• Articles récents

  • Archives

  • Méta

  • Publicités

Thierry Marx : « On est tous acteurs de la consommation mondiale »

Le chef deux-étoiles, Thierry Marx, propose des solutions actuelles pour améliorer la gastronomie de demain. Interview.

Dans le cadre d’une conférence sur la gastronomie en 2050, organisée ce lundi 12 novembre au salon EquipHotel, le chef s’est associé à des étudiants des écoles Ferrandi, Essec et Ensci-Les Ateliers pour réfléchir sur l’évolution de la restauration et de l’alimentation d’ici 32 ans. « Si on continue comme aujourd’hui, en 2050 seuls les très riches pourront bien manger, les autres n’auront que le pire de l’alimentation, avec de la lyophilisation à outrance et autres... » De quoi soulever les problématiques écologiques, et d’envisager des solutions.

Dans cet interview, Thierry Marx aborde toutes les questions de fond sur les impacts des « timides » décisions politiques, sociales, sociétales quant au réchauffement climatique et les risques induits sur l’alimentation mondiale.  Il existe déjà des retombées sur nos modes de consommation et notre santé. 

A quoi ressemblera la gastronomie en 2050 ? « Poser cette question, c’est avant tout poser une question sur l’avenir de l’environnement. Si l’environnement n’est pas stable, alors la gastronomie est déstabilisée. Pour préserver les ressources, il faut préserver l’environnement. »

La question de l’eau ? « Si nous restons sur les mêmes rythmes de consommation tout en passant à 9,7 milliards d’humains, alors la planète va cruellement manquer d’eau. Et la première problématique est l’élevage intensif. »

L’agriculture intensive ?   « il faut vraiment réduire les intrants chimiques qui appauvrissent nettement les sols. Par exemple, la terre de la Beauce est passée de 2 tonnes de lombrics par hectare en 1955, à moins de 200 kg aujourd’hui ! Avec des sols vivants, la production est vivante ; alors qu’avec trop de la chimie lourde, les risques à long terme pour la santé augmentent. »

Le prix des produits consommés ?  « Il est idiot de prendre le prix pour seule valeur de négociation. Le développement durable ne peut pas reposer sur une logique de prix. Il faut arrêter de voir la théorie du low cost comme une logique sociale : cela n’a jamais profité aux pauvres, mais uniquement à quelques riches. On est tous acteurs de la consommation mondiale, et cette échelle de valeurs nous aiderait à mieux comprendre ce que nous consommons. (…) Le prix n’est pas l’important en gastronomie, c’est plutôt l’impact social et environnemental.  »

Quelles solutions ? « Je reste optimiste » (…) « Se pose une question essentielle : comment faire pour que chaque citoyen du monde ait la capacité de mesurer l’impact social et environnemental des produits qu’il consomme. En somme, savoir dans quelles conditions ils ont été produits, aussi bien si les producteurs sont bien traités, et si des produits chimiques ont été utilisés. »

Le réchauffement climatique va-t-il aussi avoir un impact ? Totalement. Cela va pousser à réinventer les circuits pour une économie courte (…) Le réchauffement est non négociable et va faire évoluer la production. C’est déjà, le cas…

Thierry Marx interviendra sur le thème « Quelle expérience gastronomique à horizon 2050 », ce lundi 12 novembre à partir de 9h45 au salon EquipHotel, à Paris expo Porte de Versailles.

 


Permalien : https://wp.me/p2OxiV-NX

Publicités

Pour les cadres, la RSE devrait prendre plus de place dans la stratégie de leur entreprise

La RSE n’est pas un concept militant défendu par des universitaires et des associations. D’après un baromètre Viavoice, HEC Paris et Society & Organisations Center (SnO), sept cadres sur dix affirment que la RSE devrait prendre plus de place dans la stratégie de leur entreprise.

A quelques jours de la discussion du projet de loi Pacte par le conseil des ministres, cette proportion est révélatrice de l’évolution des mentalités dans ce domaine. Avec ce Plan d’action pour la croissance et la transformation des entreprises (Pacte), le gouvernement va chercher à surfer sur cette tendance pour faire passer un texte qui fera date.

Août 2017, le MEDEF et le cabinet d’études Viavoice publient le Baromètre d’opinion et de prospectives « Les chefs d’entreprise et l’avenir« . Face aux incertitudes de demain, les chefs d’entreprise privilégient l’emploi et l’Humain.

