SocGen, une communication leader sectorielle à étayer (part 2/4)

1- Objet

Face à l’Environnement normatif & référentiels, législatif (GRI, Grenelle II, Agenda 2030 … SA8000, séries ISO14000, ISO26000…), au Décret relatif aux obligations de transparence des entreprises en matière sociale et environnementale, aux obligations de reporting sociétal pour les Entreprises cotées et extension aux entreprises de +500 salariés…

Une communication renforcée, lisible et accessible est dorénavant attendue et observée par les différentes parties prenantes (actionnaires et agences de notation, salariés, société civile, ONG…).  Le pouvoir des Parties prenantes et de la Société prend ascendance sur la réputation de l’entreprise.

Aussi, votre communication…

  • rend-elle compte de votre posture sociétale ?
  • est-elle en ligne avec les lignes directrices des normes et/ou référentiels adoptés ?
  • décrit-elle les bénéfices opérationnels de votre engagement en matière de responsabilité sociétale ?
  • comprend-elle la formalisation des mécanismes de votre gouvernance ?
  • concerne-t-elle vos réponses aux attentes des parties prenantes ?
  • informe-t-elle sur les impacts de vos activités ?

 

La question devient … « comment caractériser vos contenus ? » Pour y répondre LOG’ins Consultants propose 3 niveaux d’indicateurs… ESS, SIM, Expert.

La cotation ESS de LOG’ins Consultants positionne SOCIETE GENERALE  dans le groupe leader de son panel de 15 entreprises cotées sur le marché EURONEXT.  Sa position varie selon les années.

 


7- Exploration du contenu, à partir de notre scénario « ESS »

Mise en avant des thèmes ISO26K essentiels présents

 

Les expressions dites « essentielles » sont les expressions que LOG’ins Consultants et ses partenaires experts sociétaux ont, d’un commun accord, considérées comme fondamentales dans l’appropriation de la norme ISO26000 dans les engagements de l’entreprise.

On constatera que 27% des expressions essentielles sont présentes dans les DDR agrégés.

En volume, 60% de ces expressions citent … bonnes pratiques ; changement climatique ; émissions de gaz à effet de serre ; lutte contre la corruption; mise en oeuvre des mesures ; consommation d’énergie ; dialogue social ; droits de l’homme et droits humains; respect des droits de l’homme ; impact positif ; protection des données; qualité de vie; société civile.

Ce, à des fréquences d’occurrence différentes selon les années. Par exemple :

  • L’expression « bonnes pratiques» est de moins en moins citée ; comme la « société civile ».
  • Les expressions « changement climatique« ; « émissions de gaz à effet de serre » ; « droits de l’homme« ; « droits humains » sont de plus en plus citées, comme la « protection sociale »
  • L’évolution la plus marquée concerne la « lutte contre la corruption».

Miroir e-Press

nota : analyse de sources publiques non consanguines relatives à la notion d’activités illicites


  • On note que les expressions « sécurité des consommateurs« ; « utilisation durable des ressources« ; « protection de l environnement » sont ABSENTES en 2018 et 2019 !? le terme « consommateurs» ne semble pas être mentionné en 2019 !?

Les « préoccupations » liés au changement climatique sont stables durant 4 années, se renforcent en 2018 pour « s’effondrer » en 2019 !? …tandis que les « émissions de gaz à effet de serre » et les « gaz à effet de serre » très cités en 2014, sont en retrait les années suivantes…. En revanche les « impacts sur l’environnement »,  la « lutte contre le changement climatique »,  l’ « empreinte environnementale » sont régulièrement mentionnés. La « gestion des risques environnementaux » apparait en 2018 et 2019.

