• Articles récents

  • Archives

  • Méta

[Etude] Responsabilité d’Entreprise : les Nouvelles Attentes des « Parties prenantes »

See on Scoop.itPertinences sociétales

… résultats d’une enquête, réalisée par Lundquist entre novembre 2013 et mai 2014 auprès de 350 professionnels répartis sur 44 pays, fait état des nouvelles attentes des parties prenantes en matière de communication et information en matière de responsabilité d’entreprise.

congruence-RSO‘s insight:

En ressort une tendance ressentie depuis quelques années, cette fois-ci confirmée par les chiffres : nécessaires mais pas suffisants, les médias sociaux sont aujourd’hui attendus dans une démarche de communication et information pour le Développement Durable.

Quand les 3/4 des répondants utilisent les médias sociaux pour un usage professionnel, près de 80% d’entre eux consultent le réseau social professionnel Linked-In au moins une fois par mois pour s’informer de données en lien avec la RSE, en augmentation de 8% par rapport à 2012.

 

Parmi ces attentes, quelles entreprises y répondent le mieux ?… Deutsche Post DHL, Nestlé, Unilever…

See on e-rse.net

…les enjeux du reporting RSE sur les réseaux sociaux

Le reporting RSE peut-il faire l’économie du dialogue avec les parties prenantes ?

Les réseaux sociaux sont un formidable outil pour améliorer la transparence et l’engagement des parties prenantes dans les rapports Développement Durable (« terrain social« , « terrain environnemental« ).

Face à une « opinion publique » qui « tend à sanctionner les entreprises dont les méthodes de communication opaques ne sont plus du goût du jour« , autant est-il fondamental de les utiliser à bon escient (comment ?), d’être à l’écoute des consom’acteurs (pourquoi ?) et d’acter un « droit de réponse » via un dialogue constructif et « authentique » ! A défaut, l’opinion appréciera !

En complément, le nombre de pages des rapports annuels « RSE », « DD », « Responsabilité sociale », « Environnement » … ne cesse de croître (…+ 240p). Les contenus consacrés à la RSE peuvent être « disséminés »  dans le rapport, rendant ainsi difficile la lecture et la connaissance de l’engagement sociétal, social, environnemental.

« Les rapports DD ou RSE d’aujourd’hui sont, pour la plupart, tous bâtis sur le même format : un contenu unique et non différencié pour tous les lecteurs, une longueur moyenne de 60 pages, une section de KPIs ou de données très précises que seuls les « experts » en RSE peuvent appréhender, le tout agrémenté d’un design justement fait pour intéresser, voire « flatter », les non experts. En bref : de longs documents pleins d’informations à la recherche de la bonne audience. » [Aron Cramer : « Will Social Media Save or Kill Sustainability Reporting ? »]

Or, les modes de communication changent.

• 60% des consommateurs dans le monde utilisent les réseaux sociaux pour parler avec les marques.

• Les sites web, réseaux sociaux et téléphones portables représentent 24% des moyens préférés des consommateurs pour être tenus au courant des initiatives RSE des entreprises.

…les rapports RSE sous format PDF sont-ils devenus obsolètes ?

Lire +

« Wizness décrypte les enjeux du reporting RSE sur les réseaux sociaux« , par Marion Dupont, Marketing Manager chez Wizness

Mini-Revue de presse RSO – avril 2013 (part 2)

Droit du travail.
> Risques psychosociaux.
L’employeur a l’obligation d’évaluer l’ensemble des risques auxquels ses salariés sont exposés au sein de son entreprise. Ce qui inclut les risques psychosociaux car il doit préserver leur santé physique et mentale. Ces risques peuvent être induits par l’activité de travail elle-même ou provoqués par l’organisation et les relations de travail.
Lire… Intégrer les risques psychosociaux dans le document unique.