A la question « comment imaginez-vous l’entreprise d’après-demain ?« , 12% des chefs d’entreprise se projettent dans une entreprise responsable, soucieuse de l’environnement, transparente et à l’écoute de ses clients et des différentes parties prenantes.

« Migrer vers des énergies vertes » ; « Des produits qui laissent moins de traces sur l’environnement » ; « Une bonne entreprise qui écoute ses clients et anticipe leurs besoins » « Une entreprise de proximité avec des partenaires de proximité pour des circuits courts »

Pour 41% des chefs d’entreprise, les bonnes pratiques à adopter au cours des prochaines années doivent viser à améliorer le management, la formation, le bien-être des salariés.

 


Permalien : https://wp.me/p2OxiV-Ko

DDR17… le groupe ABEO attentif à la protection de ses droits de propriété intellectuelle

La Responsabilité Sociétale des Organisations (RSO) est un des axes majeurs de la stratégie de l’entreprise du 3ème millénaire. Gouvernance, transparence, engagements affirmés et réels, indicateurs, états d’avancée, plan d’actions sont scrutés par l’ensemble des parties prenantes (actionnaires, salariés, clients, fournisseurs, société civile…). En respectant ses obligations réglementaires et en publiant son Document de référence (DDR),  l’entreprise matérialise, entre autres, ses actions et/ou initiatives RSO/RSE [publication d’informations extra-financières].

Base comparative avec la norme ISO 26000

Pour la 4ème année consécutive, LOG’ins Consultants prépare ses baromètres RSE « Ess26k » & « Sim26k » appliqués sur les documents de référence déposés auprès de l’AMF (1) pour les entreprises cotées sur la place de marché Euronext.  Le classement des « mieux-disants »  est établi selon la méthode d’analyse et la gamme de services ConvergenceRSO (forages lexical et terminotique des documents, scorage par comparatif avec les recommandations clés de la « norme de comportement » ISO 26000).

Le panel des DDR 2018 (exercice fiscal 2017)

Peu d’entreprises cotées Euronext (5%) déposent leurs DDR au cours des 2 premiers mois de l’année.  Le plus grand nombre (75%) cible les mois de mars/avril.

ELIOR GROUP, COMPAGNIE DES ALPES, ABEO, EXEL INDUSTRIES ont déposé leurs documents au cours du mois de janvier.

Le contenu des DDR 2018

On notera l’attention que porte le groupe ABEO au concept « Protection » largement mis en avant par la « norme internationale de comportement » ISO 26000, à savoir :

– la protection des consommateurs et la protection des données personnelles, respectant ainsi l’évolution de l’environnement légal et réglementaire ;

– la mise à disposition d’Équipements de Protection Individuelle, suivant ainsi les recommandations de la Fédération d’escalade ;

– la protection de la santé des personnes pratiquant une activité sportive ;

– le respect de la réglementation en prenant des mesures de :

  •  protection de l’environnement : biodiversité, patrimoine immatériel ;
  •  sécurité et de santé, notamment à l’encontre du personnel et des utilisateurs (s’assurer de la sécurité et de la protection des personnes).

Compte tenu des enjeux stratégiques liés à ses produits, ABEO  suit une politique active pour la protection de ses droits de propriété intellectuelle et de ses brevets.

 

 


Notre méthode d’analyse 

Sur les documents de référence 2016 & 2015, LOG’ins Consultants a appliqué sa méthode d’analyse via sa gamme de services ConvergenceRSO, qui comprend :

  • un positionnement relatif (par comparaison avec un panel) > Quartile d’un panel de contenus similaires (standard ou personnalisé).
  • un positionnement détaillé, relevant d’expressions terminologiques (ET) et d’expressions voisines (EV) de l’univers de référence normatif.

Comment situer la communication (sociale, sociétale, environnementale…) des DDR par rapport à l’ISO 26000

Pour illustrer les résultats, nous vous invitons à lire notre livre blanc  Téléchargez le Livre Blanc (jan15) et à parcourir les pages de notre blog ConvergenceRSO et sa rubrique Cotation

Autres sources d’information :

Nos actualités 

… Notre curation RSO

… Les impacts des décisions sur la santé et l’environnement (actualités RSE/RSO)

L’Effet Papillon ou la Représentation de l’influence d’un phénomène sur une situation ultérieure… (actus du Web)

 

(1) Autorité des marchés financiers

 


Sources : site de l’AMF, site institutionnel de ABEO

Photos/images/clipart : X, Pixabay, ABEO

Lien court : https://wp.me/p2OxiV-GD

Alimentation, les circuits courts en plein envol

Un rapport du ministère de l’Environnement, intitulé « Les systèmes alimentaire durables territorialisés », met en avant cinq projets de développement de territoires et d’alimentation durable par des circuits courts. L’objectif est de montrer que la production locale est un levier de premier choix.

