 7 (parmi 12) leviers clés essentiels …

1/ L’engagement clair et concret des dirigeants et dirigeantes, ainsi que les senior managers en faveur de la mixité

2/ La fixation d’objectifs chiffrés de féminisation et diversification des profils pour les nominations

3/ Le suivi régulier des indicateurs de mixité dans l’organisation

5/ La professionnalisation du job d’administrateur  /administratrice

7/ La sensibilisation aux stéréotypes de genre et la formation au contournement des biais cognitifs qu’ils induisent

8/ La promotion de solutions flexibles d’organisation du travail, pour les femmes comme pour les hommes

9/ La prise en compte des responsabilités familiales et personnelles dans l’appréhension des situations de chaque collaborateur/collaboratrice

 

Les 20 dirigeant.es d’entreprises européennes interrogées pour cette étude EWoB témoignent d’une seule voix de l’importance de politiques d’égalité sincères et déterminées pour faire progresser rapidement et efficacement la mixité : non aux « femmes alibis » dit Peter Brabeck-Lethmathe, Président de Nestlé, qui plaide pour la présence en nombre de femmes dans les CA afin de permettre à chacune d’exprimer sa propre voix au lieu d’avoir à représenter son sexe (autrement dit, pour leur épargner le« syndrome de la schtroumpfette »)…

 

Source : Financi’Elles

Twitter : #docderef

Maroc : Nos communes se féminisent progressivement

La loi et le découpage électoral accordent aux femmes 27% des sièges à pourvoir. C’est aux partis de décider s’il y aura plus de présidentes de communes qu’aux dernières élections.

Sourced through Scoop.it from: www.lavieeco.com

(…) Un élu sur trois sera une femme. C’est désormais une garantie légale pour les femmes et une injonction, tout aussi légale, pour les partis politiques.

See on Scoop.itPertinences sociétales

  • Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

  • Catégories

  • Suivez-moi sur Twitter