> Droit d’alerte.
Mercredi 3 avril 2013, le Sénat, a adopté, en deuxième lecture, la proposition de loi, modifiée par l’Assemblée nationale en première lecture, relative à l’indépendance de l’expertise en matière de santé et d’environnement et à la protection des lanceurs d’alerte.
Lire… Sénat a adopté le texte sur l’expertise en matière de santé et d’environnement.

Ressources Humaines.

> Réseaux.

Mobiliser et motiver les employés par les réseaux sociaux d’entreprise, pour au final la satisfaction des collaborateurs au sein de leur entreprise

> Capital humain.
L’entreprise est un lieu de formation et d’investissement en capital humain. Mais les définitions du capital humain apparaissent souvent comme trop éloignées de la réalité vécue par les hommes.
Extrait de la revue Personnel.

> Le CV, c’était avant
E-recrutement et réseaux sociaux: quand l’embauche devient digitale.

> La motivation est une dynamique mouvante...

De plus en plus de salariés ont le sentiment que leurs intérêts diffèrent de ceux de leurs dirigeants, en particulier dans les entreprises qui traversent des difficultés. Il en résulte une crise de confiance, un sentiment de mise à l’écart pouvant dans certains cas, entraîner un désengagement.
Lire… La motivation des collaborateurs: un facteur clé de succès de l’entreprise.

> Les pratiques des entreprises pour maintenir la paix sociale. Témoignages.

Les pratiques des entreprises pour maintenir la paix sociale

> Métiers verts.
Pôle emploi  accompagne le transfert des compétences sur les métiers de l‘économie verte.

> Bénévolat & motivation.
De plus en plus d’entreprises – surtout des grandes – motivent leurs troupes et ressoudent leurs équipes en leur proposant de s’engager dans des « bonnes actions » qu’elles organisent. Des trophées ont été remis aux plus innovantes d’entre elles.
Lire… Le bénévolat, nouveau moyen de motiver les salariés.

Groupe social.

> Cumul des mandats.

Le projet de loi limitant le cumul des mandats est présenté en Conseil des ministres.  Le Haut Conseil à l’égalité estime que le non cumul favorisera l’entrée des femmes en politique.
Lire… Cumul des mandats : une pratique qui désavantage les femmes.
Lire… Parité : plus de 71% des circonscriptions n’ont jamais eu de femme à leur tête.

> Égalité des genres : peut mieux faire !
Pour certains, les écarts s’expliquent par le fait que les femmes interrompent leur carrière professionnelle pour assumer les responsabilités familiales. Selon des données de l’OCDE, les femmes réduisent leurs heures de travail après leur 1er enfant, les pères tendent à travailler plus. De même, après chaque nouvelle naissance, le salaire des femmes diminue d’environ 12%, les écarts de salaires s’agrandissant encore davantage après chaque nouvel enfant né.

> Décret.
Avec la parution d’un décret sur les inégalités salariales (Décret n° 2012-1408 du 18 décembre 2012), la question de la rémunération ne pourra plus être passée sous silence dans les accords égalité professionnelle. Randstad a choisi une méthode originale pour évoquer ce thème, en publiant 12 dessins humoristiques, réalisés par Antoine Chéreau.

> Plafond de verre.
Briser ou contourner le fameux obstacle à la progression professionnelle des femmes, le “plafond de verre” ? Le CAS (Centre d’analyse stratégique) met en valeur, dans une étude récente, différentes stratégies, utiles notamment aux moins diplômées, pour atteindre les plus hauts niveaux de l’entreprise.
Lire… Femmes cadres : les stratégies pour monter au plus haut niveau.
Lire… Najat Vallaud Belkacem s’attaque au plafond de verre.

Technologie de l’information & réseaux sociaux.
> Guide pratique et didactique, réseaux sociaux pour les élus (édition 2013).
La plate-forme met également à disposition d’autres publications.
•    Guide pratique des réseaux sociaux pour l’entreprise.
•    Guide réseaux sociaux 2012.
•    Guide ABC des réseaux sociaux pour les associations.
•    Guide médias sociaux pour les entrepreneurs.