  • l’exemplarité dans la gestion de son impact environnemental et dans ses achats (2014, 2015)

e-Press => Société générale annonce poursuivre son désengagement du charbon (Reuters, mai 2019)


  • Nov. 2015 – Pour la COP21, Société Générale se dote d’une politique climat conforme au scénario des 2 degrés [unfccc.int] et présente ses engagements sur son site institutionnel …. Réduction des activités liées au charbon, arrêt du financement des projets de développement de mines de charbon et des projets de centrales thermiques à charbon dans les pays de l’OCDE à revenus élevés.  Société Générale s’engage à réduire de façon globale ses activités liées au charbon (DDR 2016, 2017, 2018, 2019) et n’interviendra plus dans le financement des projets de centrales thermiques à charbon dans les pays de l’ocde à revenus élevés.
  • Nov. 2018 – Frédéric Oudéa Directeur général déclare sur le site institutionnel « Nous sommes résolument engagés dans les transformations positives des sociétés et des économies. Nous voulons apporter des solutions innovantes et responsables qui aient un impact positif. La prospérité de l’Europe, le développement durable de l’Afrique, la lutte contre le réchauffement climatique, la sécurisation de l’épargne ou encore l’écomobilité sont des enjeux clés auxquels nous allons contribuer activement. »
  • Nov. 2018 – Les banques françaises financent toujours plus de charbon. Dans une note publiée ce lundi 26 novembre, Les Amis de la Terre appellent les banques françaises à revoir immédiatement leurs politiques charbon, pour une exclusion ferme des entreprises qui développent de nouveaux projets dans ce secteur. L’ONG dénonce la faiblesse des engagements actuels de BNP Paribas, Société Générale, Crédit Agricole et Natixis, qui depuis 2016 ont accordé plus de 10 milliards d’euros de financements à des entreprises qui défient les accords internationaux sur le climat. [notre-planete.info] – « BNP Paribas et Société Générale sont les 3ème et 10ème banques internationales à soutenir le plus les entreprises qui bloquent l’Europe dans sa transition énergétique. » énonce Lorette Philippot, chargée de campagne Finance privée aux Amis de la Terre France.
  • Part de charbon dans le mix énergétique de la production d’électricité financée par la Banque à 19,3% (en ligne avec l’objectif de 19% à 2020) – Engagé à ne plus financer des centrales thermiques au charbon ou infrastructures associées, partout dans le monde – Engagé à ne plus financer les activités de production de pétrole issu de sables bitumineux partout dans le monde, et de production de pétrole en Arctique (DDR 2019)

e-Press

  • « Les sympathies de la Société générale pour le gaz et le nucléaire, mal cachées derrière un vernis vert » titre l’Observatoire des Multinationales en mars 2018 [multinationales.org].
  • Le CAC40 en a-t-il vraiment fini avec le charbon ? [multinationales.org]
  • Avr. 2019 – Greenpeace annonce une action de « désobéissance civile de masse ». L’ONG dénonce, avec d’autres, la collusion entre le gouvernement et les intérêts des grands groupes contre l’urgence climatique. Greenpeace et Action Climat Paris bloquent tous les accès aux tours EDF, Total et Société générale, parkings inclus. [leparisien.fr]
  • Mai 2019  – Si Natixis a annoncé une révision de sa politique charbon, la banque s’est surtout illustrée par un total manque de respect à l’égard d’une représentante d’ONG du Mozambique venue en France afin d’obtenir des réponses concernant le soutien de la banque à un projet gazier. Pour les Amis de la Terre France, la banque se voile la face en pensant pouvoir agir contre les dérèglements climatiques tout en continuant de financer le développement de nouveaux projets fossiles. [amisdelaterre.org]

 

L’ « égalité entre femmes et hommes » inexistante en 2014 et 2015 est alors régulièrement citée les années suivantes. Idem pour les « communautés locales ».

La reconnaissance de ses collaborateurs est affirmée dans les DDR 2014 à 2016

  • Reconnaître la contribution de chacun à la performance sur le long terme du Groupe, [DDR 2016]
  • Le groupe Société Générale reconnaît la performance de ses collaborateurs [DDR 2014]

Les références à la « consommation d’énergie » fort présentes les 4 premières années, déclinent !… malgré la certification ISO 50001 et l’attention portée à la performance énergétique et aux émissions directes/indirectes liées la consommation d’énergie !

  • Seule la consommation d’énergie des datacenters propres est comptabilisée dans l’électricité totale.
  • Des outils de pilotage en temps réel des consommations d’énergie (GREEN), eau et déchets dans les immeubles à travers ses implantations (déployés en France, en Asie, aux États Unis, Royaume-Uni, Luxembourg, etc.
  • En 2018, la consommation totale d’énergie du parc a diminué de 14,2%par rapport à 2014 (soit 127 GWH.

