• Articles récents

  • Archives

  • Méta

Réensauvager les écosystèmes les plus dégradés

Il suffirait de restaurer et réensauvager un tiers des milieux naturels les plus dégradés au monde pour atténuer grandement les effets du réchauffement climatique tout en prévenant la disparition de 70 % des espèces menacées d’extinction.

Selon une étude publiée dans la revue Nature, restaurer et protéger le tiers le plus dégradé des écosystèmes terrestres permettrait de stocker l’équivalent de la moitié des gaz à effet de serre d’origine humaine rejetés depuis le début de l’ère industrielle. Il s’agit d’un des moyens les plus efficaces pour faire face à la crise climatique. Les scientifiques préconisent de cibler en priorité les forêts tropicales, les zones humides côtières et les tourbières. La pousse des végétaux absorbe et stocke une partie du dioxyde de carbone issu de la combustion des énergies fossiles.

Actuellement seul 1 % des fonds dédiés à la lutte contre le réchauffement climatique sert à restaurer les écosystèmes.

Source : Goodplanet

Un projet immobilier mis à l’arrêt pour protéger la biodiversité

À Saint-Malo, un projet immobilier mis à l’arrêt pour protéger la biodiversité

« Il existe également un intérêt public qui s’attache à la préservation de zones humides », a estimé le tribunal administratif pour motiver sa décision.

Source : lepoint.fr – Publié le

  • Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

  • Catégories

  • Suivez-moi sur Twitter