Énergie.

> Biogaz.

Une installation permet de profiter de manière efficace de la matière organique résultant des usines de biogaz.
Lire … Construction d’une usine pilote de fabrication d’engrais à partir de la valorisation de déchets organiques.

> Micropile.
Un nouveau type de piles à combustible microbiennes a été mise au point par l‘équipe scientifique de Marjolein Helder.
Lire… Produire de l’électricité grâce à l’interaction entre les plantes et les bactéries du sol.

Environnement & toxicité.

> Fûts radioactifs.
L’Agence internationale de Agence de l’énergie (AIEA) alerte sur quelques 17.224 tonnes de déchets de faible activité radioactive, qui se situent dans la vallée sous-marine de la Manche qui est connu sous le nom de Hurd Deep, juste au nord de l’île d’Aurigny. Les fûts  ne demandent maintenant qu’à s’éventrer depuis le temps qu’ils sont dans l’eau de mer.
Lire… 28.500 conteneurs de déchets radioactifs au large de la Hague !.

> Centrale nucléaire de Tchernobyl.
« Afin de réduire les pertes économiques consécutives à la catastrophe, qui pourraient atteindre 180 milliards de dollars en 2015, il est important de proposer un programme de développement complet pour les régions affectées par l’explosion de 1986 » a déclaré le président de l’Ukraine, Viktor Yanukovych.
Lire… Tchernobyl : « Les pertes liées pourraient atteindre 180 mds en 2015 »

> Pesticides : alertes de l’ANSES.
Des dizaines de produits phytosanitaires agricoles ou domestiques (insecticides, herbicides, fongicides, etc.) sont autorisées depuis plusieurs années, sans tenir compte des alertes de l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses). Ces anomalies justifient, selon l’association Générations futures, des recours en justice et, notamment, un dépôt de plainte pour « mise en danger de la vie d’autrui ».
Lire… Des dizaines de pesticides sont autorisés en France contre les avis d’experts.

> Silence de plomb.
En 1991, des études commanditées par l’Ifremer (Toulon – La Seyne s/m) sur les rejets de l’usine Pechiney de Gardanne ont rapporté que « des échantillons d’effluent du traitement de la bauxite pouvaient induire des altérations dans le développement embryonnaire et dans la fécondation de l’oursin de mer Paracentrotus lividus ». Des chercheurs et Creocean confirment la toxicité de l’effluent. En 1994, une autre équipe de chercheurs fait une analyse spectrométrique de la composition des boues de Gardanne. Résultat : les boues constituent un cocktail de métaux lourds avec, par ordre décroissant, de l’aluminium, du fer, du chrome, du mercure….
Lire… Les boues rouges empoisonnent La Ciotat.

Environnement & alternatives.
Planter des arbres dans des cultures ou des pâturages, plutôt que d’utiliser des engrais et des pesticides ? Lire… L’agroforesterie : l’alternative aux pesticides.

Environnement & initiatives.
> Samu écolo.
Après avoir testé le « concept » lors de la guerre du Kosovo, le toxicologue Fariborz Livardjani propose un laboratoire mobile conçu pour permettre à une équipe d’experts d’intervenir dans un périmètre de 100 km autour de Strasbourg (Haut-Rhin) en cas de pollution présumée. Sur place, l’équipe réalise des analyses et donne rapidement des consignes aux riverains et aux éventuels secouristes.
Lire… Un Samu écolo pour détecter les pollutions.

Environnement & fiscalité.
> KPMG Green Tax Index.
KPMG publie une étude sur la fiscalité environnementale dans le monde.
Lire… Classement mondial des pays qui pratiquent la fiscalité environnementale.