Ce document montre que la transition agricole est à portée de main. « L’alimentation et l’agriculture sont créatrices de paysages, de services, de richesses, et d’emplois. C’est un levier parmi d’autres pour valoriser un territoire. Du côté du consommateur, la tendance est à l’alimentation durable et aux produits locaux, issus d’une agriculture respectueuse de l’environnement » commence le texte de présentation du rapport.
lire+ sur rse-magazine.com

Les lauréates du prix Terre de Femmes s’engagent pour la planète

Le Prix Terre de Femmes est décerné chaque année par la Fondation Yves Rocher. Il récompense des femmes qui partout dans le monde s’engagent pour la planète

Sourced through Scoop.it from: www.consoglobe.com

See on Scoop.itPertinences sociétales

Capi : Penser développement durable

Parmi les différents sujets au conseil communautaire du 9 février 2016, l’environnement a tenu une grande place, avec la publication du « rapport développement durable » 2015. Le DOB (débat d’orientation budgétaire) a également mobilisé les esprits.

 

Sourced through Scoop.it from: lessor.fr

La Capi est la Communauté d’agglomération Porte de l’Isère, intercommunalité regroupant Bourgoin-Jallieu et la ville nouvelle de l’Isle-d’Abeau, dans le département de l’Isère. Elle est partie prenante de l’Eurométropole lyonnaise.

Depuis Grenelle 2, elle figure dans la liste des collectivités qui ont  l’obligation de réaliser un rapport rendant visible les projets et leur avancée en matière d’environnement.

See on Scoop.itPertinences sociétales

Externalités positives et négatives : définition et exemples pour comprendre un concept clé de l’économie de l’environnement

La notion d’externalité, positive ou négative, est au cœur des politiques de l’environnement. Que cache ce concept ? Définition et exemples.

Sourced through Scoop.it from: energie-developpement.blogspot.fr

(…) Même si la politique de l’environnement continue à s’appuyer sur la réglementation et sur des démarches volontaires, l’internalisation des externalités négatives progresse depuis les années 1970. En France, elle a même été inscrite dans la Constitution en 2005 avec le principe pollueur-payeur (art. 4 de la Charte de l’environnement).

 

[niveau de pollution acceptable et droits de propriété sur l’émission] Cette approche l’a donc largement emporté au cours des années 2000 débouchant sur une financiarisation de l’environnement avec, par exemple, la création de la « première bourse mondiale de l’environnement » (Bluenext) en 2007.

See on Scoop.itL’Effet Lepidoptera

Permalien : https://wp.me/p2OxiV-sj

COP 21 : un texte de négociation restructuré

(photo) Les 2 co-présidents de l’assemblée des negociateurs, l’américain Daniel Reifsnyder et l’algérien Ahmed Djoghlaf, le 8 fevrier 2015 à Geneve

 

Un nouveau texte de négociation, restructuré et clarifié, a été publié vendredi 24 juillet par les deux co-présidents de l’assemblée des négociateurs. L’objectif de ce document est d’offrir aux 196 délégués un « outil » de négociation plus efficace, à utiliser lors du prochain round de négociations climatiques à Bonn, au mois de septembre.

Sourced through Scoop.it from: www.novethic.fr

See on Scoop.itRisques, Santé, Environnement

Déploiement de l’éducation au DD dans les écoles & Trophées Campus responsables

IMG_20150210_181753 (détail)Lors de la cérémonie des Trophées des campus responsables 2014 (1), organisée par le Comité 21, le Club France développement durable et les équipes de Campus Responsables, Najat Vallaud-Belkacem, Ministre de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, a présenté la feuille de route des actions éducatives sur le développement durable, et ce pour la période 2015-2018.

La France présidera la 21ème Conférence des Parties de la Convention cadre des Nations unies sur les changements climatiques de 2015 [Conférence climat de Paris 2015 (COP21/CMP11)]. Cette échéance est cruciale : elle doit aboutir à l’adoption d’un premier accord universel et contraignant sur le climat pour maintenir la température globale en deçà de 2°C.

