• Articles récents

  • Archives

  • Méta

  • Publicités

La culture joue un rôle dans la reconstruction des villes (UNESCO/Banque mondiale)

La Banque mondiale et l’UNESCO évoqueront le rôle essentiel que joue la culture dans la planification et le financement de projets pour les villes victimes de la guerre et des catastrophes à l’occasion de la présentation d’un nouveau document d’orientation intitulé La culture dans la reconstruction et le relèvement des villes, le 16 novembre (17 h 30) au siège de l’UNESCO.

La croissance rapide de l’urbanisation dans le monde expose les villes et leurs habitants aux effets dévastateurs de conflits d’une complexité croissante et de catastrophes naturelles de plus en plus fréquentes. D’ici 2030, on estime que les catastrophes coûteront aux villes du monde entier quelque 314 milliards de dollars par an, soient près de deux fois plus que la moyenne des 15 années précédentes. L’approche décrite dans CURE (1) intègre la culture dans les politiques de développement urbain durable pour aider à créer des environnements urbains inclusifs, sûrs, résilients et durables pour tous.

Les deux organisations mènent actuellement des projets opérationnels conjoints en Arménie, en Chine, en Géorgie, en Haïti, au Mali, au Pakistan et en Papouasie-Nouvelle-Guinée.


 

Source ; UNESCO

(1) Le programme CURE s’inscrit dans le cadre d’une initiative plus large qui fait suite à la signature d’un Mémorandum d’accord entre l’UNESCO et la Banque mondiale en juillet 2017.

 

Publicités

L’UNESCO: Aucun progrès sur la voie de la réduction du nombre mondial d’enfants non scolarisés

Un nouveau document d’orientation de l’UNESCO montre que 58 millions d’enfants de 6 à 11 ans ne sont toujours pas scolarisés, soit une faible amélioration générale depuis 2007. Cependant, le document souligne qu’un changement positif est possible : 17 pays ont en effet réussi en près d’une décennie à réduire le nombre d’enfants non scolarisés de près de 90 %.

Source: www.unesco.org

(…) Ces pays ont investi dans des mesures positives – telles que la suppression des droits de scolarité, l’introduction de programmes scolaires plus pertinents – et en apportant un soutien financier aux familles défavorisées.

Le rapport de l’UNESCO précise que « de nouvelles données révèlent que le monde ne respectera pas l’un de ses engagements élémentaires : scolariser tous les enfants d’ici à 2015″. Selon les données de l’ISU [Institut de statistique de l’UNESCO], près de 58 millions d’enfants en âge de fréquenter l’école primaire (ayant, généralement, entre 6 et 11 ans) n’étaient pas scolarisés en 2012 (voir Graphique). Il est probable qu’un grand nombre d’entre eux n’aillent jamais à l’école.

Unesco1406_enfants non scolarisés

 

 

 

 

 

 

 

Fin 2014, un rapport mondial présentera les derniers éléments statistiques compilés à partir des données administratives et des enquêtes auprès des ménages, ainsi qu’une analyse politique réalisée par d’éminents experts.

 

Droits des enfants :  Unicef –  youtube

  • Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

  • Catégories

  • Suivez-moi sur Twitter