Parties prenantes.
> Entreprise aurifère et impact environnemental.
Barrick Gold De nombreux groupes écologistes et des citoyens s’opposent depuis des années au projet Pascua-Lama, qui vise l’exploitation d’une énorme mine d’or par la multinationale Barrick Gold.« …Il semble que certaines questions liées aux normes environnementales doivent toujours être réglées pour que cette mine, qui doit produire de l’or et de l’argent pendant plus de 25 ans, puisse poursuivre ses opérations. Mais ce n’est pas tout le projet qui est désormais gelé…De nombreux groupes écologistes et des citoyens s’opposent depuis des années à ce projet, de peur qu’il n’affecte l’eau des glaciers de la zone. «Je crois que dans ce cas, le degré de manquement [aux normes] est tellement important que le ministre de l’Intérieur est conscient»… »

Lire… Barrick Gold: la Cour d’appel de Santiago bloque le projet de mine entre le Chili et l’Argentine.

Prix & récompenses.

les principaux labels écologiques> Les principaux labels écologiques ou écolabels.

> L’association Femmes entrepreneurs organise la 4e édition du Women’s Barcamp le 23 avril en partenariat avec Novancia Business School Paris. Cette année, l’événement s’intéressera à l’importance du Web dans la création ou le développement d’affaires.
Lire… Femmes entrepreneurs : 4e édition du Women’s Barcamp.

Loyauté des pratiques.
> Profits illicites.
Plus de 1,6 million de dollars (1,2 million d’euros). C’est la somme dont va s’acquitter le groupe de mode américain Ralph Lauren pour mettre un terme à une enquête pénale et civile sur des soupçons de pots-de-vin visant l’une de ses filiales en Argentine.
Lire… Le groupe Ralph Lauren accusé de corruption en Argentine.

Modèle de consommation.
> Coopérative et locavorisme.
Depuis 40 ans, des coopératives alimentaires se développent à New York et Londres. Un modèle transposable à Paris? C’est en tout cas l’opinion de Tom Boothe et Brian Horihan, les co-fondateurs de La Louve, la coopérative parisienne basée sur l’auto-gestion entre particuliers. Rencontre.
Lire… Le supermarché collaboratif débarque à Paris.

> E-commerce.
Sous peine d’être transformés en « showrooms » où aucune transaction ne se produit, les magasins cherchent leur salut sur le Web. De leur côté, les sites marchands se lancent à la conquête des centres commerciaux.
Lire… Pour survivre, les magasins doivent investir le Web.

Intelligence économique.
> Veille.
La veille et ses outils ont pour vocation de nourrir les décisions stratégiques les plus éclairées des décideurs RH et des dirigeants de l’organisation. Une organisation qui se donne une méthodologie de veille souhaitera anticiper et exploiter les opportunités présentes et futures dans ses marchés actuels et en émergence.
Lire… La veille : lire l’avenir pour mieux se démarquer.

> L’arbre généalogique de l’IE.
Au début des années 2000, Franck Bulinge de l’Université Toulon-Var s’est interrogé sur les conditions de l’émergence et la pérennisation des pratiques d’intelligence économique au sein des PMO (PME).
Lire… Pourquoi est-il si difficile d’introduire les pratiques d’intelligence économique en PME?

> 2e vague Baromètre Publics-réputation.
Syntec Conseil en Relations Publics et l’institut Viavoice ont réalisé auprès du grand public et de leaders d’opinion (actionnaires, écologistes, militants de causes citoyennes, etc.) un sondage sur les éléments de réputation des principales entreprises françaises et étrangères.
Sur fond de crise financière et de scandales agro-alimentaires, une confiance envers les entreprises globalement en baisse.
Lire… Trophées de la Réputation 2013.

Communication.

> Marketing Communication.
Depuis quelques années, le consommateur se soucie de son environnement et aspire à « mieux » consommer. Pour répondre à cette attente, chacun a pu observer la déferlante de produits ou de services « verts » proposés par les entreprises. Mais si cette aspiration du consommateur fait évoluer certaines habitudes, la route reste longue pour intégrer de manière spontanée et durable les bonnes pratiques.
Lire… Les bonnes pratiques de la communication responsable aujourd’hui.

