• Articles récents

  • Archives

  • Méta

  • Publicités

L’Université Paris-Saclay agit pour l’égalité femmes-hommes

Cette année, l’enjeu est de travailler en lien avec les étudiant.e.s et associations d’étudiant.e.s sur une thématique susceptible de mobiliser cette population : le sexisme ordinaire, que Brigitte Grésy définit, dans son Petit Traité contre le sexisme ordinaire, comme « des stéréotypes et des représentations collectives qui se traduisent par des mots, des gestes, des comportements ou des actes qui excluent, marginalisent ou infériorisent les femmes ».

Le sexisme ordinaire vu par Catel. Université Paris Sacaly (Catel)

Le dessin pour débusquer le sexisme ordinaire

La dessinatrice Catel a créé, en collaboration avec la Mission Égalité – Diversité – Handicap de l’Université Paris-Saclay, une exposition originale à partir de témoignages d’étudiant.e.s. Elle a ainsi mis en image des situations de sexisme ordinaire, dans les différents champs de la vie personnelle, académique et professionnelle. Cette exposition permet de débusquer, comprendre et combattre les mille et un traits du sexisme ordinaire à travers des situations vécues. Une sensibilisation pour réfléchir aux raisons de la reproduction des inégalités femmes-hommes et œuvrer ensemble pour les réduire.

 

Lire l’intégralité de cet article dans The conversation (7 mars 2017)

Publicités

Pourquoi évaluer la perception des discriminations à l’université ?

Dans le cadre de leurs activités d’enseignement et de recherche, les universités s’intéressent aux discriminations à travers de nombreuses disciplines, du droit à la gestion, en passant par l’économie ou les sciences humaines et sociales. Des expériences démontrent l’effet délétère de ces comportements, mais aussi la facilité avec laquelle chacun peut en être le protagoniste. Les évaluer, c’est tout d’abord se donner les moyens d’en réduire l’expression et les effets.

Documentaire « La leçon de discrimination » (Radio Canada, 2006) dans le préambule de la ressource en ligne « Discrimination et gestion de l’égalité et la diversité »

La politique de prévention et d’alerte à l’égard du harcèlement sexuel a été réaffirmée par la ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation dès le 4 décembre 2017 en demandant aux établissements en retard sur ce programme de « mettre en place un dispositif d’écoute et d’alerte au sein de chaque établissement et organisme pour aider à repérer le harcèlement sexuel. »

La version originale de cet article a été publiée sur The Conversation

Revue de presse RSE/RSO (2016-02)

ConvergenceRSO vous propose un extrait de sa curation (cf. Pertinences sociétales –  Risques, Santé, EnvironnementL’Effet Lepidoptera), pour illustrer une actualité que nous considérons comme marquante actuellement.

actualités du 19 février 2016

actualités du 19 février 2016

  • une montée en puissance des actus sur la corruption (table de résultat « Corruption Perceptions Index 2015 » de Transparency International, dérives dans le Sport – Athlétisme, FIFA, Jeux Olympiques…-, alertes significatives dans les pays africains, lutte contre la corruption et les pratiques frauduleuses au travers d’une politique publique affirmée – Maroc, Sénégal, Vietnam…) et sa déclinaison sur le marché des affaires, les finances publiques, le travail des enfants…  Début février, la Ligue des Droits de l’Homme propose une conférence intitulée « La corruption, le plus vieux métier du monde ?« 
  • big data… l’analyse les données est stratégique (cf notre article « Veille stratégique, Intelligence économique et Management de la connaissance« ). Un nouveau métier émerge depuis quelques années, le Data Scientist, celui qui va extraire l’information pertinente de la masse de données et la promouvoir en pépite informationnelle.
  • la révolution alimentaire, la 3ème ! …  l’agriculture intensive et le modèle économique de la grande consommation, les effets du changement climatique, la COP21,  le septième continent, les pollutions (pesticides…) et leurs impacts sanitaires… conduisent à de nouveaux comportements et à une remise en question des modèles, d’autant  que le citoyen prend conscience des causes majeures des externalités négatives (vs externalité positive). De nouvelles technologies pour un nouvel âge alimentaire apparaissent. Passionnant et optimiste !
    • L’agriculture suit le même chemin que le secteur énergétique, celui d’une mutation profonde, qui l’emmène d’un modèle de production/distribution centralisé vers un modèle de production distribué couplé à des réseaux de distribution intelligents.
    • Après une tendance à la concentration et à l’intensification, une nouvelle révolution pointe le bout de son nez. Encore silencieuse, elle germe lentement, dans les jardins et dans les « hubs » que les communautés locales mettent en place.
  • handicap : la société française fête le 10ème anniversaire de la loi Handicap du 11 février 2005 [loi 2005-102 « pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées », wikipédia]. Des progrès notables et innovants sont constatés. On citera :
    • le 1er festival international du film sur le handicap ;
    • le street art au service du Handicap ;
    • repousser les limites de notre corps grâce à l’innovation digitale ;
    • l’accessibilité des sites internet publics ;
    • une première ligne de métro certifiée « accueil des personnes handicapées » ;
    • les défis individuels …  lancer une marque de vêtements, se mettre au surf, participer au ‘handicap fashion’, guider les handicapés vers l’emploi, plonger en toute liberté, rire de son handicap grâce à des tatouages,
    • le handicap devient un « serious game »…
  • … mais restent perfectibles :
    • l’accès aux universités ;
    • l’accessibilité aux logements ;
    • le graff lumineux qui leur met ‘la honte’ ;
    • le Parlement européen réclame la ratification du Traité de Marrakech…
  • Service à la personne… face au vieillissement de la population, aux réponses à apporter à la perte  d’autonomie des personnes âgées, aux besoins de lien social… le service à la personne peine à recruter. Une situation alarmante, car ces métiers ne font pas rêver… et mais sont pourtant humainement riches !
  • Enfin, pour clôturer ces piges, revenons sur la notion de vulnérabilité. Les termes désignant l’exclusion, la pauvreté ou la précarité ne cessent d’évoluer. Parmi ceux qui connaissent aujourd’hui le plus de « succès », et qui s’étend à l’ensemble du champ médico-social, figure celui de vulnérabilité. L’historienne Axelle Brodiez-Dolino décrypte le sens de ce vocable dans notre société. Une lecture impérative, fondamentale et éminemment descriptive.