Il est grand temps d’accorder du crédit aux travaux du GIEC, de prendre en compte les impacts environnementaux des émissions des gaz à effet de serre et de sensibiliser les jeunes [la génération développement durable] à ces signaux forts.

La circulaire n° 2015-018 du 4-2-2015 doit être considérée comme une grille de lecture pour l’éducation à l’environnement et au développement durable. Cette démarche s’inscrit dans la LOI no 2013-595 du 8 juillet 2013 d’orientation et de programmation pour la refondation de l’école de la République. Les actions pédagogiques seront interdisciplinaires. Elles concernent, entre autres, l’éducation à l’environnement et au développement durable, la sensibilisation à la nature, les thématiques sociétales (lutte contre tous les stéréotypes ; éducation à l’environnement et au développement durable ; économie solidaire...). Ces domaines d’action développeront la culture nécessaire à l’exercice de la citoyenneté et accompagneront le changement des comportements.

Najat Vallaud-Belkacem (c)jgg

Najat Vallaud-Belkacem (c)jgg

Najat Vallaud-Belkacem a remercié les groupes de travail et les parties prenantes (communauté éducative, corps enseignants, collectivités territoriales, fédérations, associations) pour leur contribution et la co-production de cet Agenda 21 scolaire.

L’Éducation nationale et les écoles/lycées ont d’ores et déjà développé des parcours éducatifs pour des apports concrets (au plan général dans une classe ou au plan personnel pour l’élève dans le cadre d’un projet professionnel ou de travaux personnels). On notera :

  • les comités académiques d’éducation au développement durable ;
  • les initiatives locales impulsées par les enseignants et les rectorats d’académie (Caen, Grenoble…) ;
  • le suivi par des coordinateurs académiques ;
  • les projets d’établissement scolaire sur l’axe développement durable ;
  • les actions pédagogiques en synergie avec des partenaires locaux (acteurs territoriaux engagés dans le développement durable);
  • des outils pédagogiques, tels que l’éco-délégation (éco-délégués) ;
  • des actions terrains, tels que les sorties Nature ;
  • les coins Nature et les activités périscolaires ;
  • le passeport éco-citoyen ;
  • la sensibilisation au gaspillage alimentaire, au zéro pesticides…

La feuille de route a pour vocation de structurer la généralisation de ces initiatives, qui seront portées et partagées via l’accès au portail national Eduscol.

Le programme en cours s’intégrera dans les prochaines lignes de réforme du Collège.

L’enseignement supérieur et les Universités sont de plus en nombreux à délivrer des sessions/sensibilisation au Développement durable, voire à la RSE/RSO pour certains. Les rapports d’activités en portent les engagements et les réalisations : verdissement des programmes, labellisation, éco-campus, Campus responsable, concours « Génération responsable ». L’ensemble de ces actions est souligné comme « responsable, citoyen et solidaire ».

Remise des Trophées

Remise des Trophées

A ce titre, et pour récompenser les campus responsables, les trophées 2014 ont été remis à :

  • L’Université de Lille (Quartier Humanicité)
  • Les Mines de Douai (catégorie « Engagement Durable »)
  • L’Université de Lausanne (catégorie « Implication des étudiants ») pour son projet sur la production en permaculture et la consommation de nourriture.
  • L’Institut Polytechnique LaSalle-Beauvais (catégorie « Handicap et accessibilité ») pour son Club Handicap et Compétences.

 

Prochains rendez-vous thématiques

  • réforme du Collège.
  • exposition DD du Comité 21 au Grand Palais (Paris).
  • développement des Sciences participatives (CNRS, …), Sciences citoyennes.

 

(1) le 10-02-2015, Centre Paris Victoire – 52 rue de la Victoire, 75009

(2) Responsabilité sociale des Entreprises / Responsabilité sociétale des Organisations

Robot carnivorus et poubelle magique connectée au top des solutions imaginées par les enfants pour traiter les déchets

Plein de bon sens, les enfants estiment qu’une production intelligente passe avant tout par une meilleure prévention…. “Au cours du travail effectué, les enfants sont toujours ouverts d’esprit, ils n’hésitent pas à prendre des risques et à utiliser leur imagination pour inventer des solutions tout aussi fantasques que pratiques » reconnaît Steve Mushkin, le fondateur de Latitude, pour qui les enfants offrent un instantané éclairé de ce qui s’offre à nous.

Source: alternatives.blog.lemonde.fr

  • Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

  • Catégories

  • Suivez-moi sur Twitter