> Communication & réseaux sociaux.
Aujourd’hui, plus de la moitié des entreprises hexagonales disent mettre en place des actions RSE et en faveur du développement durable. Dans ce contexte, l’agence de conseil Comeen analyse en une infographie l’importance que revêt la communication, via les réseaux sociaux, autour de ces démarches.
Lire… de l’art de bien communiquer sur vos initiatives.

Est-ce que c’était mieux avant… la civilisation du numérique ?

… un écosystème numérique qui happe notre quotidien et nous amène vers une « réalité augmentée ».

Comment utiliser l’intelligence connective, collaborative et collective pour donner du sens à leur vie individuelle et communautaire ?

A l’aube d’un véritable contre-pouvoir (« L’ère de l’immédiateté »), il devient fondamental « de réfléchir aux relations entre les citoyens et l’Etat pour inventer une cyberdémocratie et engager un dialogue sincère entre le politique et le citoyen ».

Selon les sondages, les Français sont réfractaires au changement. Sans doute parce qu’ils n’ont pas la capacité d’inventer collectivement l’avenir pour ne pas le subir. … Changer ou périr, tel est le dilemme. Passer de structures rigides à des systèmes fluides.

La question devient alors « Comment donner envie aux Français de désirer l’avenir ? « .

Est-ce que c’était mieux avant… la civilisation du numérique ? – Libération.

Joël de Rosnay, conseiller de la Présidence d’Universcience.

Emploi des handicapés : les services du blog Talentéo

Premier incontesté des blogs de recrutement online en France à destination des personnels handicapés, la structure grenobloise souhaite accroître ses effectifs et part en quête de partenaires entreprises et investisseurs.

« job board 2.0 » et précurseur du recrutement via les réseaux sociaux, le site, commente Stéphane Rivière, fondateur et gérant, est une véritable plateforme de communication professionnelle pour la communauté du handicap, via les réseaux sociaux comme Twitter (avec 5 000 personnes en lien), et Facebook, postant de l’actualité sur les démarches handicap des entreprises et des collectivités, et offrant parallèlement du conseil à l’emploi.  …l’innovation 2.0 au service du recrutement, du handicap et de la diversité.

Une démarche RSE, qu’il convient de féliciter.

Source : Le Dauphiné

Entreprises : l’innovation, un état d’esprit à adopter par tous les collaborateurs.

Selon le Rapport « Indicateurs de sciences et de technologies 2008 » de l’Observatoire des Sciences et des Techniques, les États-Unis emploient 1,4 million de chercheurs publics et privés, l’Union européenne en compte 1,3 million et la Chine environ 1,1 million.

Pour renforcer sa position concurrentielle sur un marché, l’innovation est probablement le meilleur atout. Chercher à innover, c’est chercher à marquer les esprits, à se différencier des autres,

… en sachant qu’aujourd’hui

La différenciation ne se joue que sur les détails, du moins pour ce qui a trait aux innovations d’usage.

Tout l’enjeu de l’innovation « disruptive » est d’anticiper les évolutions latentes encore inexplorées.

 

Quels sont facteurs clés de succès ?

  • l’analyse des besoins non exprimés par les clients et les prospects.
  • une attention constante aux attentes du consommateur.
  • la création de meilleures conditions (l’un des rôles clés du chef d’entreprise) pour que chacun de ses collaborateurs soit le plus inventif possible.
  • un travail de fourmi (la différenciation ne se joue que sur les détails, du moins pour ce qui a trait aux innovations d’usage).
  • le bouche-à-oreille et les réseaux sociaux qui ont démultiplié les connaissances de façon exponentielle.

Pour quels effets ?

  • élargir les bénéfices de son offre.
  • améliorer la qualité de ses produits ou services.
  • et surtout… développer des compétences clés.

L’innovation est bien l’affaire de tous.  

Source : Economie Matin.

Merci à Yoram Moyal , Directeur et co-fondateur de Buzcard.fr

  • Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

  • Catégories

  • Suivez-moi sur Twitter