 

Corruption (loi Sapin II) => L’obligation de prévention de la corruption prend forme

ISO 37001 => une norme internationale en matière d’anti-corruption

Data scientist => Un Data scientist junior est recruté entre 40 000 et 45 000 €

Données numériques et Suisse => La Suisse veut devenir le champion du secret des données numériques

La 3ème révolution alimentaire => vers un âge agro-communautaire

Handicap > Emploi et handicap, les accords ne battent pas de records

Service à la personne => le secteur peine à recruter

Vulnérabilité => Le terme de « vulnérabilité » continue de poursuivre, lentement mais sûrement, sa diffusion sociétale, au point – et c’est là une bonne chose – d’interroger un nombre croissant d’acteurs.

Québec investit 15 millions dans l’innovation

Le ministre de l’Économie, de l’Innovation et des Exportations du Québec Jacques Daoust a annoncé un investissement de 15 millions de dollars sur trois ans pour stimuler davantage l’innovation locale, notamment auprès des PME.

L’innovation, c’est la clé de la prospérité !

Entrepreneuriat Laval, l’incubateur de l’Université Laval (Québec City) a été reconnu premier accélérateur d’entreprises en Amérique du Nord, devant plusieurs incubateurs d’entreprises affiliés à des universités prestigieuses.

Cette reconnaissance a été décernée le 3 novembre à Toronto par UBI Global, un organisme de recherche international suédois spécialisé dans l’analyse comparative d’incubateurs universitaires, selon un communiqué de presse.

 

Source : Québec investit 15 millions dans l’innovation | Finobuzz

Les universités développent leur action en faveur de la responsabilité sociale et sociétale (RSU)

L’Observatoire de la responsabilité sociétale des universités a pour mission principale de valoriser les bonnes pratiques en matière de responsabilité sociétale des universités vis-à-vis de leurs territoires.

Dans une société complexe où l’éducation joue un rôle primordial dans la compréhension du monde et dans la capacité à s’y inscrire et à y jouer un rôle actif, l’université a un rôle central. L’exigence de formation d’une élite ne suffit plus, les universités sont aussi des espaces de création et de diffusion des savoirs pour leur territoire et l’ensemble de sa population.

Développer les liens entre l’université, la société civile et les acteurs des territoires, présente aussi l’intérêt de développer des programmes qui permettent aux étudiants d’apprendre en prenant en charge des cas concrets et réels auprès d’entreprises, de collectivités, ou d’associations.

Source: www.capcampus.com

(…) À l’université Lille 3, la responsabilité sociale est l’une des cinq priorités stratégiques de l’établissement et va permettre à 500 étudiants engagés dans les associations de bénéficier d’un module « engagement citoyen et solidaire » à partir de la rentrée 2014. Au Maroc, enfin, les universités se sont aussi emparées de la responsabilité sociétale des universités et portent un intérêt à l’engagement associatif des étudiants.

  • Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

  • Catégories

  • Suivez-moi sur Twitter