 

Le « dialogue avec les parties prenantes » est « irrégulier » en termes d’occurrence, comme le « développement des compétences », qui par contre n’est pas cité sur le DDR 2019 !?

 


e-Press

Nov-2017 : La banque de La Défense accélère la rationalisation de sa banque de détail en France. Elle porte le nombre de suppressions de postes à 3.450 et veut automatiser 80 % de ses processus internes d’ici à trois ans. [lesechos.fr]

Avr-2019 : Société générale, qui a revu à la baisse une partie des objectifs financiers de son plan stratégique en février, dit vouloir ainsi restaurer sa rentabilité, alors que les revenus des métiers de taux, changes et matières premières ont reculé de 17 % en 2018 par rapport à 2017. Cette nouvelle restructuration épargne la banque de détail en France, déjà lourdement mise à contribution ces dernières années. [lemonde.fr]


 

La « sécurité des consommateurs » ne semble pas être sujette à attention en 2019 !?

 

Les impacts positifs priment sur les impacts négatifs (non cités en 2019).

  • Ces procédures permettent également de faire le lien entre les impacts négatifs potentiels et les impacts positifs attendus (…) vérifier la mise en place de mesures correctives appropriées des impacts négatifs potentiels.  (DDR 2015)
  • en s’assurant que les impacts négatifs potentiels ont été identifiés (DDR 2016)
  • Ce concept correspond à la réalité de la vie économique (prise en compte des impacts négatifs à remédier  (DDR 2018)
  • La Gestion Environnementale et Sociale de ces projets vise à s’assurer de l’existence d’impacts positifs démontrés (DDR 2014, 2015)
  • Outre l’identification, l’évaluation et le traitement approprié des impacts E&S négatifs potentiels, ces procédures permettent également de qualifier les transactions à impacts positifs en matière de développement durable. (DDR 2016, 2017, 2018, 2019) 
  • les impacts positifs relatifs aux projets verts. (DDR 2018, 2019)

 


Permalien : https://wp.me/p2OxiV-T2

Permalien de l’article 1/4 : https://wp.me/p2OxiV-SQ

Publié le 07/08/2019 à 10h00 – Mise à jour le 07/08/2019 à 23h37

Publicités

RSE et risques de réputation, les liaisons dangereuses

La RSE, une menace pour les entreprises ? La RSE, comme toute règlementation pesant sur les entreprises a d’abord été perçu comme un frein à la performance. Bien que cette vision ait très largement évoluée, il reste un fait indiscutable : la RSE a un coût. En contrepartie de ce coût, la RSE est génératrice d’externalités positives. L’article 225 de la loi Grenelle 2 est ainsi venu renforcer les obligations de transparence dans le reporting des entreprises.

Cette obligation de transparence donne satisfaction aux investisseurs et rassure les consommateurs : c’est un levier supplémentaire de légitimité qui participe à la construction de « l’image de marque ». Ce qui est valable pour la transparence l’est aussi pour le développement durable, l’éthique, le respect des droits des personnes… Le raisonnement est généralisable à tous les sous-domaines de la RSE. Mais avant d’interroger les rapports entre maitrise du risque de réputation et RSE, il convient de rappeler que la RSE n’a pas été d’emblée perçue comme un bénéfice net, bien au contraire.

Source : RSE et risques de réputation, les liaisons dangereuses

Vers un fondamentalisme de la RSE porteur de nouveaux risques ?

See on Scoop.itPertinences sociétales

Cantonnée aux firmes soucieuses d’inscrire la philanthropie dans le business, la responsabilité sociétale s’est imposée comme élément clé des stratégies.

Cette éthique se voit consacrée avec l’évolution de son cadre juridique : La RSE voit sa justiciabilité s’accroître ainsi que les risques économiques & réputationnels induits par la proposition de loi Devoir de Vigilance saluée par Laurent Fabius.

See on marcunfried.wordpress.com

  • Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

  • Catégories

  • Suivez-moi sur Twitter